Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GUERRE DE SÉCESSION, en bref

Carte des États-Unis après la guerre de Sécession

Carte des États-Unis après la guerre de Sécession

Durant quatre ans, une guerre civile oppose les États-Unis d'Amérique (l'Union) à onze États sécessionnistes du Sud (la Confédération). Ce conflit trouve son origine dans le système de l'esclavage, sur lequel repose toute l'économie agricole du Sud, mais qui se trouve contesté par l'essor du mouvement abolitionniste. L'élection d'Abraham Lincoln à la présidence des États-Unis, en novembre 1860, provoque la sécession des États du Sud, qui voient en lui une menace pour le système esclavagiste. La guerre de Sécession éclate officiellement en avril 1861, lorsque les troupes nordistes ravitaillant un fort de Caroline du Sud, Fort Sumter, essuient le feu des Confédérés. Malgré la supériorité démographique, militaire et économique de l'Union, qui impose au Sud un blocus à partir de 1862, le conflit s'éternise et ne s'achève qu'après la reddition du général Lee devant le général Grant à Appomattox en avril 1865. Ayant causé la mort de six cent mille hommes et la ruine de plusieurs États du Sud ravagés par les combats, la guerre de Sécession libère quatre millions d'esclaves, mais ne met pas un terme à la ségrégation qui perdure jusqu'aux années 1960. En discréditant l'idée même de sécession, elle contribue aussi à accroître l'autorité du gouvernement fédéral.

— Olivier COMPAGNON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire contemporaine, université Sorbonne nouvelle, Institut des hautes études de l'Amérique latine

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Carte des États-Unis après la guerre de Sécession

Carte des États-Unis après la guerre de Sécession

Autres références

  • ARMÉE - Typologie historique

    • Écrit par Paul DEVAUTOUR, Universalis
    • 12 926 mots
    • 21 médias
    En Amérique du Nord, un conflit riche d'enseignements n'a pas été analysé de manière approfondie, à l'époque, par les stratèges européens : c'est la guerre de Sécession. Elle fut conduite à l'origine dans les deux partis avec des troupes à base de milices indisciplinées,...
  • ATLANTA

    • Écrit par Laurent VERMEERSCH
    • 1 254 mots
    • 1 média

    Symbole de l’affirmation économique des villes du sud des États-Unis, Atlanta est passée en quarante ans du rang de ville moyenne à celui de métropole internationale. Alors que l’agglomération comptait 2 millions d’habitants en 1980, elle en compte 5,9 millions en 2017, dont 420 000 dans la commune...

  • BATAILLES NAVALES - (repères chronologiques)

    • Écrit par Michèle BATTESTI
    • 843 mots

    17 octobre 1855 Bombardement de Kinburn, durant la guerre de Crimée. La forteresse russe sur la mer Noire est détruite par trois « batteries flottantes » françaises, armées de canons rayés tirant des obus explosifs, protégées par un blindage, préfiguration des bâtiments cuirassés....

  • BLOCUS

    • Écrit par Jean-Pierre COT
    • 3 427 mots
    • 3 médias
    ...plus, la théorie du voyage continu autorisait la capture d'un navire se dirigeant vers un port neutre, mais poursuivant son voyage jusqu'à un port bloqué. Pendant la guerre de Sécession, les tribunaux américains déclarèrent même « bonnes prises » des navires transportant des marchandises vers un port neutre...
  • Afficher les 25 références

Voir aussi