CIVILE CLASSIQUE FRANÇAISE ARCHITECTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alors que l'architecture religieuse de la France du xviie siècle suit, dans l'ensemble, les leçons que lui donnent les églises baroques d'outre-monts, l'architecture civile s'engage dans des voies différentes qui aboutissent à l'une des créations majeures de l'histoire de l'art : une architecture classique qui satisfait à deux programmes à peu près étrangers à l'Italie : le château et l'hôtel urbain. Architecture classique en ce sens qu'elle est fondée sur le respect des ordres antiques : ce trait constitue d'ailleurs un caractère permanent de l'art français, qui fait peu de place aux licences du baroque italien. Dès 1632, l'architecte Le Muet publie une Règle des cinq ordres d'architecture et, vers la fin du même siècle, l'Académie d'architecture (fondée en 1671), dont François Blondel est directeur, prône une observation très stricte de ces règles et veille scrupuleusement à ce qu'elles ne soient pas enfreintes.

Bien que les châteaux français eussent perdu leur caractère de maisons fortifiées, ils gardaient quelque souvenir de leur destination militaire. Longtemps un château ne parut complet que s'il était environné de fossés et il fallut attendre 1665 pour que Colbert songeât à combler ceux du quadrangle du Louvre.

Un caractère à peu près constant de cette architecture classique française, au moins dans la partie septentrionale du pays, consiste dans les hauts toits d'ardoise qui coiffent tant les corps de logis que les pavillons. Ils existent déjà au palais du Luxembourg de Salomon De Brosse, élevé de 1615 à 1630, l'un des aïeux du classicisme français, alors que ces dispositions n'existaient point au palais Pitti de Florence, que la reine mère avait donné comme modèle à son architecte. Or c'est [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  CIVILE CLASSIQUE FRANÇAISE ARCHITECTURE  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

  • Écrit par 
  • Josiane SARTRE
  •  • 4 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les prolongements à l'âge classique »  : […] Lorsque Henri IV achève en 1606 les travaux de Fontainebleau, c'est le style moellon et brique qu'il choisit pour la cour des Offices et c'est le style brique et pierre qu'il impose à Paris pour les places royales, la place des Vosges en 1605 et la place Dauphine en 1607. À Charleville, fondée le 23 avril 1608, Charles de Gonzagues, duc de Nevers, choisit le parti brique et pierre et un programm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-brique-et-pierre/#i_38464

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, notamment l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun et André Le Nôtre qui dessina les jardins, quand il résolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-de-vaux-le-vicomte-l-le-vau/#i_38464

HARDOUIN-MANSART JULES (1646-1708)

  • Écrit par 
  • Jörg GARMS
  •  • 2 159 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le classicisme français »  : […] Mansart est parti de ce qu'avait accompli la génération des architectes préclassiques ; certaines de ses solutions sont influencées par des œuvres comme Maisons-Laffitte et Blois, Vaux-le-Vicomte et le Versailles de 1668, Saint-Jacques du Haut-Pas et les Minimes. Peut-être tenait-il de son mentor Le Nôtre le sens des grands plans ou quelques principes d'esthétique générale ; par ailleurs, d'Orbay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-hardouin-mansart/#i_38464

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le jardin classique »  : […] Le premier jardin vraiment « classique », c'est-à-dire celui dont les lignes sont commandées par des rapports géométriques avec celles de la demeure dont il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la présence autour de lui des ruines antiques qui parsemaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/#i_38464

LE MUET PIERRE (1591-1669)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 1 045 mots

Né à Dijon, d'une bonne famille « d'épée et de robe », Pierre Le Muet s'affirme comme un des meilleurs architectes de son temps, à l'égal de Le Mercier, Mansart et Le Vau, ses contemporains. Ingénieur du roi et « conducteur des dessins des fortifications de Picardie » depuis 1617, il signe un volume de Plans des places fortes de Picardie (1631) conservé à la bibliothèque de l'Arsenal. Sous les or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-le-muet/#i_38464

LOUVRE PALAIS DU

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  • , Universalis
  •  • 2 034 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La résidence royale »  : […] Philippe Auguste conçut le Louvre comme une puissante forteresse jouxtant, à l'extérieur, le nouveau mur d'enceinte de Paris (1190). Symbole de la suzeraineté du roi, l'énorme donjon, dont l'entrée était située au sud, défendait la voie fluviale ; Philippe le Bel accentua l'aspect massif de la construction en élevant une série de remparts : le Louvre était devenu le dépôt du trésor de l'État et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-du-louvre/#i_38464

MAISONS-LAFFITTE

  • Écrit par 
  • Sophie CUEILLE, 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 984 mots

Dans le chapitre « Une leçon d'architecture »  : […] Comme le corps neuf de Blois, le château de Maisons est orné de deux ordres de pilastres superposés sur lesquels s'enlèvent trois ordres de colonnes superposés sur l'avant-corps central côté cour et côté jardin. En jouant sur la double articulation des pilastres et des colonnes, Mansart s'inscrit dans la tradition du corps neuf introduit par Pierre Lescot au Louvre, mais il crée une hiérarchie plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maisons-laffitte/#i_38464

MANSART FRANÇOIS (1598-1666)

  • Écrit par 
  • William Peter Jackson SMITH
  •  • 2 785 mots

François Mansart a donné une signification nouvelle à l' architecture classique française. Il y est parvenu en appliquant le vocabulaire classique à des formes architecturales auxquelles il n'était pas en fait destiné, à tel point qu'entre ses mains le château français et l'hôtel particulier sont presque devenus des types de bâtiments classiques, tout comme les architectes italiens du xv e  siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-mansart/#i_38464

PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

Médecin, savant et architecte, Claude Perrault fait partie de ces esprits universels dont le xvii e  siècle offre de nombreux exemples. On lui doit des contributions pleines d'intérêt, parfois même décisives, dans des domaines aussi différents que la philosophie naturelle, l'anatomie animale et humaine, la science des machines et l'architecture, comme l'a montré Antoine Picon dans son ouvrage Cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-perrault/#i_38464

VAUX-LE-VICOMTE (CHÂTEAU DE)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 995 mots
  •  • 2 médias

Trois villages déplacés, d'énormes travaux de déboisement et de terrassement, des milliers de maçons, d'artisans, de jardiniers (18 000, dit-on, à certaines périodes, et un hôpital fondé pour eux à Maincy par Fouquet), cinq années d'activité fiévreuse (avril 1656-septembre 1661), trois maîtres d'œuvre rivalisant de génie inventif, Le Vau l'architecte, Le Brun le peintre-décorateur, Le Nôtre le pay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaux-le-vicomte-chateau-de/#i_38464

Pour citer l’article

Pierre DU COLOMBIER, « CIVILE CLASSIQUE FRANÇAISE ARCHITECTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-civile-classique-francaise/