Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THÉOPHILE saint (mort apr. 180)

Sixième évêque d'Antioche, dont il occupa le siège une dizaine d'années (jusqu'en 180 au moins), Théophile est le dernier en date des apologistes chrétiens du iie siècle, le seul qui ait occupé une place importante dans la hiérarchie. Dans ses trois Livres à Autolycus, Théophile explique la nature de Dieu et la Providence, oppose à la mythologie païenne la Genèse et les Prophètes, justifie les chrétiens des accusations d'anthropophagie rituelle et d'immoralité. Il insiste sur la nécessité d'un cœur pur pour comprendre les mystères de Dieu. On ne sait rien de la vie de Théophile ; ses écrits sont ceux d'un Grec cultivé autant que d'un chrétien fervent.

— Jacques DUBOIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ÂGE DE LA TERRE

    • Écrit par Pascal RICHET
    • 5 143 mots
    • 5 médias
    ...jour que l’histoire humaine se confondait avec celle du monde depuis le tout premier moment de la Création. Or cet instant pouvait être daté précisément. Théophile l’illustra quand il affirma que 5 695 ans s’étaient déjà écoulés à la mort de l’empereur Aurelius Verus (en l’an 169). La méthode...
  • ANTIOCHE

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 2 577 mots
    Parmi les évêques d'Antioche dans les premiers siècles, on retiendra les noms de saint Ignace, martyr à Rome vers 107 (Lettres), de saint Théophile, auteur vers 180 d'une apologie A Autolycus, de Paul de Samosate et d'Eustathe, qui prit part au concile de Nicée (325) et fut un nicéen convaincu....