CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La coalition de 1700 et les succès suédois

Les voisins de la Suède – l'électeur de Saxe et roi de Pologne, Auguste II, le roi de Danemark-Norvège, le tsar Pierre Ier et le Brandebourg-Prusse – comptaient sur les difficultés de Charles XII, monarque de dix-sept ans, à peine sorti de la tutelle de la régence, pour évincer la Suède de la Baltique et la chasser de ses têtes de pont, en profitant du mécontentement qu'avait suscité dans la noblesse balte les dures mesures de la Réduction. Un gentilhomme livonien, Patkul, fut l'âme de cette coalition dont les appétits divers faisaient une alliance mal coordonnée.

Auguste II ouvrit les hostilités, dès février 1700, en assiégeant Riga, le principal port exportateur des grains, des textiles et des bois livoniens, tandis que Frédéric IV de Danemark envahissait le Holstein, qui représentait le trait d'union entre la Suède et ses possession d'Allemagne. Cette grande guerre européenne, qui commençait en même temps que celle de Succession d'Espagne, devait durer plus longtemps encore et ne s'achever qu'en 1721. Les débuts de Charles XII dans la grande guerre du Nord furent foudroyants. Il fit preuve d'éminentes dispositions militaires, d'une étonnante maîtrise de soi, d'un coup d'œil qui fit de lui le modèle des tacticiens de son temps, toutes qualités dues non pas à de longues études, ni même à des expériences réalisées sous l'égide des maîtres étrangers, comme ce fut le cas pour Gustave Adolphe, mais à une confiance absolue dans le Blitzkrieg, la marche à l'objectif et la destruction de l'ennemi. Celle-ci s'opérait essentiellement par le recours aux armes blanches telles que la pique, puis la baïonnette d'infanterie et la latte de cavalerie ; le corps à corps était livré par une infanterie formée en colonnes, soutenue et parfois précédée par la cavalerie qui, elle, chargeait sans tirer. Le roi de Suède était persuadé que Dieu favoriserait ses armes et celles de son peup [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)  » est également traité dans :

AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 450 mots

Second fils de Jean Georges III, Auguste le Fort devient à vingt-quatre ans Électeur de Saxe, à la suite de la mort de son frère aîné, Jean Georges IV. En 1695 et 1696, il prend part aux campagnes contre les Turcs en Hongrie mais ne se révèle pas un général brillant. À la mort de Jean III Sobieski, il est candidat au trône de Pologne et, pour augmenter ses chances, se convertit au catholicisme, lu […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] Le règne de Gustave Vasa (1523-1560), l'une des grandes figures de l'ère moderne, eut une importance considérable dans l'histoire finlandaise. L'instauration de la Réforme luthérienne, sous l'impulsion parfois modératrice des évêques Martinus Skytte (1528-1550) et Michael Agricola (1550-1557), n'en fut que l'un des aspects. Tout aussi décisifs furent la mise sur pied d'une administration plus eff […] Lire la suite

GÖRTZ GEORG HEINRICH VON SCHLITZ baron von (1668-1719)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 386 mots

Fils du baron immédiat d'Empire Philippe Frédéric von Görtz et d'Élisabeth von Minnigerode, Georges Henri von Schlitz, dit von Görtz, né en Franconie, formé aux universités d'Iéna (où il perd un œil) et de Kiel, se distingue par ses dons physiques et intellectuels à la cour des ducs de Holstein-Gottorp. Il sert comme contrôleur des Finances, puis comme gouverneur du duché (1698-1709). Par tous le […] Lire la suite

MAZEPPA IVAN STEPANOVITCH (1644-1709)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 205 mots

Hetman des Cosaques, Mazeppa est issu d'une famille noble de l'Ukraine. Élevé à la cour du roi de Pologne Jean Casimir, une histoire de cœur l'oblige à s'enfuir chez les Cosaques du Dniepr, dont il devient l'un des chefs. En 1687, lors d'une visite à Moscou, il gagne la faveur du tsar Pierre le Grand, achète au tout-puissant Basile Golitsyne la charge d'hetman des Cosaques et souhaite assurer l'in […] Lire la suite

POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Victoire décisive de Pierre le Grand de Russie sur Charles XII de Suède dans la Grande Guerre du Nord. La bataille mit fin au statut de grande puissance de la Suède et marqua le début de l'hégémonie russe en Europe orientale. La bataille eut lieu au nord et à l'ouest de Poltava, ville située à l'ouest de la Vorskla en Ukraine, et opposa une armée russe de quatre-vingt mille hommes commandée par P […] Lire la suite

PONIATOWSKI LES

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 717 mots

Famille noble polonaise, rendue célèbre au xviii e siècle pour avoir donné son dernier roi à la Pologne en la personne de Stanislas Auguste Poniatowski. Le cognomen « Ciołek » (le bouvillon) des Poniatowski, par sa parenté avec celui de la famille italienne Torelli de Montechiarugulo, donna lieu à diverses explications de la communauté de leur origine. Cette interprétation, aujourd'hui établie co […] Lire la suite

STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736), né le 20 octobre 1677 à Lwów, en Pologne (auj. Lviv, en Ukraine), mort le 23 février 1766 à Lunéville (France). Fils unique d'un noble polonais, Stanislas Leszczynski voyage à travers l'Europe occidentale pendant sa jeunesse. En 1702, le roi Charles XII de Suède envahit la Pologne durant l'une des multiples guerres qui ne cessent d'opposer les puissances […] Lire la suite

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La ruine de l'empire baltique »  : […] Les guerres de Charles XII (1697-1718) , pour rompre l'encerclement de l'empire baltique par la Russie, la Pologne, le Danemark, furent d'abord victorieuses (Narva, 1700). Mais la grande guerre du Nord enlisa l'armée caroline en Pologne et en Saxe pour détrôner Auguste II et imposer à Altranstädt, en 1706, Stanislas I er . Le périple s'acheva à Poltava, en Ukraine, où l'artillerie ouralienne de Pi […] Lire la suite

NYSTAD TRAITÉ DE (1721)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots

Conclu par Frédéric I er de Suède et Pierre le Grand, tsar de Russie, le traité de Nystad est le quatrième accord bilatéral qui, de 1719 à 1721, règle les conséquences de la guerre du Nord (1700-1721) et de l'effondrement suédois, symbolisé par la mort, en pleine campagne norvégienne, de l'épique roi Charles XII (1697-1718). Héritier d'un empire hégémonique en Baltique, surtout après les traités […] Lire la suite

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'État autonome des hetmans et l'Ukraine Slobidska »  : […] Après la partition de 1667, l'État autonome des hetmans, ou Hetmanat, fut limité géographiquement à l'Ukraine de la rive gauche du Dniepr. À sa tête se trouvait l'hetman, élu en théorie par une assemblée générale cosaque mais en pratique par les officiers supérieurs ( les starchina ), qui étaient largement influencés par la préférence du tsar. Les modalités de l'autonomie furent renégociées à chaq […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude NORDMANN, « CHARLES XII (1682-1718) - roi de Suède (1697-1718) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-xii/