PARISIEN BASSIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Plates-formes structurales du bassin tertiaire parisien

Plates-formes structurales du bassin tertiaire parisien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Bassin parisien : aquifères profonds

Bassin parisien : aquifères profonds
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Basilique de Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Un agrégat de régions sous influence parisienne

Un ensemble historique et paysager

Pour l'essentiel, le Bassin parisien a presque toujours été fragmenté en provinces ou régions plus ou moins hétérogènes par leur nature politique. Cela n'empêche pas qu'il présente quelques éléments d'unité, et qu'il ait pu apparaître comme un ensemble sous différentes formes dans la géographie politique ou administrative de la France. Une bonne partie de son territoire a été rattaché au domaine royal avant la mort de Philippe Auguste, la centralisation y est donc très ancienne. Sous l'Ancien Régime, le Bassin parisien se retrouve dans la carte du Parlement de Paris (auquel échappe la Normandie, mais qui déborde vers le sud), et il correspond à peu près aux pays de grande gabelle pour la taxation du sel, ainsi qu'aux « Cinq grosses fermes » qui forment une sorte d'union douanière à l'intérieur du territoire français. Ici encore, il déborde un peu les limites fixées par la géologie, en direction de La Rochelle, de Moulins et de la Bourgogne.

Sur le plan culturel, il forme le cœur et l'essentiel de la France du Nord, et notamment de la zone linguistique de la langue d'oïl ; c'est une zone déjà bien alphabétisée dès le début du xixe siècle, à l'exception de la basse Normandie. Avec la diffusion de l'art gothique à partir de l'abbatiale de Saint-Denis, le Bassin parisien est une terre de cathédrales, qui marquent puissamment ses villes, en contraste avec les villes à « beffroi » du nord de la France. Ce qui n'a pas empêché la baisse de la pratique catholique d'y être plus précoce et plus forte qu'ailleurs. Toutes ces caractéristiques sont anciennes, et leur portée a été réduite à peu de choses par l'homogénéisation de la population française, mais elles montrent que l'échelle du Bassin parisien n'est pas totalement artificielle, et ne se résume pas au « placage » d'une réali [...]

Basilique de Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis

Photographie

Basilique de Saint-Denis, la façade, commencée vers 1135. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de la section prospective et planification du conseil économique et social de la Région Île-de-France

Classification


Autres références

«  PARISIEN BASSIN  » est également traité dans :

AULNAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'aulnaie-peupleraie, groupement en expansion »  : […] Elle accompagne les plantations de peupliers établies sur les fonds plats, alluviaux ou plus souvent tourbeux, des grandes vallées, et parfois, plus localement, de vallons secondaires comme ceux du bois de Meudon près de Paris. On l'observe dans toute la plaine française, notamment dans le Bassin parisien . Il s'agit d'une forêt anthropique, c'est-à-dire établie à la suite de l'action humaine, bie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aulnaies/#i_24300

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins des socles hercyniens »  : […] Les combinaisons de formes de relief les plus riches et les plus complexes semblent caractériser les bassins sédimentaires des socles hercyniens. Ces traits se manifestent d'abord dans la gamme des formes structurales . Leur importance résulte des conditions favorables offertes à l' érosion différentielle, tant par le matériel rocheux que par la diversification de détail de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_24300

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 515 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Au sud du sillon Sambre-Meuse »  : […] Au sud de la Sambre et de la Meuse commence la haute Belgique, désignée dans le vocabulaire touristique sous le nom des Ardennes, extension abusive d'un terme qui doit être utilisé au singulier pour ne désigner qu'une de ses régions constitutives (la partie sud, la plus élevée). Les roches du primaire affleurent partout, sauf dans l'extrême sud-est. Les molles crêtes et les dépressions parallèles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-geographie/#i_24300

CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une unité paysagère »  : […] La région Centre-Val de Loire appartient presque exclusivement au bassin sédimentaire parisien, appartenance qui lui confère une certaine unité paysagère : coteaux, plaines et plateaux entaillés de vallées plus ou moins larges. Seule une marge infime, à l'extrême sud de la région (le Boischaut au sud de La Châtre, dans l'Indre), se rattache aux formations cristallines du Massif central. La disposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-val-de-loire-region-administrative/#i_24300

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les grandes plaines septentrionales »  : […] Entre cette première rangée de reliefs et l'épine dorsale européenne formée par les vieilles montagnes centrales s'étendent les plus grandes plaines européennes. Leur physionomie diffère selon le compartimentage des hauteurs auxquelles elles s'appuient et aussi selon leur latitude et les vicissitudes des changements climatiques récents qu'elles ont subis. En Angleterre et en France jusqu'à l'Arto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_24300

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évolution cyclique naturelle »  : […] Toute trouée dans la forêt dense tend à se combler ; cette reconstitution de la forêt par étapes (évolution) est dite cyclique si le peuplement final est indiscernable de l'état initial. Ainsi, dans la hêtraie du Bassin parisien, sur rendzine, on observe à la suite de la chute d'un arbre (chablis, attaque de l'amadouvier...) la succession suivante : dès la seconde année, des plantes herbacées, r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_24300

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 645 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Bassin parisien »  : […] Du point de vue géologique, le Bassin parisien comprend l'ensemble des terrains postpaléozoïques qui s'appuient sur le Massif armoricain à l'ouest, le Massif central au sud, les Vosges à l'est et le massif ardennais au nord-est. Il est largement ouvert vers le nord, où le bassin belge en est la continuation naturelle, et vers la Manche, au-delà de laquelle on retrouve des assises semblables au su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_24300

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 871 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un relief morcelé »  : […] Le relief, tout d'abord, montre une extrême diversité. Les plaines, plateaux et collines de l'Ouest constituent environ les trois cinquièmes de la surface totale du pays. On y distingue plusieurs ensembles. Au nord, la plaine qui s'appuie aux collines de l' Artois et au rebord de l'Ardenne n'est que le prolongement de la grande plaine nord-européenne ; elle est constituée par des couches sédiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-donnees-naturelles/#i_24300

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Une utilisation par réseau de chaleur »  : […] Un doublet géothermique constitue un investissement significatif, qui n'est rentabilisé que si un nombre suffisant de logements peuvent être raccordés. Le débit doit être suffisant pour répondre aux besoins de plusieurs milliers de logements. Ce type de géothermie est en conséquence lié à l'existence d'un réseau de chaleur. Dans le cas du chauffage urbain, la puissance maximale de la chaufferie e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_24300

HÊTRAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 506 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hêtraies de plaine »  : […] Les grands massifs de hêtres du nord et de l'ouest du Bassin parisien ont au premier abord un aspect uniforme. Sous la futaie régulière, due en réalité à l'action du forestier, les arbustes sont rares ou absents, à l'exception parfois de quelques houx ou même de l'if, sempervirents. La strate herbacée, rare ou dispersée dans les hêtraies sèches (parfois presque nues), dense quand elle dispose de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetraies/#i_24300

ÎLE-DE-FRANCE, région administrative

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Île-de-France, région naturelle, historique ou urbaine ? »  : […] L'Île-de-France n'est pas vraiment une région naturelle, elle est plutôt un sous-ensemble du Bassin parisien, tout en possédant quelques caractères particuliers. Située au centre d'un bassin sédimentaire constitué de plateaux où s'encaissent des vallées, elle est ainsi marquée, du fait de sa situation centrale, par une certaine horizontalité du relief, et aussi par une remarquable convergence hydr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-france-region-administrative/#i_24300

LOIRE, fleuve et bassin

  • Écrit par 
  • Yves BABONAUX
  •  • 1 190 mots
  •  • 1 média

Fleuve français le plus long (1 012 km) et le plus étendu par son bassin (115 120 km 2 ), la Loire prend sa source au mont Gerbier-de-Jonc, aux confins du Vivarais et du Velay, à 1 408 mètres d'altitude . Sollicitée vers le nord par les grandes cassures méridiennes du Massif central, elle débouche en plaine à Roanne (268 m), après un parcours difficile de 285 kilomètres à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loire-fleuve-et-bassin/#i_24300

MANCHE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 489 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Géologie »  : […] La Manche est le résultat d'une subsidence née, sans doute fort anciennement, de la distension du bloc continental européen : un « bâillement océanique », analogue à celui qui a ouvert le golfe de Gascogne, semble s'être manifesté ici par la montée d'une sorte de dorsale constituée de roches basiques, dont la trace se suit, grâce aux levés aéromagnétiques, depuis la Sole jusqu'aux volcans d'Auver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manche/#i_24300

MARNES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères et typologie »  : […] Les marnes sont intermédiaires entre les calcaires et les argiles, et le terme « marne » ne désigne pas une espèce pétrographique bien définie. On passe ainsi des calcaires marneux, qui ne contiennent que 5 à 35 p. 100 d'argile, aux marnes argileuses (de 65 à 95 p. 100 d'argile) par l'intermédiaire des marnes sensu stricto (de 35 à 65 p. 100). Comme les argiles, les marnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marnes/#i_24300

NORMANDIE, région administrative

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 150 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Normandie maritime »  : […] La Normandie est née de la mer. L'estuaire de la Seine débouche sur la Manche et sur la vaste baie de Seine, entre la presqu'île du Cotentin et le pays de Caux. Il n'existe sur le littoral français aucune autre région ayant un tel développement de côtes, entre l'estuaire de la Bresle au nord-est et la baie du Mont-Saint-Michel au sud-ouest, un ensemble aussi bien partagé dans l'interpénétration p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie-region-administrative/#i_24300

OISE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 181 mots

Juste avant Paris, la Seine reçoit en rive droite la Marne ; un peu après Paris, de nouveau en rive droite lui arrive l'Oise, qui draine grâce à l'Aisne la plus grande surface réceptrice parmi les tributaires du fleuve : 17 000 km 2 . Si ce bassin excède d'un tiers celui de la Marne, ses apports sont du même ordre : 110 m 3 /s ou 6,5 l/s/km […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oise/#i_24300

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « De Paris au Bassin parisien »  : […] Les solidarités fonctionnelles qui se dessinent à l'échelle de la métropole sont cependant tout sauf immédiates. La région parisienne est la quatrième région économique mondiale (après Tōkyō, New York et Los Angeles, à égalité avec Chicago) si l'on considère les classements des P.I.B. métropolitains, avec 400 milliards d'euros en 2005 (chiffre PWC-City Mayors qui, comparé aux données du F.M.I. po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_24300

PICARDIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 2 045 mots
  •  • 1 média

Créée dans les années 1960-1970 au moment du rééquilibrage territorial entre Paris et la province, la Picardie est, depuis le 1 er janvier 2016, regroupée avec le Nord–Pas-de-Calais au sein d’une même région, qui se nomme Hauts-de-France depuis septembre 2016. La Picardie, avec 1 922 300 habitants en 2012, fait figure de région rurale, sinon de désert relatif, même si la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picardie/#i_24300

REIMS

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN
  •  • 900 mots
  •  • 3 médias

Sous-préfecture du département de la Marne, située dans la région Grand Est, Reims compte 210 300 habitants dans l'agglomération pour 186 500 habitants dans la commune (2013). Le site primitif de la ville, plaine crayeuse bordée au sud-ouest par la vallée marécageuse de la Vesle, a été occupé dès l'époque préhistorique, puis une cité gauloise de moyenne importance, Durocortorum, chef-lieu de la pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reims/#i_24300

ROUEN

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 1 812 mots
  •  • 2 médias

Rouen, chef-lieu de la Seine-Maritime, capitale de la région de Haute-Normandie jusqu’en 2015, port maritime, à égale distance de la Manche et de Paris (100 km), est le chef-lieu de la nouvelle région Normandie. Elle constitue la plus importante agglomération du Bassin parisien après celle de Paris. La ville ne compte que 114 265 habitants, mais elle est à la tête d'une agglomération de 465 880 pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouen/#i_24300

SEINE

  • Écrit par 
  • Marcel-M. CHARTIER
  •  • 886 mots
  •  • 3 médias

Bien que le bassin de Paris ne présente pas d'unité hydrographique, le réseau de la Seine forme le collecteur principal d'un ensemble qui, des confins de la Lorraine au Morvan et de la Somme à la Risle, s'étend sur environ 90 000 kilomètres carrés, dont près de 70 000 kilomètres carrés de terrains perméables. La Seine et ses affluents drainent une surface de 78 000 kilomètres carrés à l'embouchure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seine/#i_24300

SOLOGNE

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 495 mots
  •  • 1 média

Située au sud de la Loire, dans la boucle d'Orléans, la Sologne est partagée entre les départements du Loiret, du Loir-et-Cher et du Cher . Elle est composée de sables granitiques détritiques et d'argiles du Tertiaire, déposés sur 80 à 100 mètres dans une cuvette de 500 000 hectares, large de 70 kilomètres de la Loire au Berry. On y distingue la Sologne pierreuse au sud, aux éléments détritiques p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sologne/#i_24300

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 10 183 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l'urbanisme à l'aménagement du territoire »  : […] La parution, en 1947, de Paris et le désert français avait attiré l'attention sur l'urgence d'une politique urbaine à l'échelle du pays tout entier. Dès 1950, Eugène Claudius-Petit fait au Conseil des ministres une communication dans ce sens (« Pour un plan national d'aménagement du territoire »), et le 8 août est créé un fonds national destiné à mener cette action. Il s'ag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-l-urbanisme-en-france-au-xxe-siecle/#i_24300

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean ROBERT, « PARISIEN BASSIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-parisien/