AUTANT EN EMPORTE LE VENT, film de Victor Fleming

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des personnages forts

Le film présente des personnages énergiques dans des situations dures, avec une héroïne féminine comme en avaient joué Bette Davis et Joan Crawford. Super-production, Autant en emporte le vent est paradoxalement l'un des films les moins lénifiants du cinéma américain classique : les gentils (Melanie, Ashley) sont au second plan, tandis qu'une garce et un trafiquant qui fréquente les mauvais lieux sont les héros. L'audace des situations (viol conjugal, adultère, prostitution) étonne si l'on considère que le film a été réalisé dans une période où régnait le sourcilleux Code Hayes, qui réglementait tous les cas. Selznick a même dû lutter pour faire admettre dans les dialogues les jurons les plus anodins, dont la dernière réplique de Rhett à Scarlett quand il la quitte : « Frankly, my dear, I don't give a damn » (« Franchement, ma chère, je m'en fous »).

Star masculine des débuts du parlant, et « sex symbol » depuis New York-Miami (It Happened One Night, 1934, de Frank Capra) Clark Gable avait déjà joué les mufles et les machistes séduisants, mais c'est en Rhett Butler, personnage taillé pour lui, qu'il trouva le rôle de sa vie. Pour Scarlett, après avoir envisagé un grand nombre de stars, Selznick engagea à la surprise générale une actrice de théâtre britannique, Vivien Leigh, qui remportera un des dix oscars attribués au film. Elle incarne avec flamme une femme frustrée et indomptée, tour à tour odieuse et pathétique, dont la taille mince fit rêver bien des générations. L'actrice ne retrouvera sur l'écran un rôle à sa mesure que dans la Blanche Dubois d'Un tramway nommé Désir (A Streetcar Named Desire, 1951), d'Elia Kazan, autre rôle de femme insatisfaite.

Visuellement, le film se conforme à une grammaire académique et à une esthétique de carte postale historique assez impers [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  AUTANT EN EMPORTE LE VENT, Victor Fleming  » est également traité dans :

GABLE CLARK (1901-1960)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 732 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une figure héroïque »  : […] Parmi de nombreux films d'action dont il est parfois le seul atout, Clark Gable, comme son rival bondissant de toujours, Errol Flynn, a trouvé en Raoul Walsh un réalisateur capable de cerner sa véritable personnalité. Dans The Tall Men ( Les Implacables , 1955), il interprète le rôle de l'ancien combattant sudiste Ben, qui aspire à la paix et au repos, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clark-gable/#i_37697

LEIGH VIVIEN (1913-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 752 mots
  •  • 1 média

Vivien Leigh, de son vrai nom Vivian Mary Hartley, est née le 5 décembre 1913 à Darjeeling (Inde). Fille d'un agent de change du Yorkshire, elle reçoit une éducation religieuse en Angleterre et en Europe continentale. Suivant l'exemple de sa camarade de classe Maureen O'Sullivan, elle se lance dans une carrière d'actrice et s'inscrit à la London Royal Academy of Dramatic Arts en 1932. La même anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivien-leigh/#i_37697

STEINER MAX (1888-1971)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 242 mots

Le compositeur américain d'origine autrichienne Max Steiner fut, dans les années 1930 et 1940, un des principaux compositeurs de musique de film d'Hollywood, aux côtés d'autres Européens émigrés – l'Autrichien Erich Wolfgang Korngold, le Hongrois Miklós Rózsa, l'Allemand Franz Waxman, l'Ukrainien Dimitri Tiomkin –, contraints à l'exil par la montée des régimes totalitaires sur l'ancien continent. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-steiner/#i_37697

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel CHION, « AUTANT EN EMPORTE LE VENT, film de Victor Fleming », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autant-en-emporte-le-vent/