PARISIEN BASSIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le « maillon faible » de l'aménagement du territoire

La politique d'aménagement du territoire français, développée dans la logique d'un rééquilibrage entre Paris et la province après la publication en 1947 de l'ouvrage fondateur du géographe Jean-François Gravier, Paris et le désert français, a fait du Bassin parisien – hors de l'Île-de-France – une sorte de « no man's land » entre une région parisienne dont on cherchait à limiter l'extension, et des provinces plus lointaines que l'on voulait aider à se développer. L'institution, à partir de 1955, d'un agrément préalable aux créations ou extensions industrielles en région parisienne et d'un système de primes aux installations dans les régions jugées mériter une aide, laisse sur les cartes, entre les deux, une « tache blanche » qui correspond à l'essentiel du Bassin parisien.

Malgré cette situation relativement « neutre » au regard des politiques d'aménagement, c'est le Bassin parisien qui va profiter le plus de cette politique, tout simplement en raison de sa proximité de Paris, les industriels « décentralisés » essayant de partir le moins loin possible. En 1975, au haut de la vague de « décentralisation industrielle », les régions du Bassin parisien avaient bénéficié de 352 000 créations d'emplois industriels « décentralisés », sur un total national de 595 000, la région Centre venant de très loin en tête avec 90 000, soit 15 p. 100 du total.

Mais il s'agissait essentiellement d'emplois ouvriers et de fabrication, et la différence qualitative entre l'Île-de-France et le reste du bassin en est sortie aggravée, la première concentrant les fonctions de conception, de gestion et de commercialisation, ainsi que les emplois de cadres, alors que le second tendait à se prolétariser. Le cas de Dreux, toute proche des Yvelines, à l'ouest de Paris, est exemplaire : ville calme de province, elle est devenue entre les années 1960 et 1980 une ville industrielle, avec une forte population ouvrière et immigrée.

Une autre politique sectorielle aurait pu compenser cette évolution : c'est la politique universitaire. En un sens, elle r [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Plates-formes structurales du bassin tertiaire parisien

Plates-formes structurales du bassin tertiaire parisien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Bassin parisien : aquifères profonds

Bassin parisien : aquifères profonds
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Basilique de Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de la section prospective et planification du conseil économique et social de la Région Île-de-France

Classification

Autres références

«  PARISIEN BASSIN  » est également traité dans :

AULNAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'aulnaie-peupleraie, groupement en expansion »  : […] Elle accompagne les plantations de peupliers établies sur les fonds plats, alluviaux ou plus souvent tourbeux, des grandes vallées, et parfois, plus localement, de vallons secondaires comme ceux du bois de Meudon près de Paris. On l'observe dans toute la plaine française, notamment dans le Bassin parisien . Il s'agit d'une forêt anthropique, c'est-à-dire établie à la suite de l'action humaine, bie […] Lire la suite

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 694 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins des socles hercyniens »  : […] Les combinaisons de formes de relief les plus riches et les plus complexes semblent caractériser les bassins sédimentaires des socles hercyniens. Ces traits se manifestent d'abord dans la gamme des formes structurales . Leur importance résulte des conditions favorables offertes à l' érosion différentielle, tant par le matériel rocheux que par la diversification de détail de la tectonique. Les alig […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Au sud du sillon Sambre-Meuse »  : […] Au sud de la Sambre et de la Meuse commence la haute Belgique, désignée dans le vocabulaire touristique sous le nom des Ardennes, extension abusive d'un terme qui doit être utilisé au singulier pour ne désigner qu'une de ses régions constitutives (la partie sud, la plus élevée). Les roches du primaire affleurent partout, sauf dans l'extrême sud-est. Les molles crêtes et les dépressions parallèles […] Lire la suite

CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une unité paysagère »  : […] La région Centre-Val de Loire appartient presque exclusivement au bassin sédimentaire parisien, appartenance qui lui confère une certaine unité paysagère : coteaux, plaines et plateaux entaillés de vallées plus ou moins larges. Seule une marge infime, à l'extrême sud de la région (le Boischaut au sud de La Châtre, dans l'Indre), se rattache aux formations cristallines du Massif central. La disposi […] Lire la suite

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 360 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les grandes plaines septentrionales »  : […] Entre cette première rangée de reliefs et l'épine dorsale européenne formée par les vieilles montagnes centrales s'étendent les plus grandes plaines européennes. Leur physionomie diffère selon le compartimentage des hauteurs auxquelles elles s'appuient et aussi selon leur latitude et les vicissitudes des changements climatiques récents qu'elles ont subis. En Angleterre et en France jusqu'à l'Arto […] Lire la suite

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 223 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évolution cyclique naturelle »  : […] Toute trouée dans la forêt dense tend à se combler ; cette reconstitution de la forêt par étapes (évolution) est dite cyclique si le peuplement final est indiscernable de l'état initial. Ainsi, dans la hêtraie du Bassin parisien, sur rendzine, on observe à la suite de la chute d'un arbre (chablis, attaque de l'amadouvier...) la succession suivante : dès la seconde année, des plantes herbacées, r […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 657 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Bassin parisien »  : […] Du point de vue géologique, le Bassin parisien comprend l'ensemble des terrains postpaléozoïques qui s'appuient sur le Massif armoricain à l'ouest, le Massif central au sud, les Vosges à l'est et le massif ardennais au nord-est. Il est largement ouvert vers le nord, où le bassin belge en est la continuation naturelle, et vers la Manche, au-delà de laquelle on retrouve des assises semblables au su […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un relief morcelé »  : […] Le relief, tout d'abord, montre une extrême diversité. Les plaines, plateaux et collines de l'Ouest constituent environ les trois cinquièmes de la surface totale du pays. On y distingue plusieurs ensembles. Au nord, la plaine qui s'appuie aux collines de l' Artois et au rebord de l'Ardenne n'est que le prolongement de la grande plaine nord-européenne ; elle est constituée par des couches sédiment […] Lire la suite

HÊTRAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 509 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hêtraies de plaine »  : […] Les grands massifs de hêtres du nord et de l'ouest du Bassin parisien ont au premier abord un aspect uniforme. Sous la futaie régulière, due en réalité à l'action du forestier, les arbustes sont rares ou absents, à l'exception parfois de quelques houx ou même de l'if, sempervirents. La strate herbacée, rare ou dispersée dans les hêtraies sèches (parfois presque nues), dense quand elle dispose de […] Lire la suite

ÎLE-DE-FRANCE, région administrative

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Île-de-France, région naturelle, historique ou urbaine ? »  : […] L'Île-de-France n'est pas vraiment une région naturelle, elle est plutôt un sous-ensemble du Bassin parisien, tout en possédant quelques caractères particuliers. Située au centre d'un bassin sédimentaire constitué de plateaux où s'encaissent des vallées, elle est ainsi marquée, du fait de sa situation centrale, par une certaine horizontalité du relief, et aussi par une remarquable convergence hydr […] Lire la suite

Les derniers événements

14-29 juin 2016 France. Poursuite de la contestation de la « loi travail ».

parisien est marqué par de violents affrontements entre la police et plusieurs centaines de « casseurs ». Le projet de loi est en discussion au Sénat depuis la veille, après avoir été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale en mai. Le 15, le Premier ministre Manuel Valls met en cause la « responsabilité » de la CGT dans les violences.  […] Lire la suite

20-31 décembre 1993 France. Inondations dans de nombreuses régions

Bassin parisien et le Sud-Ouest sont menacés, à leur tour, à partir de Noël. Le 28, à Paris, la Seine dépasse sa cote d'alerte. Le 31, le président François Mitterrand se rend dans la commune inondée d'Auvers-sur-Oise afin de témoigner de la « solidarité nationale ».  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean ROBERT, « PARISIEN BASSIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-parisien/