ANTIOCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Antioche chrétienne

Antioche fut évangélisée d'abord par des chrétiens de Jérusalem dispersés par la persécution qui suivit la mort d'Étienne (Actes des Apôtres, xi, 19-20). Paul et Barnabé y séjournèrent toute une année (env. 43). C'est à Antioche que les disciples reçurent pour la première fois le nom de chrétiens (Actes, xi, 26), vraisemblablement un sobriquet dont les affublèrent les païens. Antioche est le point d'attache de Paul et le centre de ses missions ; il y revient à chacun de ses voyages (Actes, xii, 25 ; xiii, 1-3 ; xiv, 26-27 ; xv, 25). Antioche devint ainsi le centre du christianisme helléniste (par opposition à Jérusalem, qui reste le centre des chrétiens d'origine juive) et le foyer de l'expansion du christianisme en Orient, aussi bien vers la Cilicie ou l'Asie que vers la Syrie et la Mésopotamie. Si rien ne permet d'assurer que l'« autre lieu » où se rend Pierre après sa délivrance miraculeuse (Actes, xii, 17) soit Antioche, Pierre y est certainement vers 48-49 (Gal., ii, 2-11 : l'incident d'Antioche). Une ancienne tradition, dont la liturgie avait conservé le souvenir, fait de lui le premier évêque d'Antioche (Eusèbe, Histoire ecclésiastique, III, xxxvi, 2).

Parmi les évêques d'Antioche dans les premiers siècles, on retiendra les noms de saint Ignace, martyr à Rome vers 107 (Lettres), de saint Théophile, auteur vers 180 d'une apologie A Autolycus, de Paul de Samosate et d'Eustathe, qui prit part au concile de Nicée (325) et fut un nicéen convaincu. Le sixième canon du concile de Nicée confirme la préséance et les privilèges de l'évêque d'Antioche, après ceux de Rome et d'Alexandrie. Les remous de la crise arienne troublèrent longtemps l'Église d'Antioche. Plusieurs synodes se tinrent à Antioche : en 341, le synode dit « des Encænies » (dédicace de la basilique) rédigea un symbole qui passait sous silence le terme de consubstantiel (̀ομοόυσιος), défini à Nicée. Après 361, Antioche eut en même temps trois évêques, un arien et d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANTIOCHE  » est également traité dans :

AETIUS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Évêque syrien du iv e  siècle considéré comme hérétique pour ses théories sur le mystère de la Trinité. Aetius est le fondateur de la secte arianiste radicale des anoméens. Son nom est devenu synonyme d'hérésie radicale. Probablement né près d'Antioche, Aetius y étudie auprès de maîtres arianistes tout en gagnant sa vie comme orfèvre et médecin. Il rend également des services aux pauvres. Duran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aetius-ive-s/#i_19420

ALLÉGORISTES CHRÉTIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 668 mots

À la suite des philosophes païens qui interprétaient les mythes traditionnels de l'hellénisme en dévoilant la signification philosophique cachée (morale ou physique) qu'ils contenaient, les Juifs (Aristobule et Philon d'Alexandrie) puis les chrétiens ont dégagé des saintes Écritures des sens cachés voulus par Dieu, véritable auteur de la Bible, et distincts du sens immédiatement apparent. Cette pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegoristes-chretiens/#i_19420

ANTIOCHE PRINCIPAUTÉ D'

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 421 mots

L'une des principautés de l'Orient latin né de la Première Croisade, organisée par Bohémond I er de Tarente autour de la place d'Antioche, l'une des plus importantes villes musulmanes, prise par les Francs le 2 juin 1098, après un siège de près de huit mois. La principauté, et en particulier le port de Lattaquié, fut l'objet d'une âpre compétition entre Bohémond et les Byzantins. En l'absence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principaute-d-antioche/#i_19420

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 148 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première croisade »  : […] La première croisade, prêchée à Clermont par Urbain II lui-même , fut organisée par lui au cours d'un voyage dans le midi de la France. Son appel fut repris par de nombreux prédicateurs, parmi lesquels le célèbre Pierre l'Ermite, auquel la tradition postérieure attribua une part décisive dans la naissance de la croisade (c'est lui qui aurait révélé au pape les souffrances des chrétiens d'Orient). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_19420

MÉLÈCE saint (310 env.-381)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 403 mots

Originaire de Mélitène, dans la petite Arménie, Mélèce fut élu évêque de Sébaste vers 358. On ne sait pas bien quelle fut alors sa position dans les controverses théologiques du temps, mais il rencontra certainement des difficultés, puisqu'il était retiré à Alep quand, en 360, il fut promu au très important siège épiscopal d'Antioche. Il est probable qu'on avait confiance dans sa sagesse, car la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melece/#i_19420

ORIENT ÉGLISES CHRÉTIENNES D'

  • Écrit par 
  • Irénée-Henri DALMAIS, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 564 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du modèle impérial aux autocéphalies »  : […] L'histoire, au cours des temps, a elle-même bouleversé la géographie dans le cadre de laquelle s'étaient au départ constituées les communautés chrétiennes avec un évêque par cité, puis une organisation modelée sur celle de l'administration impériale dans les limites des provinces autour du chef-lieu (métropole) et selon les ensembles plus vastes établis par Dioclétien (384) sous le nom de diocèses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-chretiennes-d-orient/#i_19420

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Archéologie et urbanisme »  : […] Beaucoup d'historiens ont, par le passé, considéré que la crise du iii e  siècle après J.-C. mettait fin au système de la ville antique, souvent perçue comme un modèle abstrait. Sans doute, dans le cadre de l'Antiquité tardive ( iii e - vii e  s.), des modifications se produisent-elles dans la notion même de polis et ont-elles des répercussions dans la distribution de certains espaces ou dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_19420

SÉLEUCIDES

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 2 786 mots

Dans le chapitre « Une politique d'envergure : la fondation de cités »  : […] Séleucos I er donna l'exemple en fondant près de soixante-dix cités, dont seize Antioche (du nom de son père). Après le règne d'Antiochos I er , les fondations se raréfient pour reprendre sous Antiochos IV Épiphane. Il ne s'agit pas toujours de créations ex nihilo , mais souvent de synoecismes de villages, ou même simplement d'un changement de nom. Un premier ensemble de cités se trouve en Asie M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seleucides/#i_19420

SYRIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 9 238 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le temps de l'exploration anarchique »  : […] Ainsi au début du xx e  siècle la Syrie amorce son entrée dans le champ archéologique ; mais il faudra attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour que l'on comprenne réellement l'intérêt que cette région de passage et de contacts pouvait offrir. Avec le mandat français, les entreprises archéologiques vont rapidement se multiplier : il est remarquable que presque toutes les régions, sauf ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie-archeologie/#i_19420

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le choix des implantations »  : […] L'urbanisation résulte aussi de la nécessité d'établir ou d'affermir un contrôle politique gréco-macédonien, puis romain, sur un immense domaine, peuplé de non-Grecs dont la majorité ne sera jamais assimilée et d'en exploiter les ressources. À cet égard, c'est un phénomène nouveau, la conquête débordant de loin le terrain effectivement occupé. Alexandre installe par milliers des mercenaires grecs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_19420

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre Thomas CAMELOT, « ANTIOCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioche/