ANTIOCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comme sa rivale Alexandrie, Antioche nous offre l'exemple d'une grande cité hellénistique, centre commercial et foyer de culture, devenue un des pôles du christianisme ancien. Parallèles et souvent opposées à celles d'Alexandrie, les tendances de sa tradition exégétique et théologique se retrouvent encore vivantes dans la théologie de l'Église d'aujourd'hui.

Histoire et archéologie

Antioche fut fondée en 300 avant J.-C., sur la rive gauche de l'Oronte, au pied du mont Silpius, par Seleucus Nicator, après sa victoire sur Antigonos à Ipsos. Seleucus donna à la nouvelle ville le nom de son père, Antiochus. Grâce à sa situation géographique, la ville fut rapidement riche et florissante, commerçante et cultivée à la fois. Quand Pompée conquit la Syrie (64 av. J.-C.), Antioche devint la capitale de la province romaine de Syrie. Elle était alors la troisième ville de l'Empire, après Rome et Alexandrie. Au ive siècle de notre ère, elle comptait environ 300 000 habitants, auxquels il faut ajouter les esclaves, qui pouvaient être 200 000. Mélangée d'éléments grecs et syriens, cette population pouvait à l'occasion se montrer fort turbulente (en 387, à propos de l'imposition d'une taxe extraordinaire, elle se souleva contre Théodose le Grand et renversa les statues de l'empereur et des membres de la famille impériale ; cette « émeute des statues » provoqua une répression cruelle et fut l'occasion d'une série de vingt et un sermons de Jean Chrysostome, alors prêtre de l'Église d'Antioche). Au ive siècle encore, le rhéteur Libanius y attira de nombreux disciples, mais Julien, l'empereur philosophe, fut mal reçu par cette population amie des plaisirs et des fêtes.

Les fouilles, menées surtout à partir de 1932 par l'université de Princeton, ont révélé l'étendue de la ville et l'importance de ses monuments : rues à colonnes et à portiques, temples, palais impérial, thermes, théâtres, amphithéâtre, stade. Daphné, un faubourg d'Antioche, était célèbre par un sanctuaire d'Apollon et par les cérémonies de son culte, qui dégénéraient en fêtes licencieuses.

La ville, ruinée par des tremblements de terre, détruite par Chosroès en 538, perdit de son importance. La conquête arabe (637) acheva cette décadence. Conquise par les croisés en 1098, elle devint le siège d'une principauté franque (Bohémond, Tancrède) et d'un patriarcat latin. Reprise en 1268 par le sultan d'Égypte Baïbars, elle passa aux mains des Turcs en 1517 et resta turque depuis cette époque. Antākyā n'est plus aujourd'hui qu'une petite ville, assez misérable, au milieu des ruines.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANTIOCHE  » est également traité dans :

AETIUS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Probablement né près d'Antioche, Aetius y étudie auprès de maîtres arianistes tout en gagnant sa vie comme orfèvre et médecin. Il rend également des services aux pauvres. Durant ses études, il passe d'une école syrienne à l'autre et cultive l'art de la dialectique aristotélicienne. Appliquant la logique formelle à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aetius-ive-s/#i_19420

ALLÉGORISTES CHRÉTIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 668 mots

À la suite des philosophes païens qui interprétaient les mythes traditionnels de l'hellénisme en dévoilant la signification philosophique cachée (morale ou physique) qu'ils contenaient, les Juifs (Aristobule et Philon d'Alexandrie) puis les chrétiens ont dégagé des saintes Écritures des sens cachés voulus par Dieu, véritable auteur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegoristes-chretiens/#i_19420

ANTIOCHE PRINCIPAUTÉ D'

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 421 mots

L'une des principautés de l'Orient latin né de la Première Croisade, organisée par Bohémond Ier de Tarente autour de la place d'Antioche, l'une des plus importantes villes musulmanes, prise par les Francs le 2 juin 1098, après un siège de près de huit mois. La principauté, et en particulier le port de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principaute-d-antioche/#i_19420

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 149 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première croisade »  : […] à Dorylée et atteignirent la Syrie, où Édesse fut occupée (1097). Ils assiégèrent longuement Antioche et s'en emparèrent au moment même où une armée de secours, envoyée par le sultan seldjoukide allait arriver ; ils étaient bloqués dans Antioche, mais, au cours d'une sortie, parvinrent à écraser l'armée turque (1098). L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_19420

MÉLÈCE saint (310 env.-381)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 403 mots

Originaire de Mélitène, dans la petite Arménie, Mélèce fut élu évêque de Sébaste vers 358. On ne sait pas bien quelle fut alors sa position dans les controverses théologiques du temps, mais il rencontra certainement des difficultés, puisqu'il était retiré à Alep quand, en 360, il fut promu au très important siège épiscopal d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melece/#i_19420

ORIENT ÉGLISES CHRÉTIENNES D'

  • Écrit par 
  • Irénée-Henri DALMAIS, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 564 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du modèle impérial aux autocéphalies »  : […] mis sur tel ou tel point de la doctrine par l'un ou par l'autre des deux grands foyers culturels d'Alexandrie et d'Antioche, bien qu'ils fussent également réticents devant les prétentions de l'Église de Constantinople à se placer au premier rang en tant que Nouvelle Rome. Le point de vue alexandrin l'emporta au concile d'Éphèse (431) grâce à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-chretiennes-d-orient/#i_19420

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 550 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Archéologie et urbanisme »  : […] on ne voit guère de différence essentielle avec les villes hellénistiques ou romaines. Lors de la reconstruction d'Antioche après 540, on trace après les remparts, les ponts et les aqueducs, les rues et places qui déterminent les îlots urbains (insulae). Puis vient la construction des bâtiments publics « qui manifestent d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_19420

SÉLEUCIDES

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 2 786 mots

Dans le chapitre « Une politique d'envergure : la fondation de cités »  : […] limitée, et l'urbanisation propage l'hellénisme. Fondée en 300 avec dix mille colons, Antioche a quatre cent mille habitants deux siècles plus tard. Toutefois, elle a beau être une des cités les plus prospères de l'Orient, elle ne peut rivaliser avec Alexandrie et Pergame dans le domaine artistique et littéraire, en dépit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seleucides/#i_19420

SYRIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 9 240 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le temps de l'exploration anarchique »  : […] extrêmement précieuse, de la part de l'université de Chicago, sous la direction de McEwan et de R. Braidwood ; Antioche, la capitale du Royaume séleucide fut étudiée par J. Lassus ; la séquence stratigraphique obtenue par l'étude de Çatal Hüyük, Jdaideh et Tell Taynat constitue le deuxième point d'ancrage de la chronologie de la Syrie occidentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie-archeologie/#i_19420

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le choix des implantations »  : […] créa en Syrie du Nord quatre cités de grand avenir, les « villes sœurs », Séleucie, Antioche (d'après le père de Séleucos, Antiochos), Apamée (d'après son épouse, Apama) et Laodicée (d'après sa mère, Laodice). Elles ont fixé les centres de la Syrie antique jusqu'à l'islam. À une époque où tout grand pouvoir était forcément méditerranéen, le général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_19420

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre Thomas CAMELOT, « ANTIOCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioche/