AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Second fils de Jean Georges III, Auguste le Fort devient à vingt-quatre ans Électeur de Saxe, à la suite de la mort de son frère aîné, Jean Georges IV. En 1695 et 1696, il prend part aux campagnes contre les Turcs en Hongrie mais ne se révèle pas un général brillant. À la mort de Jean III Sobieski, il est candidat au trône de Pologne et, pour augmenter ses chances, se convertit au catholicisme, lui qui est dans l'Empire le « protecteur » officiel de tous les luthériens. Grâce au crédit et à l'habileté diplomatique d'un banquier juif, Berend Lehmann, il l'emporte peu à peu sur son principal rival, le prince de Conti, mal soutenu par Louis XIV et desservi par les maladresses de l'ambassadeur de France à Varsovie, l'abbé de Polignac. Conti, découragé, abandonne la lutte et repart pour la France. Auguste II est élu et couronné en septembre 1697 : la noblesse polonaise renonce pour près d'un siècle à la monarchie nationale, mais pas unanimement, et le règne d'Auguste II va être une longue suite de luttes.

En 1699, il conclut une alliance avec la Russie et le Danemark contre Charles XII de Suède. Comme les Polonais ne le soutiennent pas, et bien qu'il ait envahi la Livonie à la tête de ses Saxons, il est écrasé à Klissow par l'armée de Charles XII (1702). Auguste II s'enfuit en Saxe : les Polonais le déposent et élisent à sa place Stanislas Leczinski. Charles XII envahit la Saxe et l'oblige, par le traité d'Altrandstädt (sept. 1706), à reconnaître Stanislas. Auguste II combat alors avec les impériaux aux Pays-Bas, contre l'armée française, et la défaite de Charles XII à Poltava (1709) lui redonne une nouvelle chance. Il renouvelle son alliance avec le Danemark et surtout avec Pierre le Grand. Il veut récupérer la couronne de Pologne. Pour cela, il attaque la Poméranie suédoise, et, en 1719, ses droits seront définitivement reconnus par la paix de Stockholm, après la mort de Charles XII de Suède, qui marque la fin de la seconde guerre du Nord.

Il passe le reste de sa vie à essayer de transformer la Pologne en monarchie héréditaire, à affaiblir le pouvoir des ordres en Saxe et à gagner des territoires pour ses fils. Vrai prince baroque, il manifeste des goûts fastueux ; il transforme Dresde en une magnifique capitale, mais ses tentatives absolutistes ne sont pas couronnées de succès. Il meurt à Varsovie en 1733, laissant un fils légitime, Auguste III, et un nombre incalculable de bâtards, parmi lesquels le futur maréchal de France, Maurice de Saxe.

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)  » est également traité dans :

CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 2 343 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La coalition de 1700 et les succès suédois »  : […] Les voisins de la Suède – l'électeur de Saxe et roi de Pologne, Auguste II, le roi de Danemark-Norvège, le tsar Pierre I er et le Brandebourg-Prusse – comptaient sur les difficultés de Charles XII, monarque de dix-sept ans, à peine sorti de la tutelle de la régence, pour évincer la Suède de la Baltique et la chasser de ses têtes de pont, en profi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-xii/#i_37070

LEDÓCHOWSKI LES

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 373 mots

Famille d'ancienne noblesse polonaise originaire de Volhynie, parfois appelée Leduchowski. Les premiers Ledóchowski, dont le nom vient de la localité de Leduchowo près de Krzemieniec, apparaissent dans l'histoire au xvi e  siècle. Quelques membres de cette famille jouèrent un rôle important au cours de l'histoire de la Pologne. Parmi ses membres, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ledochowski/#i_37070

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 180 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Souverains médiocres et guerres funestes (1587-1763) »  : […] À la fin du xvi e  siècle, la Pologne, qui cumule les inconvénients d'une république nobiliaire et d'un royaume électif, entre dans une longue décadence. La dynastie suédoise des Waza l'entraîne dans des guerres ruineuses et impopulaires. Sigismond III (1587-1632) échoue dans ses tentatives, aussi bien pour réunir le trône de Suède à celui de Polo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_37070

SAXE

  • Écrit par 
  • Klaus STOCK
  •  • 2 659 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Saxe électorale (XVe-XVIIe s.) »  : […] Bien que le margraviat de Meissen ait beaucoup souffert des guerres contre les hussites au temps de Frédéric le Querelleur (1381-1428), ces guerres entraînèrent un changement décisif. En 1423, pour remercier Frédéric de l'avoir soutenu contre les hussites, l'empereur l'investit de la dignité électorale en lui inféodant le duché de Saxe-Wittenberg, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxe/#i_37070

STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736), né le 20 octobre 1677 à Lwów, en Pologne (auj. Lviv, en Ukraine), mort le 23 février 1766 à Lunéville (France). Fils unique d'un noble polonais, Stanislas Leszczynski voyage à travers l'Europe occidentale pendant sa jeunesse. En 1702, le roi Charles XII de Suède envahit la Pologne durant l'une des multiple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-ier-leszczinski/#i_37070

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « AUGUSTE II (1670-1733) - roi de Pologne (1697-1733) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-ii/