ROCHELLE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Rochelle, chef-lieu du département de la Charente-Maritime, est une ville presqu’aussi importante que Poitiers à l’échelle régionale. La commune comptait 77 119 habitants et l'agglomération 126 435 personnes lors du recensement général de 2012. Au fond d'une anse, abritée par trois îles, Oléron, Aix et Ré, La Rochelle a, dès sa naissance au xe siècle, fondé sa renommée sur l'océan pour devenir l'un des principaux ports de la façade atlantique (6e port français en 2014 pour l'ensemble de l'activité avec 9,4 millions de tonnes).

Nouvelle-Aquitaine : carte administrative

Nouvelle-Aquitaine : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Après la ruine de Châtelaillon en 1130-1131, les comtes de Poitiers transforment La Rochelle, bourgade de pêcheurs, en ville nouvelle, qui sera entourée de remparts dès 1173. À partir de La Rochelle, c'est l'ensemble de l'Aunis qui entreprend la mise en valeur de ses ressources : les défrichements fournissent les terres au vignoble, l'exploitation du sel se poursuit. Dès le xiie siècle, La Rochelle, avec Bordeaux et Bayonne, concentre le négoce maritime international : Espagne, Angleterre, villes de la Ligue hanséatique, mer Baltique. Un nouveau port est aménagé au fond de la baie.

Le cabotage et l'exportation de produits agricoles – blés du Poitou, vins, eaux-de-vie, papier d'Angoumois, sel –, et un vaste arrière-pays relié par la Charente constituent des atouts vis-à-vis de clients d'Europe du Nord. Au xvie siècle, l'essor se poursuit, soutenu par une renommée de place libre protestante : la ville refuse de se soumettre à l'autorité royale en 1568 et devient une place forte huguenote. Après la période troublée des guerres de religion, le siège de La Rochelle (1627-1628) par les troupes royales menées par Richelieu affaiblit la ville, qui perd une grande partie de ses habitants, ses fortifications et une partie de ses privilèges. Très vite, grâce à un fort courant migratoire, la ville se repeu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, géographe, université de Poitiers

Classification


Autres références

«  ROCHELLE LA  » est également traité dans :

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 519 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Occupation du sol et peuplement »  : […] L'occupation du sol de l'Aquitaine antique était relativement faible ; cependant, de nombreux vestiges archéologiques subsistent de ses populations préhistoriques (en Périgord et dans les pré-Pyrénées surtout) et gallo-romaines. Les territoires de beaucoup de ses « cités » (Saintes, Angoulême, Périgueux, Bordeaux, Bazas, Agen, Dax) étaient étroitement bordés par des massifs de forêts et des landes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquitaine/#i_30318

AUNIS

  • Écrit par 
  • Gabriel LLOBET
  •  • 344 mots
  •  • 1 média

Ancienne province de France sur la côte atlantique, formée d'îles et de la presqu'île délimitée par le marais de la Sèvre et celui de la Charente. Elle fit partie du pays de Saintes, puis entra dans la dépendance du Poitou au x e siècle. Les véritables créateurs du pays sont les seigneurs de Châtelaillon (Castrum Alionis, d'où le nom d'Aunis) qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aunis/#i_30318

CRÉPEAU MICHEL (1930-1999)

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 602 mots

Né en 1930 à Fontenay-le-Comte (Vendée), avocat, membre du Parti radical dès l'âge de dix-huit ans, Michel Crépeau est élu maire de La Rochelle (Charente-Maritime) en 1971. Il le restera jusqu'à son décès. Dès 1973, il met en place la première zone piétonne de France et, en 1974, un système de vélos à la disposition de la population. Ce pionnier de l'écologie municipale innove encore en 1997 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-crepeau/#i_30318

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le premier ébranlement »  : […] Le traité de Paris de 1763 sanctionne la victoire de l'Angleterre . Le domaine colonial français est considérablement réduit. Les Anglais acquièrent le Canada avec ses dépendances, les îles antillaises de la Dominique, de Grenade, de Saint-Vincent et de Tobago, les comptoirs français du Sénégal, sauf l'îlot de Gorée. Dans l'Inde, la France doit renoncer à toute prétention territoriale et ne cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_30318

SAINTONGE

  • Écrit par 
  • Gabriel LLOBET
  •  • 266 mots
  •  • 2 médias

Ancienne province de France située au nord de l'estuaire de la Gironde, la Saintonge a formé avec l'Aunis le département de Charente-Maritime (chef-lieu : La Rochelle). Son individualité se manifeste surtout dans l'Antiquité. Peuplée par les Santons, elle sera profondément romanisée comme en témoigne Saintes , alors grand nœud routier. Le christianisme a laissé aussi de nombreux témoignages gallo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintonge/#i_30318

Pour citer l’article

Yves JEAN, « ROCHELLE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-rochelle/