GAZA BANDE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La bande de Gaza s'étire sur quelque 55 kilomètres et couvre 363 kilomètres carrés. La délimitation de ce territoire est, au sud, héritée du tracé du mandat britannique sur la Palestine en 1922 ; au nord et à l'est, elle est imposée par la ligne de démarcation fixée par l'armistice entre Israël et l'Égypte le 24 février 1949. Le plan de partage du 29 novembre 1947 adopté à l'O.N.U. prolongeait cette bande jusqu'aux approches d'Ashdod au nord et au-delà d'El-Awja, dans le Néguev, au sud-est, faisant d'elle l'une des trois portions de l'État arabe de Palestine envisagé. D'avril à décembre 1948, au cours de la première guerre israélo-arabe, quelque 190 000 Palestiniens se sont réfugiés dans ce petit territoire resté sous contrôle arabe, soit 26 p. 100 du total de la masse des réfugiés d'alors. Cette encoignure-refuge, où les Palestiniens se sont ajoutés aux quelque 70 000 natifs de la région de Gaza, fut placée provisoirement sous administration égyptienne par la Ligue des États arabes en juillet 1948 ; le gouvernement israélien se déclarait disposé à l'annexer aux fins de résoudre ainsi le sort des réfugiés. À l'inverse, c'est à Gaza qu'est proclamé, à la fin de 1948, un « gouvernement de toute la Palestine » par Amīn al-Husaynī, avec l'appui de la Ligue arabe et contre le ralliement au roi ‘Abd Allāh de Jordanie. Cette intransigeance fermente aisément dans l'esprit d'une population de réfugiés qui s'instruit dans les écoles de l'U.N.R.W.A. (United Nations Relief and Works Agency) et dans les universités égyptiennes. À partir de 1953, elle voit son salut dans Nasser. Pourtant, l'opposition de ce dernier au pacte de Bagdad, l'évacuation définitive des troupes anglaises de la zone du canal de Suez et la formation de fedayin gaziotes au service du commandement égyptien provoquent des raids israéliens très violents sur Gaza et Khan Yunis en février et août 1955. Le 5 juin 1956, l'agglomération de Gaza est bombardée, et à partir du 1er novembre 1956 jusqu'en mars 1957 tout le territoire est occupé, ainsi que la majeure partie du Sinaï, par les troupes israéliennes. C'est alors, en décembre 1956, à Gaza occupée et au moment où Nasser clame victoire, que Yasser Arafat forme le noyau de ce qui deviendra le Fatah en 1959. Aussi est-ce avec enthousiasme que les gens de Gaza accueillent la déclaration (antinassérienne) de Kassem d'Irak selon laquelle il existe une « entité palestinienne » autonome constituée par Gaza et la Cisjordanie. Nasser dote alors Gaza d'une Constitution et d'un gouverneur nommé par lui afin de limiter cette tentation autonomiste. Ce gouverneur est remplacé le 5 juin 1967 par un commandant militaire israélien de la zone de Gaza - Nord-Sinaï, à la suite de l'offensive israélienne. La résistance palestinienne y est particulièrement vivace jusqu'en 1972, année au cours de laquelle une opération militaire générale démantèle le « réseau terroriste » du territoire de Gaza et « pacifie » les camps et les quartiers en les perçant de larges travées et en déplaçant dans le Sinaï des familles entières. Après avoir été épuré, le personnel municipal est reconstitué cette même année par le commandement militaire. À la municipalité de Gaza même, le maire est déposé et le conseil municipal supprimé purement et simplement jusqu'en 1973. Des installations de colonisation et de peuplement juifs ont été implantées dans la zone de Gaza depuis 1967. Un Front national uni, d'inspiration communiste, a contribué à former, en relation avec le Fatah et le F.P.L.P., le Front national des territoires occupés, qui a fait admettre par les Conseils nationaux palestiniens de 1974 et de 1977 la revendication d'un État palestinien limité aux territoires de Gaza et de Cisjordanie, aux côtés de l'État israélien qui aurait évacué ces deux territoires.

Israël : carte administrative

Carte : Israël : carte administrative

Carte administrative d'Israël. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La bande de Gaza a été, à partir de 1987, le théâtre du soulèvement palestinien dit de la première intifada. La bande de Gaza et l'enclave de Jéricho en Cisjordanie sont les premiers territoires palestiniens occupés par Israël à être passés sous le régime de l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences sociales, directeur de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques

Classification

Autres références

«  GAZA BANDE DE  » est également traité dans :

ABBAS MAHMOUD (1935- )

  • Écrit par 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas est né le 26 mars 1935 à Safed, ville de haute Galilée, aujourd'hui située à l'intérieur des frontières de l'État hébreu. Ses parents fuient la Palestine en 1948 durant la première guerre israélo-arabe. Réfugié à Damas, dans la Syrie voisine, le jeune homme travaille comme carreleur pour payer ses études secondaires, puis il part en Égypte poursuivre un curs […] Lire la suite

ISRAÉLO-ARABE CONFLIT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe PÉRY
  •  • 898 mots

29 novembre 1947 Le plan de partage de l'O.N.U. prévoit la création de deux États, l'un juif, l'autre arabe, et d'une zone sous contrôle international (résolution 181). Mai 1948-juillet 1949 Proclamation de l'État d'Israël par Ben Gourion (le 14 mai) à l'échéance du mandat britannique sur la Palestine. Première guerre israélo-arabe déclenchée (le 15 mai) par les pays arabes hostiles au plan de par […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1993 : une nouvelle année de purgatoire

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 737 mots

Dans le chapitre « Promesses pour les territoires occupés »  : […] L'aide à laquelle la communauté internationale s'est engagée à l'égard de l' O.L.P. est apparue comme le meilleur gage de succès pour l'avenir de l'accord avec Israël conclu en août 1993 à Sarpsborg et signé le 13 septembre à Washington. En revanche, les pourparlers politiques, qui se sont poursuivis dans le sud-ouest de la Norvège, n'ont pas permis, en décembre, de rapprocher les deux parties su […] Lire la suite

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 094 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Vers une nouvelle confrontation »  : […] Du début de 1966 au mois de mai 1967, les incidents se multiplient non seulement à la frontière israélo-syrienne, mais surtout à la frontière israélo-jordanienne. Le 13 novembre 1966, un raid de représailles israélien contre le village jordanien de Samu' fait 18 morts et 134 blessés. Le 7 avril 1967, les Syriens perdent plusieurs avions en combat aérien. Depuis le 23 février 1966, les éléments le […] Lire la suite

FRONTIÈRE

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 6 356 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les causes des conflits frontaliers »  : […] Les conflits frontaliers demeurent nombreux et concernent, au début du xxi e  siècle, environ 20 p. 100 des dyades sur tous les continents. Leurs causes tiennent souvent à des contestations territoriales, mais les formes de conflictualité ont changé, et les litiges contemporains portent davantage sur des questions de positionnement et de gestion de flux migratoires ou de ressources naturelles. Le […] Lire la suite

GAZA MÉDITERRANÉENNE, HISTOIRE ET ARCHÉOLOGIE EN PALESTINE (exposition)

  • Écrit par 
  • Pierre de MIROSCHEDJI
  •  • 1 004 mots

L'exposition présentée à l'Institut du monde arabe à Paris du 13 septembre au 12 novembre 2000 sur Gaza méditerranéenne est la première qui ait jamais été consacrée à ce territoire exigu, enclavé entre Israël et l'Égypte, dont l'histoire est généralement ignorée et l'archéologie négligée. Elle résulte d'un accord de coopération archéologique conclu en 1995 avec le ministère du Tourisme et des Ant […] Lire la suite

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 723 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Israël et le problème palestinien »  : […] La guerre d'Indépendance a provoqué un important bouleversement politique, mais également démographique. Si, en novembre 1947, on comptait près d'un million de Palestiniens sur le territoire de ce qui allait devenir Israël, à la fin des hostilités (décembre 1948-janvier 1949), ils ne sont plus que 180 000 sur le territoire du nouvel État. Les origines de ces déplacements (plus de 800 000 personne […] Lire la suite

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 467 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La montée du problème palestinien »  : […] Le Liban, en effet, n'est pas épargné par le problème palestinien depuis la création, en 1948, de l'État d'Israël. Deux bataillons de l'armée ont d'ailleurs participé à la guerre de Palestine (1948-1949) aux côtés de volontaires d'organisations musulmanes, et cinq villages du Sud ont été occupés pendant quelques mois. La convention d'armistice israélo-libanaise de Ras en-Naqoura a fixé, le 23 mar […] Lire la suite

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 724 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'unité palestinienne en question »  : […] Peu après la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas, Israël impose un blocus aux populations de ce territoire. Parallèlement, la communauté internationale fait ouvertement alliance avec le Fatah de Mahmoud Abbas en Cisjordanie. Tel-Aviv ajoute à sa politique de marginalisation économique des actions militaires visant à saper les bases organisationnelles du Hamas dans la bande de Gaza. […] Lire la suite

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 336 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La multiplication des foyers de crise interne »  : […] Le projet américain de « Grand Moyen-Orient » rencontre néanmoins de fortes résistances locales, enfermant la région dans une spirale de violences néfastes. Les acteurs de la contestation, multiples, aux intérêts divergents parfois contradictoires et aux modes d'action variés, ont pour dénominateur commun le rejet des prétentions impériales des États-Unis. En Irak, les élections législatives de 2 […] Lire la suite

Les derniers événements

6-22 avril 2022 Israël – Autorité palestinienne. Perte de sa majorité par le gouvernement et tensions sur l'esplanade des Mosquées.

Le 19, l’armée israélienne procède à des frappes aériennes sur la bande de Gaza en représailles à un tir de roquette sur Israël à partir de ce territoire, la veille. Le 22, l’esplanade des Mosquées est le théâtre de nouvelles violences qui suscitent de vives réactions dans le monde arabe. En mai 2021, les tensions sur l’esplanade des Mosquées avaient entraîné des émeutes en Cisjordanie, ainsi que des affrontements meurtriers entre le Hamas et l’armée dans la bande de Gaza. […] Lire la suite

10-25 mai 2021 Israël – Autorité palestinienne. Affrontements entre le Hamas et l'armée dans la bande de Gaza.

Ce même jour, la riposte de l’armée aux tirs de roquettes sur Jérusalem effectués par le Hamas depuis la bande de Gaza cause la mort d’au moins vingt-quatre Palestiniens. À partir du 10, des émeutes embrasent plusieurs villes palestiniennes ou mixtes du pays. Le 11, les tirs de roquette depuis Gaza provoquent les premières victimes israéliennes. Le 13, alors que commencent les festivités qui marquent la fin du ramadan, le ministre de la défense Benny Gantz, qui était chef des forces armées lors de l’opération Bordure protectrice contre la bande de Gaza durant l’été 2014, adresse un message vidéo aux habitants de l’enclave, les prévenant que « si les citoyens d’Israël doivent dormir dans des abris […], alors Gaza brûlera ». […] Lire la suite

28 janvier 2020 États-Unis – Proche-Orient. Présentation du plan de paix américain pour le Proche-Orient.

Le plan exige en outre des Palestiniens qu’ils démilitarisent la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, qu’ils renoncent au retour des réfugiés, qu’ils concèdent à Israël le contrôle de leur espace aérien, qu’ils s’interdisent toute procédure devant les juridictions internationales et qu’ils cessent de financer les « terroristes » détenus en Israël ou les familles de « terroristes » morts. […] Lire la suite

12-14 novembre 2019 Israël – Autorité palestinienne. Offensive contre le Djihad islamique dans la bande de Gaza.

Le 12, un chef local du Djihad islamique, Baha Abou al-Ata, responsable de nombreux tirs de roquettes vers Israël au cours des derniers mois, est tué dans la bande de Gaza par une frappe aérienne israélienne. Accusé d’agir de façon autonome et de fragiliser la trêve officieuse conclue avec le Hamas, il était soupçonné de préparer des « attaques imminentes » contre Israël. […] Lire la suite

3-6 mai 2019 Israël – Autorité palestinienne. Nouvel épisode meurtrier à Gaza.

À partir du 3, les tirs de roquettes et d’obus de mortiers depuis la bande de Gaza et les bombardements, en retour, de l’armée israélienne causent la mort de quatre civils israéliens et d’au moins vingt-trois Palestiniens. Le 6, une trêve intervient grâce à la médiation de l’ONU et de l’Égypte. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier CARRÉ, « GAZA BANDE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-de-gaza/