PALESTINIENNE AUTORITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nationalisme palestinien émerge dans la seconde moitié du xixe siècle, porté par des notables locaux et des personnalités religieuses. D'emblée, il se positionne contre l'idée de l'établissement d'un « foyer national juif » en Palestine. En 1948, la création de l'État d'Israël occasionne la première confrontation armée entre celui-ci et ses voisins arabes. Ce que les Palestiniens appellent la nakba (la « catastrophe ») renvoie également à la dispersion de la population. À l'issue de la guerre, le peuple palestinien se compose, en effet, principalement de réfugiés établis au Liban, en Syrie, en Jordanie et en Égypte. L'exode de 1948 a, par ailleurs, affecté la société palestinienne de « l'intérieur », privée de ses élites. La « question » palestinienne est alors défendue sur la scène régionale par certains dirigeants arabes, notamment Nasser, qui l'intègrent à des revendications panarabes plus larges. L'Organisation de libération de la Palestine (O.L.P.) naît ainsi, en 1964, comme émanation de la Ligue arabe.

Mais la sévère défaite des armées arabes contre Israël en 1967 conduit à l'émergence d'une nouvelle génération de Palestiniens, qui cherchent alors à autonomiser la « question » palestinienne du nationalisme arabe. La prise de pouvoir de Yasser Arafat au sein de l'O.L.P., en 1969, symbolise ce tournant.

La ligne politique de l'organisation connaît des évolutions notoires entre la grande période de lutte « révolutionnaire » des années 1970 menée depuis la Jordanie, puis le Liban, et l'acceptation d'un processus de paix au début de la décennie de 1990. À Tunis, où elle trouve refuge à partir de 1982, la centrale pal [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 43 pages

Médias de l’article

Autorité palestinienne : drapeau

Autorité palestinienne : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Occupation britannique de Jérusalem

Occupation britannique de Jérusalem
Crédits : Hulton Getty

photographie

Protectorat britannique en Palestine

Protectorat britannique en Palestine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Population palestinienne, 2000

Population palestinienne, 2000
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 18 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences sociales, directeur de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques
  • : maître de conférences habilitée à diriger des recherches, Sciences Po, Aix-en-Provence

Classification

Autres références

«  PALESTINIENNE AUTORITÉ  » est également traité dans :

ABBAS MAHMOUD (1935- )

  • Écrit par 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 1 948 mots
  •  • 1 média

Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas est né le 26 mars 1935 à Safed, ville de haute Galilée, aujourd'hui située à l'intérieur des frontières de l'État hébreu. Ses parents fuient la Palestine en 1948 durant la première guerre israélo-arabe. Réfugié à Damas, dans la Syrie voisine, le jeune homme travaille comme carreleur pour payer ses études secondaires, puis il part en Égypte poursuivre un curs […] Lire la suite

ARAFAT YASSER (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 389 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La longue marche vers l’autonomie »  : […] Basé à Tunis, Yasser Arafat, affaibli, n'est plus qu'un diplomate itinérant que seule l'intifada sauve de l'impasse en 1987. Dès lors s'amorce la longue marche de son retour en Palestine. Marié en 1990 à une jeune Palestinienne chrétienne originaire de Ramallah, Souha Tawil, et père de Zahwa, née en 1995, Yasser Arafat n'en continue pas moins à mener la vie austère de l'éternel combattant. Exclu d […] Lire la suite

FRONTIÈRE

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 6 352 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les causes des conflits frontaliers »  : […] Les conflits frontaliers demeurent nombreux et concernent, au début du xxi e  siècle, environ 20 p. 100 des dyades sur tous les continents. Leurs causes tiennent souvent à des contestations territoriales, mais les formes de conflictualité ont changé, et les litiges contemporains portent davantage sur des questions de positionnement et de gestion de flux migratoires ou de ressources naturelles. Le […] Lire la suite

GAZA BANDE DE

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

La bande de Gaza s'étire sur quelque 55 kilomètres et couvre 363 kilomètres carrés. La délimitation de ce territoire est, au sud, héritée du tracé du mandat britannique sur la Palestine en 1922 ; au nord et à l'est, elle est imposée par la ligne de démarcation fixée par l'armistice entre Israël et l'Égypte le 24 février 1949. Le plan de partage du 29 novembre 1947 adopté à l'O.N.U. prolongeait cet […] Lire la suite

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La multiplication des foyers de crise interne »  : […] Le projet américain de « Grand Moyen-Orient » rencontre néanmoins de fortes résistances locales, enfermant la région dans une spirale de violences néfastes. Les acteurs de la contestation, multiples, aux intérêts divergents parfois contradictoires et aux modes d'action variés, ont pour dénominateur commun le rejet des prétentions impériales des États-Unis. En Irak, les élections législatives de 2 […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Autorité palestinienne. Accord sur l’organisation d’élections. 9 février 2021

Les factions palestiniennes concluent, au Caire, un accord sur l’organisation d’élections législatives en mai, d’un scrutin présidentiel en juillet et du renouvellement des dirigeants de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en août. Il s’agit des premières élections palestiniennes depuis celles de janvier 2006, remportées par le Hamas, et la rupture entre le Fatah et le Hamas à la su […] Lire la suite

Israël. Ouverture d’une enquête de la CPI sur la situation en Palestine. 5 février - 3 mars 2021

Le 5, la Cour pénale internationale (CPI) décide que sa compétence territoriale dans la situation en Palestine « s’étend aux territoires occupés par Israël depuis 1967, à savoir Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est ». L’Autorité palestinienne a adhéré en janvier 2015 au statut de Rome […] Lire la suite

Israël – Bahreïn – États-Unis. Reconnaissance de l’État hébreu par Manama. 11-24 septembre 2020

ce rapprochement, le Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le mouvement islamiste rival du Hamas d’Ismaïl Haniyeh annoncent leur intention d’organiser des élections générales dans les six mois. Le dernier scrutin en vue de la désignation du président de l’Autorité palestinienne remonte à janvier 2005, les précédentes élections législatives à janvier 2006 et les précédentes élections générales à janvier 1996. […] Lire la suite

Israël – Émirats arabes unis. Normalisation des relations diplomatiques. 13-31 août 2020

avec Israël, conditionnant la normalisation des relations avec l’État hébreu à la création d’un État palestinien. L’Autorité palestinienne et le Hamas dénoncent cet accord. Israël a signé un traité de paix avec l’Égypte en mars 1979 et avec la Jordanie en octobre 1994. Les EAU et Israël n’ont jamais […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Volonté palestinienne d’« unité nationale » face au projet d’annexion israélien. 1er-2 juillet 2020

Le 1er, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou n’engage pas, comme il avait prévu de le faire à cette date, le processus d’annexion des colonies juives de Cisjordanie et de la vallée du Jourdain, faute d’accord à ce sujet avec Washington. Le 2, les deux partis palestiniens rivaux, le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas d’Ismaïl Haniyeh, s’engagent en faveur de l’«  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier CARRÉ, Aude SIGNOLES, « PALESTINIENNE AUTORITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/