CHÂTEAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jusqu'au xixe siècle, on a construit des châteaux en Europe occidentale et surtout en France. Ce pays en possède une quantité et une variété encore extraordinaires malgré l'ampleur des destructions. Le phénomène est d'importance et intéresse l'histoire de l'architecture domestique, de la société, de l'économie du monde rural, du paysage.

Nous envisagerons ici la « grande demeure » traditionnelle établie à la campagne. Pour ce type de bâtiments, la seule classification essentielle repose sur la distinction entre demeure fortifiée et demeure des champs. Le terme de « château » désigne sans ambiguïté le château fort, c'est-à-dire la demeure d'un seigneur qui a le privilège juridiquement concédé d'élever tours et donjons. Hormis ces deux éléments, toute maison a le droit de posséder des défenses, mais elle sera distinguée du château fort : ce sera une maison-forte. Cette typologie est fondée sur des arguments archivistiques confirmés par des travaux archéologiques, comme les études sur les mottes et les plates-formes du haut Moyen Âge . La dualité se maintient tant que l'appareil défensif complet garde son efficacité, ou, au moins, son prestige.

Sa totale désuétude entraîne rapidement une acception beaucoup plus large du terme. Le château désigne alors toute demeure de plaisance dont l'aspect architectural tranche sur l'habitat ordinaire. Le Dictionnaire de Trévoux (1771) donne une définition qui englobe quatre catégories de demeures, résumant ainsi l'évolution de la place forte à la résidence moderne. D'abord : « la place fortifiée par art ou par nature pour tenir les peuples dans le devoir ; espèce de petite citadelle entourée de fossés ou de gros murs », puis « l'hôtel où demeure le seigneur et où l'on vient lui rendre hommage [...] bâti en manière de forteresse avec fossés et pont-levis », « une maison sans défense où les fossés ne servent plus que d'ornement » et une « maison de plaisance quand elle est bâtie magnifiquement ». Dans les trois premiers cas, les caractéristiques architecturales sont facilement identifiables. Dans la dernière définition, seule compte l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Château de Versailles en 1668

Château de Versailles en 1668
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Dessin d'architecture idéale, J. Androuet du Cerceau

Dessin d'architecture idéale, J. Androuet du Cerceau
Crédits : British Museum, Londres

photographie





Écrit par :

  • : Centre de recherche de l'histoire de l'architecture moderne

Classification


Autres références

«  CHÂTEAUX  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

  • Écrit par 
  • Josiane SARTRE
  •  • 4 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'épanouissement du style « brique et pierre » à la Renaissance »  : […] 15 28 marque une rupture dans l'histoire de l'architecture polychrome française. À cette date commençaient à Fontainebleau les travaux de l'aile septentrionale de la cour du Cheval blanc : murs de pierre non appareillée couverts d'un enduit et ossature de brique, parti inverse du « brique et pierre », employé pour la première fois à notre connaissance en France et que nous appellerons le style […] Lire la suite

BLOIS CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 221 mots
  •  • 1 média

Résidence princière, puis royale, notamment sous les Valois, le château de Blois, resté à ce titre dans les mémoires pour divers épisodes majeurs de l'histoire de France comme l'assassinat du duc de Guise en 1588, est aussi l'un des monuments où se traduit le mieux l'évolution des différents styles architecturaux du Moyen Âge au xix e  siècle. Aussi fait-il partie des tout premiers édifices protég […] Lire la suite

BLONDEL JACQUES-FRANÇOIS (1705-1774)

  • Écrit par 
  • Michel GALLET
  •  • 3 043 mots

Dans le chapitre « Raison et discrétion en architecture »  : […] Au dire de l'architecte Franque, son ami, il fut l'élève de son oncle Jean-François. Selon l'amateur Antoine-Joseph Dezallier d'Argenville, il reçut aussi les leçons de l'ornemaniste Oppenord, mais les créations de ce maître n'ont pas trouvé grâce aux yeux de son élève, qui se borne à reconnaître en lui l'un des grands dessinateurs de son temps. Pourtant, le talent honorable de Jean-François Blon […] Lire la suite

BULLANT JEAN (1520 env.-1578)

  • Écrit par 
  • Yves PAUWELS
  •  • 950 mots

À la Renaissance, Jean Bullant est, avec Philibert Delorme et Pierre Lescot, le troisième acteur de l'introduction en France des formes classiques. Issu d'une famille de maçons, il se forma au langage de l'architecture à l'antique grâce à la lecture du Quarto Libro , partie du traité de Sebastiano Serlio, dont l'influence fut capitale en France à cette époque. Il compléta cette culture par un voya […] Lire la suite

CASTELLOLOGIE, architecture

  • Écrit par 
  • Philippe DURAND
  •  • 931 mots
  •  • 1 média

La castellologie (du latin castellum , château) est la discipline qui étudie le château du Moyen Âge et par extension l'architecture fortifiée de cette période. Le castellologue en est le spécialiste. Le terme « castellologie » a été créé dans les années 1960 par Michel de Bouärd et son équipe au Centre de recherches archéologiques médiévales (C.R.A.M.) de l'université de Caen. Il apparaît pour la […] Lire la suite

CHAMBORD

  • Écrit par 
  • Gérard ROUSSET-CHARNY
  •  • 826 mots
  •  • 1 média

Demeure étrange, édifiée dans une plaine assez désolée, Chambord est un château, à la fois prodigieux et inhabitable, créé par François I er en 1519. La construction se prolongea jusqu'à la mort du roi pour ne prendre fin que sous Henri II. La grande activité du chantier se situe entre 1520 et 1536 ; mais François I er , d'abord impatient, paraît s'être désintéressé assez vite de son œuvre et, ve […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, notamment l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun et André Le Nôtre qui dessina les jardins, quand il résolut […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 254 mots

1641 Acquisition de Vaux par Nicolas Fouquet (1615-1680). Le parc commence à être aménagé. 1653 ( ?) Début des fondations du bâtiment principal. 1655-1656 Le plan définitif proposé par l'architecte Louis Le Vau est approuvé par Fouquet. 1656-1660 Construction du château sous la direction de Le Vau. 1656 Les jardins commencent à être créés, dans leur état définitif, sous la direction d'André L […] Lire la suite

CIVILE CLASSIQUE FRANÇAISE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER
  •  • 1 119 mots
  •  • 1 média

Alors que l'architecture religieuse de la France du xvii e siècle suit, dans l'ensemble, les leçons que lui donnent les églises baroques d'outre-monts, l'architecture civile s'engage dans des voies différentes qui aboutissent à l'une des créations majeures de l'histoire de l'art : une architecture classique qui satisfait à deux programmes à peu près étrangers à l'Italie : le château et l'hôtel ur […] Lire la suite

COTTE ROBERT DE (1656-1735)

  • Écrit par 
  • Gérard ROUSSET-CHARNY
  •  • 1 090 mots
  •  • 1 média

Architecte français, Robert de Cotte fut un artiste de réputation européenne dont le prestige doit être comparé à celui de Bernin. Né à Paris, beau-frère de Jules Hardouin-Mansart et reçu en 1687 à l'Académie d'architecture, il lui succéda en 1708 dans les charges de premier architecte du roi et directeur de l'Académie. Grand constructeur, Robert de Cotte était en même temps un remarquable décorat […] Lire la suite

DELORME PHILIBERT (1514-1570)

  • Écrit par 
  • Françoise BOUDON
  •  • 4 219 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière exceptionnelle »  : […] La biographie de Delorme, établie depuis longtemps, a été ponctuellement – mais utilement – retouchée. Jusqu'ici toujours incertains, les termes de la vie de Philibert sont désormais fixés : né à Lyon entre le 3 et le 9 juin 1514, Delorme meurt à Paris le 8 janvier 1570. Le thème astral de l'architecte – gémeaux ascendants Mercure et Vénus que, pénétré d'astrologie, il se plaît à figurer dans son […] Lire la suite

FONCTIONNALISME, architecture

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 875 mots
  •  • 2 médias

On pourrait définir le fonctionnalisme comme une réponse plus ou moins appropriée aux besoins spécifiques d'une époque ou d'une société donnée. Dans le domaine de l'art, en particulier, un objet est perçu comme un objet d'art, selon Panofsky, quand la forme l'emporte sur la fonction, c'est-à-dire quand la perception s'attache plus à l'analyse de ses composantes stylistiques qu'à celle de ses fins […] Lire la suite

FONTAINEBLEAU CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 846 mots
  •  • 2 médias

Situé au centre d'une magnifique forêt, le palais de Fontainebleau fut la résidence de presque tous les rois de France depuis Louis VII. L'époque la plus brillante pour le château est le xvi e siècle. François I er y réunit un groupe remarquable d'artistes italiens et français, qui agrandissent et décorent sa demeure : ils forment l'école de Fontainebleau. Sous Henri IV, un autre groupe composé […] Lire la suite

HARDOUIN-MANSART JULES (1646-1708)

  • Écrit par 
  • Jörg GARMS
  •  • 2 159 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le classicisme français »  : […] Mansart est parti de ce qu'avait accompli la génération des architectes préclassiques ; certaines de ses solutions sont influencées par des œuvres comme Maisons-Laffitte et Blois, Vaux-le-Vicomte et le Versailles de 1668, Saint-Jacques du Haut-Pas et les Minimes. Peut-être tenait-il de son mentor Le Nôtre le sens des grands plans ou quelques principes d'esthétique générale ; par ailleurs, d'Orbay […] Lire la suite

HOHENSTAUFEN ART DES

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 624 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Architecture et art monumental »  : […] Toutes les disciplines artistiques sont représentées dans le panorama de l'art staufien. Toutefois, l'architecture semble exceller particulièrement. Au temps de Frédéric Barberousse (1152-1190), l'art roman arrive à son épanouissement suprême, au point de verser parfois dans une redondance telle que certains historiens d'art se sont crus autorisés à parler d'un « baroque roman ». Le chevet tricon […] Lire la suite

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge occidental »  : […] C'est autour des abbayes qu'apparaissent, vers le x e  siècle, les premiers jardins d'Occident, une fois oubliée la tradition romaine des grandes villas. Ils servent de potager, et l'on y cultive aussi les simples destinés à l'infirmerie et à l'hospice. Peu à peu, les cloîtres s'ornent de plantes diverses grimpant, par exemple, autour de la margelle du puits central, et les sculptures végétales qu […] Lire la suite

KNOBELSDORFF GEORG WENCESLAS VON (1699-1753)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

Architecte allemand. D'origine nobiliaire, Knobelsdorff fut d'abord officier, mais quitta l'armée en 1729 pour se consacrer à la peinture. Il se lie au prince Frédéric, le futur Frédéric le Grand, grâce auquel il fait le voyage d'Italie (1736-1737). À son retour, il s'adonne à l'architecture et travaille au château de Rheinberg, résidence du prince. Celui-ci, devenu roi en 1740, le nomme en 1742 s […] Lire la suite

LA GUÊPIÈRE LOUIS PHILIPPE DE (1715-1773)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 244 mots

Élève de son oncle Jacques de La Guêpière (auteur du pavillon de la Ménagerie de Sceaux), puis de Jacques-François Blondel, La Guêpière est un des principaux architectes français fixés en Allemagne au xviii e siècle. Directeur des bâtiments du duc de Wurtemberg en 1752, il est chargé des travaux de la Nouvelle Résidence de Stuttgart, commencée en 1746 par l'Italien Leopoldo Retti. Ce palais, rema […] Lire la suite

LE MUET PIERRE (1591-1669)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 1 045 mots

Né à Dijon, d'une bonne famille « d'épée et de robe », Pierre Le Muet s'affirme comme un des meilleurs architectes de son temps, à l'égal de Le Mercier, Mansart et Le Vau, ses contemporains. Ingénieur du roi et « conducteur des dessins des fortifications de Picardie » depuis 1617, il signe un volume de Plans des places fortes de Picardie (1631) conservé à la bibliothèque de l'Arsenal. Sous les or […] Lire la suite

Les derniers événements

8-24 janvier 1981 • France • Préparation de l'élection présidentielle

l'avis du Conseil d'État sur les inscriptions à domicile, dénonce la « machination » ourdie contre le Parti communiste par le chef de l'État. Il attaque personnellement ce dernier et les membres de sa famille en stigmatisant « la République des châteaux et des cadeaux, l'État des cousins et des copains [...] Lire la suite

Pour citer l’article

 C.R.H.A.M., « CHÂTEAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateaux/