Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COPTES

« Copte » est le même mot qu'« égyptien », réduit à ses trois radicales consonantiques par l'arabe écrit, puis parlé. C'est ainsi que les conquérants arabes désignèrent la population de l'Égypte ; celle-ci était composée dans son immense majorité d'Égyptiens indigènes, mais elle avait en outre absorbé de nombreux descendants des Grecs et des Romains des métropoles, ou des « vétérans » mariés dans le pays, ainsi que le dénonce déjà un rescrit de Tibère.

Croix copte

Croix copte

Pratiquement tous chrétiens au moment de la conquête arabe, les Coptes passèrent progressivement à l'islam sous la pression musulmane. Le terme copte désigna à partir de cette époque ceux qui restaient chrétiens. Ainsi le mot perdant son acception ethnique – qui subsiste pour désigner leur langue (d'ailleurs morte aujourd'hui) – prit, d'une part, une signification ethnico-religieuse, pour désigner la communauté chrétienne indigène ; d'autre part, une signification purement religieuse, appliqué qu'il était au rite observé par cette communauté – par opposition aux autres liturgies chrétiennes – et que lui a emprunté l'Éthiopie chrétienne.

L' art copte recouvre un champ plus vaste. Le christianisme, implanté au nord au iie siècle, n'atteint le sud qu'au début du ive siècle. Il ne sera majoritaire que dans le cours du ve siècle. L'art copte est donc, dans les débuts, celui des Égyptiens indigènes ou assimilés, tant païens que chrétiens. Il n'est communément le fait des chrétiens qu'à partir du vie siècle.

La littérature copte se compose d'œuvres en langue égyptienne, mais de transcription grecque, qui sont le fait des habitants de la vallée du Nil depuis la fin de la période ptolémaïque. Ces écrits sur papyrus et parchemins sont dans leur majorité très fragmentaires. Appartenant d'abord au genre ésotérique, ils deviennent ensuite pour la plupart directement chrétiens. Leur caractère religieux n'est guère affecté par de rares écrits de sujet profane.

L'art copte

L'art copte est celui de la population indigène de l'Égypte sous l'occupation romaine, puis byzantine, réduite peu à peu, après la conquête arabe, à une communauté chrétienne, encore nombreuse et vivante.

Principaux vestiges connus de l'art copte

Principaux vestiges connus de l'art copte

L'œuvre copte se manifeste dans les domaines principaux de l'art. En dresser un tableau est une tâche délicate car la période de l'essor de l'art copte, qui se place sous occupation étrangère, entre les deux civilisations pharaonique et musulmane, apparaît comme écrasée entre elles : ses vestiges ont été longtemps négligés, sinon détruits, par les archéologues et la datation de ses monuments en a profondément souffert. Les thèmes sont ceux du répertoire gréco-romain ou byzantin ; ils subissent des déformations stylistiques qui conduisent à se demander si l'art copte constitue l'un des derniers rameaux provinciaux de la basse Antiquité ou s'il manifeste une réelle originalité, s'il s'éteint avec la conquête arabe ou s'il brille plus longtemps. La comparaison avec des monuments contemporains datés et une meilleure connaissance des faits ont permis d'établir un ordre qui apparaît comme l'approche la plus sûre.

La communauté copte

Avant Constantin, l'Égypte était en majorité païenne. Ses habitants, par la conquête romaine en 30 avant J.-C., sont dans leur grande masse soumis à un régime exceptionnel d'impôts très lourds, qui n'épargnent en partie que de petits propriétaires fonciers. Le christianisme se propage au nord, au nord-ouest et au centre. Après plusieurs persécutions, dont celle de Dèce qui pousse au désert et à l'érémitisme un certain nombre de chrétiens, la tolérance relative de Gallien, tout en restituant les lieux de culte (260), favorise une épuration du mouvement[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : vice-président de la Société française d'égyptologie, conservateur en chef honoraire des Musées nationaux (Louvre), ancien professeur à l'École du Louvre
  • : professeur honoraire à l'Institut catholique de Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Croix copte

Croix copte

Principaux vestiges connus de l'art copte

Principaux vestiges connus de l'art copte

Autres références

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

    • Écrit par Roland POURTIER
    • 21 496 mots
    • 29 médias
    Le christianisme comprend deux Églises parmi les plus anciennes du monde chrétien :l'Église copte d'Égypte et l'Église orthodoxe d'Éthiopie, implantée depuis le ive siècle sur les hauts plateaux qui lui ont servi de bastion défensif contre les tentatives de conquête de...
  • CALENDRIERS

    • Écrit par Jean-Paul PARISOT
    • 9 907 mots
    • 4 médias
    Le calendrier copte utilisé en Égypte et en Éthiopie a perpétué cette origine. Il est construit sur une année julienne qui démarre le 29 août ; celle-ci est constituée de 12 mois de 30 jours suivis de 5 ou 6 jours épagomènes. On compte les années à partir du 29 août 284, cette date correspondant à...
  • ÉGYPTE - L'Égypte arabe

    • Écrit par Gaston WIET
    • 8 924 mots
    • 2 médias
    ..., puis ultérieurement à un grand officier turc, qui lui-même nommait des fondés de pouvoir. Entre-temps, les chrétiens, qui avaient pris le nom de coptes, s'étaient assez mal adaptés au régime colonial arabe, qui n'était à leur encontre qu'une lourde machine fiscale : leur effort pour se soustraire...
  • ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

    • Écrit par Universalis, Sandrine GAMBLIN, Robert SANTUCCI
    • 38 768 mots
    • 16 médias
    ...accueilli sur son territoire des bases secrètes de la CIA. Néanmoins, les relations égypto-américaines sont assombries par le dossier sur la situation des Coptes. Ceux-ci représentent officiellement 6 % de la population égyptienne. Présents dans l'économie et la vie intellectuelle du pays, ils sont sous-représentés...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi