CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'échec en Ukraine et l'exil en Turquie

La déconcertante facilité de ses succès n'avait fait que confirmer sa foi inébranlable en sa supériorité et sa fortune. Rien ne pourra arrêter sa marche contre les « Barbares de l'Est » ; sûr de ses carolins comme de lui-même, il méconnaît la force de résistance, le courage patriotique de l'adversaire. Pourtant, Pierre Ier à déjà reconstitué ses armées et profité de l'absence de Charles XII pour conquérir les provinces baltiques, fonder Saint-Pétersbourg, capturer Narva et ravager la Finlande.

Avec seulement 43 000 hommes, le Suédois se jette à la conquête de l'immense empire. Devant ce raid vertigineux, Pierre Ier utilise habilement les ressources géographiques du pays, se retire, pratiquant la tactique de la terre brûlée, livrant des batailles de retardement. Charles XII franchit le Niémen, enlève d'assaut Grodno, fonce dans la forêt de Minsk, passe le Dniepr et atteint Smolensk. De là, sans attendre l'armée de renfort du général Lewenhaupt, se fiant aux promesses de Mazepa, l'hetman des Cosaques, il s'engage dans la riche Ukraine pour s'y ravitailler, refaire ses forces puis gagner Moscou. Mais, sur ses arrières, Pierre Ier a battu Lewenhaupt qui ne rallie son roi qu'avec les débris d'une armée. Le grand hiver de 1708-1709 qui décime les troupes, les constants assauts des Cosaques et des Kalmouks ne décourageront pas Charles XII qui tente d'emporter les retranchements de Poltava pour s'emparer du magasin de vivres. Le 8 juillet 1709, blessé la veille, il ne peut empêcher la destruction par l'artillerie russe d'une partie de son armée, et la capitulation de l'autre, le lendemain, sur le Dniepr. Traqué, il doit trouver refuge en Turquie où il restera cinq ans. Le mythe de l'invincibilité suédoise était ruiné. La Russie s'imposait désormais [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)  » est également traité dans :

AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 450 mots

Second fils de Jean Georges III, Auguste le Fort devient à vingt-quatre ans Électeur de Saxe, à la suite de la mort de son frère aîné, Jean Georges IV. En 1695 et 1696, il prend part aux campagnes contre les Turcs en Hongrie mais ne se révèle pas un général brillant. À la mort de Jean III Sobieski, il est candidat au trône de Pologne et, pour augmenter ses chances, se convertit au catholicisme, lu […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] Le règne de Gustave Vasa (1523-1560), l'une des grandes figures de l'ère moderne, eut une importance considérable dans l'histoire finlandaise. L'instauration de la Réforme luthérienne, sous l'impulsion parfois modératrice des évêques Martinus Skytte (1528-1550) et Michael Agricola (1550-1557), n'en fut que l'un des aspects. Tout aussi décisifs furent la mise sur pied d'une administration plus eff […] Lire la suite

GÖRTZ GEORG HEINRICH VON SCHLITZ baron von (1668-1719)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 386 mots

Fils du baron immédiat d'Empire Philippe Frédéric von Görtz et d'Élisabeth von Minnigerode, Georges Henri von Schlitz, dit von Görtz, né en Franconie, formé aux universités d'Iéna (où il perd un œil) et de Kiel, se distingue par ses dons physiques et intellectuels à la cour des ducs de Holstein-Gottorp. Il sert comme contrôleur des Finances, puis comme gouverneur du duché (1698-1709). Par tous le […] Lire la suite

MAZEPPA IVAN STEPANOVITCH (1644-1709)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 205 mots

Hetman des Cosaques, Mazeppa est issu d'une famille noble de l'Ukraine. Élevé à la cour du roi de Pologne Jean Casimir, une histoire de cœur l'oblige à s'enfuir chez les Cosaques du Dniepr, dont il devient l'un des chefs. En 1687, lors d'une visite à Moscou, il gagne la faveur du tsar Pierre le Grand, achète au tout-puissant Basile Golitsyne la charge d'hetman des Cosaques et souhaite assurer l'in […] Lire la suite

POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Victoire décisive de Pierre le Grand de Russie sur Charles XII de Suède dans la Grande Guerre du Nord. La bataille mit fin au statut de grande puissance de la Suède et marqua le début de l'hégémonie russe en Europe orientale. La bataille eut lieu au nord et à l'ouest de Poltava, ville située à l'ouest de la Vorskla en Ukraine, et opposa une armée russe de quatre-vingt mille hommes commandée par P […] Lire la suite

PONIATOWSKI LES

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 717 mots

Famille noble polonaise, rendue célèbre au xviii e siècle pour avoir donné son dernier roi à la Pologne en la personne de Stanislas Auguste Poniatowski. Le cognomen « Ciołek » (le bouvillon) des Poniatowski, par sa parenté avec celui de la famille italienne Torelli de Montechiarugulo, donna lieu à diverses explications de la communauté de leur origine. Cette interprétation, aujourd'hui établie co […] Lire la suite

STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736), né le 20 octobre 1677 à Lwów, en Pologne (auj. Lviv, en Ukraine), mort le 23 février 1766 à Lunéville (France). Fils unique d'un noble polonais, Stanislas Leszczynski voyage à travers l'Europe occidentale pendant sa jeunesse. En 1702, le roi Charles XII de Suède envahit la Pologne durant l'une des multiples guerres qui ne cessent d'opposer les puissances […] Lire la suite

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La ruine de l'empire baltique »  : […] Les guerres de Charles XII (1697-1718) , pour rompre l'encerclement de l'empire baltique par la Russie, la Pologne, le Danemark, furent d'abord victorieuses (Narva, 1700). Mais la grande guerre du Nord enlisa l'armée caroline en Pologne et en Saxe pour détrôner Auguste II et imposer à Altranstädt, en 1706, Stanislas I er . Le périple s'acheva à Poltava, en Ukraine, où l'artillerie ouralienne de Pi […] Lire la suite

NYSTAD TRAITÉ DE (1721)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots

Conclu par Frédéric I er de Suède et Pierre le Grand, tsar de Russie, le traité de Nystad est le quatrième accord bilatéral qui, de 1719 à 1721, règle les conséquences de la guerre du Nord (1700-1721) et de l'effondrement suédois, symbolisé par la mort, en pleine campagne norvégienne, de l'épique roi Charles XII (1697-1718). Héritier d'un empire hégémonique en Baltique, surtout après les traités […] Lire la suite

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'État autonome des hetmans et l'Ukraine Slobidska »  : […] Après la partition de 1667, l'État autonome des hetmans, ou Hetmanat, fut limité géographiquement à l'Ukraine de la rive gauche du Dniepr. À sa tête se trouvait l'hetman, élu en théorie par une assemblée générale cosaque mais en pratique par les officiers supérieurs ( les starchina ), qui étaient largement influencés par la préférence du tsar. Les modalités de l'autonomie furent renégociées à chaq […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude NORDMANN, « CHARLES XII (1682-1718) - roi de Suède (1697-1718) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-xii/