NUMÉRIQUE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un changement dans la relation œuvre-auteur-spectateur

L'interactivité associée au temps réel donne à l'art numérique, quelles que soient ses modalités perceptives (visuelles, sonores ou textuelles), une spécificité sans précédent. Elle change les relations de l'artiste à ses propres matériaux, matériaux virtuels toujours en devenir, où aucun état n'est jamais définitif, aucune forme stable, mais elle change surtout les relations traditionnelles entre l'auteur, l'œuvre et le spectateur. L'objet que perçoit le spectateur est le résultat de sa propre intervention sur un autre objet, potentiel quant à lui, et non perceptible : un programme informatique résidant dans les mémoires de l'ordinateur. Sans cette interaction, l'œuvre reste figée à l'état potentiel, dans l'attente de son actualisation. L'œuvre interactive se compose donc d'un objet programmatique rigoureusement défini et fini dans ses fonctions éventuelles – l'« œuvre-amont » – et d'un objet perceptible, résultant de l'interaction du spectateur avec cette dernière, susceptible de se renouveler indéfiniment dans le temps : l'« œuvre-aval ». L'œuvre complète est l'association de l'œuvre-amont et de l'œuvre-aval dans ses éventuelles et multiples actualisations.

La notion d'auteur est soumise à la même logique. S'il n'est pas donné au spectateur de modifier lui-même l'œuvre-amont, celui-ci acquiert la capacité d'agir sur l'œuvre-aval, à l'intérieur d'un champ d'éventualités prédéfini. Le spectateur devient en la circonstance une sorte de coauteur, ou d'« auteur-aval », responsable, mais en partie seulement, de l'œuvre-aval. L'intention première appartient toujours à un « auteur-amont » irremplaçable, mais l'auteur-aval se voit doté d'une certaine auctorialité : la capacité d'actualiser l'œuvre, d'en faire fleurir les potentialités. C'est l'ensemble des relations internes de la triade œuvre-auteur-spectateur qui devient obsolète et demande à être refondé. Tout se passe comme si chacun des éléments de cette triade perdait de sa singularité et de son étanchéité pour se fondre aux autres. Dans les formes d'art en rése [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NUMÉRIQUE ART  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'avènement du numérique »  : […] Dans les années 1990, l'affiche est de plus en plus souvent conçue sur écran, la publication assistée par ordinateur (P.A.O.) permettant l'association des textes et des images. La mise au point du langage Postscript conduit à la création de caractères haute résolution et le dessin de lettres connaît un formidable engouement. Autour de la revue Emigre , en Californie, surgi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_32436

DESSIN CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 2 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dessin numérique »  : […] Avec l'avènement des nouvelles technologies, certains artistes ont été conduits à envisager le dessin de façon numérique. Celui-ci se donne alors à voir dans toutes sortes de mises en œuvre lui conférant selon les cas une existence tantôt matérielle, tantôt virtuelle. Le dessin numérique, qui suppose l'application d'un logiciel informatique dont le programme a été préétabli, peut être soit livré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-contemporain/#i_32436

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « À partir de 1980 »  : […] Les trois décennies 1980-2010 voient une diversification des pratiques artistiques sans précédent. Réaction au rejet de la subjectivité par les années 1970, le néo-expressionnisme apparu en Occident vers 1980 ( Bad Painting , etc.) suscite au Japon un renouveau de la peinture abstraite, avec Nakamura Kazumi (né en 1956), et figurative, chez Yokoo Tadanori (né en 1936), graph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_32436

PAUME JEU DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 546 mots

Le Jeu de Paume, à Paris, fut un musée d’art impressionniste, puis d’art moderne et contemporain, avant d’être consacré à la photographie. La salle du Jeu de Paume fut construite sous Napoléon III en 1862 dans le jardin des Tuileries, en symétrie avec le bâtiment voisin de l’Orangerie. On y pratiquait un sport de balle, ancêtre du tennis. Le tennis ayant supplanté le jeu de paume et le lieu se rév […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-paume/#i_32436

MUSÉE ET MÉDIATION NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Geneviève VIDAL
  •  • 3 323 mots
  •  • 2 médias

Les médiations numériques muséales, qui relèvent d’innovations techniques, culturelles et sociales en évolution permanente, font l’objet d’une grande variété d’usages, par le biais de dispositifs de communication. Elles soulèvent plusieurs enjeux relatifs aux politiques numériques conduites par les musées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-et-mediation-numerique/#i_32436

Voir aussi

Pour citer l’article

Edmond COUCHOT, « NUMÉRIQUE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-numerique/