ACIDES & BASES

Médias de l’article

Acides et bases

Acides et bases
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Svante Arrhenius

Svante Arrhenius
Crédits : Hulton Getty

photographie

Acides et bases

Acides et bases
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échelle d'acidité

Échelle d'acidité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Un acide est un corps capable de céder un ou des protons (une particule fondamentale chargée d'électricité positive) et une base est un corps capable de capter un ou des protons. Chacun a ses caractéristiques. Les acides ont une saveur aigre (l'adjectif latin acidus signifie « aigre », « acide »), et les bases une saveur particulière comme celle de la lessive (le terme d'alcali, nom générique des bases, dérive de l'arabe al-kali, « cendre de plantes », d'où l'on retirait par lessivage du carbonate de potassium).

Les uns et les autres ont une action sur les « indicateurs colorés » : la solution aqueuse (présence d'eau) de tournesol vire au rouge au contact des acides et au bleu au contact des bases ; la solution d'hélianthine est rose en milieu acide et jaune en milieu basique, etc. Ainsi, les indicateurs colorés permettent d'identifier si une espèce est acide ou basique, en établissant une échelle fondée sur un paramètre appelé le pH (p pour potentiel et H pour hydrogène). Cette mesure de l'état d'une solution acidobasique contenant des ions H+ est : pH = — log[H+], où [H+] est la concentration en ions H+ (ou H3O+) et log le logarithme décimal. L'échelle va de pH = 0 (acides forts), pour les solutions à concentration élevée en ions H+ (ou H3O+), jusqu'à 14 pour les bases les plus fortes, c’est-à-dire pour les solutions à concentration élevée en ions OH. Un pH égal à 7 correspond à une solution neutre. Par exemple, l’acide chlorhydrique concentré (acide fort) a un pH proche de 0 ; la soude, base très forte, a un pH proche de 14. Le pH a une grande importance dans de nombreux domaines.

Les notions d'acide et de base sont indissociables. En effet, tel Janus, la plupart des espèces chimiques en milieu aqueux possèdent un double visage et peuvent se dédoubler en acide et en base.

Le physicien et chimiste suédois Svante Arrhenius (1859-1927) fut le premier à proposer, en 1887, la théorie de l'ionisation des électrolytes pour interpréter les lois physiques de l'électrolyse, méthode qui perm [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2014, membre du comité scientifique de La Science au présent de 2015 à 2016
  • : professeur à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie Curie et à l'École nationale supérieure de chimie, Paris

Classification


Autres références

«  ACIDES & BASES  » est également traité dans :

ACÉTIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 2 112 mots
  •  • 3 médias

L'acide acétique, acide organique de formule CH3COOH, est le membre le plus important de la famille des acides carboxyliques. Il joue avec ses dérivés un rôle essentiel dans de nombreuses synthèses et dégradations biologiques accompagnant le métabolisme des aliments et la formation des tissus. On le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-acetique/#i_3033

ACIDES-ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 306 mots
  •  • 1 média

Un acide-alcool est une molécule renfermant au moins une fonction acide carboxylique et une fonction alcool […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-alcools/#i_3033

ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 865 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Acidité, basicité »  : […] La fonction alcool présente à la fois un caractère acide et un caractère basique. Son acidité se manifeste lorsqu'il est mis au contact d'une base : le proton est cédé à cette dernière et l'anion alcoolate formé ainsi que l'acide conjugué de la base se trouvent en équilibre avec l'alcool non dissocié : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcools/#i_3033

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 355 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réactions mettant en jeu l'hydrogène en α du carbonyle »  : […] Comme on l'a déjà dit, les aldéhydes et cétones possédant un hydrogène en α présentent une certaine acidité (pKa = 19-20). Cette dernière est due au fait que la base conjuguée est stabilisée par résonance (formule a). La base, anion énolate, est une base et un nucléophile ambidents : le centre basique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_3033

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 607 mots
  •  • 7 médias

Les vingt acides aminés étudiés dans cet article sont les unités structurales de la plupart des protéines. On les a nommés acides aminés, car ce sont des substances organisées autour d'un atome de carbone portant : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_3033

AMMONIAC

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 052 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques »  : […] La comparaison avec l'auto-ionisation de l'eau pure est immédiate et on considérera respectivement, comme acides et comme bases, des produits qui, au sein de l'ammoniac, libéreront respectivement NH4+ et NH2 au lieu de H+ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammoniac/#i_3033

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 879 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Potentiométrie »  : […] La pH-métrie est la méthode potentiométrique la plus employée. Elle mesure l'acidité d'une solution. Elle permet de quantifier les propriétés acide-base des constituants à analyser. Une molécule est dite acide si elle est capable de donner un ion hydrogène H+ ; elle est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_3033

ARSENIC

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 4 538 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrures et dérivés organiques »  : […] en traitant la triarsine par l'iodure d'alcoyle correspondant. L'halogène peut être éliminé par action de l'oxyde d'argent humide ; il reste alors une base, blanche, déliquescente, se carbonatant très rapidement et aux propriétés voisines de celles des bases alcalines ; certains de leur sels sont très insolubles, en particulier [(C6H5)4As] ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arsenic/#i_3033

AZOTE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  • , Universalis
  •  • 4 524 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'anhydride nitreux N2O3 et l'acide nitreux HNO2 »  : […] En présence d'eau, l'anhydride N2O3 se transforme progressivement en acide nitreux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azote/#i_3033

BERZELIUS JÖNS JACOB (1779-1848)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La codification du système atomique »  : […] xviiie siècle, touchant à la fréquence de rapports pondéraux simples dans la saturation des bases par des acides ou les doubles décompositions entre sels neutres. Berzelius médita les travaux de Wenzel, Richter et Higgins. Le premier, dans sa Lehre von den Verwandschaften de 1777, avait indiqué, au sujet des doubles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jons-jacob-berzelius/#i_3033

BORE

  • Écrit par 
  • Jean CUEILLERON
  •  • 5 381 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Acides boriques »  : […] Par hydratation, l'anhydride borique donne successivement l'acide métaborique HBO2 (monohydrate de B2O3), puis l'acide orthoborique H3BO3 (trihydrate de B2O3), mais ne semble pas donner l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bore/#i_3033

BRØNSTED JOHANNES NICOLAUS (1879-1947)

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 274 mots

Physico-chimiste danois, Johannes Nicolaus Brønsted fit des travaux sur la chimie des solutions et sur les électrolytes ; ces travaux ont conduit à une nouvelle théorie des acides et des bases […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-nicolaus-bronsted/#i_3033

CARBOXYLIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 534 mots
  •  • 6 médias

Parmi les acides organiques, caractérisés par la propriété de former un sel avec la soude ou la potasse, les acides carboxyliques, définis par le groupement carboxyle fonctionnel —CO2H, tiennent une place prépondérante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-carboxyliques/#i_3033

CATALYSE - Généralités

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 407 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grandes familles de catalyseurs solides »  : […] Une deuxième classe comprend les oxydes acides ou basiques dont l'activité catalytique est semblable à celle des acides ou bases solubles, et qui activent les molécules ionisables, par exemple par addition ou soustraction d'un proton H+. On peut d'ailleurs titrer l'acidité des catalyseurs solides par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-generalites/#i_3033

CATALYSE - Catalyse homogène

  • Écrit par 
  • Igor TKATCHENKO
  •  • 5 931 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Catalyse acido-basique »  : […] Les acides et les bases sont les plus simples des catalyseurs de la phase liquide et les plus anciennement connus. Plusieurs définitions leur sont associées. Selon Brønsted, un acide est une substance qui a tendance à perdre un proton ; une base est une substance capable de capter un proton. La définition de Lewis englobe les acides de Brønsted […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-catalyse-homogene/#i_3033

CHLORURE D'HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 583 mots

Formule brute : HCl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorure-d-hydrogene/#i_3033

COLORANTS

  • Écrit par 
  • Daniel FUES
  •  • 6 755 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La classification tinctoriale »  : […] Les colorants acides ou anioniques. Solubles dans l'eau grâce à leurs groupes sulfonates ou carboxylates, ils sont ainsi dénommés parce qu'ils permettent de teindre les fibres animales (laine et soie) et le polyamide en bain légèrement acide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorants/#i_3033

COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 5 020 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Ion métallique central »  : […] Ce type de notion a été développé par Pearson (1963) dans la théorie des acides (ions métalliques) durs et mous et des bases (coordinats) dures et molles. C'est la théorie H.S.A.B. (hard and soft acid base theory). La classification correspondante présente de grandes analogies avec la précédente, la classe a représentant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-composes-de-coordination/#i_3033

EAU - Propriétés physico-chimiques

  • Écrit par 
  • Antoine POTIER
  •  • 2 257 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Caractère acide et basique »  : […] L'eau se combine aux oxydes pour donner des hydroxoacides, des hydroxobases et des hydroxydes amphotères suivant la position de l'oxyde dans la classification périodique et son degré d'oxydation :Cette dernière réaction est d'ailleurs très complexe. L'eau s'ionise suivant l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-proprietes-physico-chimiques/#i_3033

ÉLECTROLYTES

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 641 mots

On classe sous ce vocable l'ensemble des conducteurs ayant la propriété de conduire le courant électrique par transport simultané de matière vers les électrodes. Appartiennent à ce groupe les acides, les bases et les sels, à l'état fondu ou en solution, ainsi que certains cristaux dit ioniques. Dans le cas des solutions, il s'agit le plus souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrolytes/#i_3033

FER - L'élément métallique

  • Écrit par 
  • Simone TALBOT-BESNARD
  •  • 2 792 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Action des acides et des bases »  : […] La vitesse d'attaque du fer dans une solution d'acide chlorhydrique croît d'abord linéairement, puis en progression géométrique quand la concentration en acide augmente. Elle croît également avec la température […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-l-element-metallique/#i_3033

FORMIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Bernard BACH
  •  • 331 mots

Encore appelé acide méthanoïque, l'acide formique est secrété notamment par la fourmi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-formique/#i_3033

GUSTATION

  • Écrit par 
  • Matty CHIVA
  •  • 4 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Saveur acide »  : […] Tous les corps perçus « acides » sont des acides chimiques. Mais les acides aminés, en particulier, sont amers ou sucrés. Les ions H libres sont les déterminants de la stimulation. Les seuils des divers acides exprimés en pH sont plus proches qu'en concentration molaire. Ils ne sont pas identiques, en raison d'une action différente sur chacun d'eux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustation/#i_3033

HALOGÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Robert de PAPE
  •  • 6 661 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Caractère oxydant ; halogénures »  : […] Les halogénures d'hydrogène sont des gaz incolores et très solubles dans l'eau : leurs solutions sont communément appelées acides fluorhydrique, chlorhydrique, bromhydrique et iodhydrique. En réalité, les molécules HCl, HBr et HI se dissocient entièrement en cédant leur proton au solvant :de ce fait leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/halogenes/#i_3033

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 568 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'ion H+ »  : […] Selon la définition de Brönsted un acide est d'autant plus fort qu'il libère en solution une fraction plus importante d'ions H+. Le caractère acide s'exprime ainsi par le cologarithme décimal de l'activité des ions H+ (− log[H+]), qui est encore appelé le pH. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogene/#i_3033

HYDROXYDES

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 182 mots

Composés chimiques contenant un ou plusieurs groupes d'ions hydroxyles (OH). Le cation est en général un ion métallique (Na, K, Mg, Ca, Al) ou un radical organique (comme le tétraméthylammonium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydroxydes/#i_3033

LEWIS GILBERT NEWTON (1875-1946)

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAUVARQUE
  •  • 114 mots

L'“acidité de Lewis” est une notion bien connue des chimistes. Elle découle de la théorie de la liaison covalente, partage d'un doublet d'électrons entre deux atomes, publiée par Lewis en 1916 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-newton-lewis/#i_3033

NITRIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Jean ROUXEL
  •  • 1 619 mots
  •  • 4 médias

L'acide nitrique est industriellement le plus important des dérivés oxygénés de l'azote. Il tient une place de premier plan dans l'industrie des engrais (nitrate d'ammonium en particulier), son rôle demeure considérable dans le domaine des explosifs (poudre noire, T.N.T., mélinite) et ses implications […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-nitrique/#i_3033

PHÉNOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 378 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Réactions de l'hydrogène mobile »  : […] Les phénols sont des acides très faibles, dont le pKA s'échelonne entre 9,5 et 11,5 ; les moins substitués sont les plus acides […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenols/#i_3033

PHOSPHORE

  • Écrit par 
  • François MATHEY, 
  • Maurice MAURIN, 
  • Maurice SLANSKY
  •  • 9 142 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  Oxoacides, oxoanions et oxosels »  : […] La chimie des oxoacides du phosphore est extrêmement complexe et, de ce fait, il y eut pendant longtemps beaucoup de confusion parmi l'ensemble des composés que l'on arrivait à préparer. Actuellement, les déterminations structurales sont mieux connues. On peut diviser les oxoacides du phosphore en deux grandes classes : les oxoacides inférieurs et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphore/#i_3033

PHYTIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 562 mots

Extrait par Palladin, en 1891, de diverses graines et étudié par Winterstein qui, en 1897, montra qu'il s'agit d'un sel double de calcium et de magnésium dont l'hydrolyse libère un polyol cyclique, le méso-inositol, l'acide phytique est donc l'ester hexa-orthophosphorique du méso-inositol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-phytique/#i_3033

PYRANNE

  • Écrit par 
  • Bernard BACH
  •  • 228 mots

Formule brute : C5H6O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyranne/#i_3033

SOLUTION ÉQUILIBRES EN

  • Écrit par 
  • Claude COLIN, 
  • Alain JARDY
  •  • 9 740 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Acides et bases »  : […] Selon les concepts introduits par J. N. Brönsted, les acides sont des composés susceptibles de céder des protons : ce sont des donneurs de cette particule. Dans le même temps, les bases, composés à même d'en fixer, en sont des accepteurs. À tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibres-en-solution/#i_3033

SOLVANTS

  • Écrit par 
  • Jacques DEVYNCK
  •  • 1 796 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comment fonctionne un solvant ? »  : […] les liaisons de caractère donneur-accepteur du doublet électronique (réactions « acide-base », au sens de Lewis) sont mises en œuvre entre solvants donneurs (comme le diméthylsulfoxyde, les alcools, l'eau) et solutés accepteurs ou entre solvants accepteurs (acides carboxyliques, eau, etc.) et solutés donneurs. C'est cet ensemble de propriétés qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solvants/#i_3033

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie inorganique

  • Écrit par 
  • Jacques-Émile GUERCHAIS
  •  • 4 041 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Isomérisation de liaisons »  : […] a » et « b », et à celle de R. G. Pearson (1963), qui proposa un système acide-base pris dans une très large acception. Pearson énonce la règle suivante, connue sous le nom de principe de symbiose : les acides durs, qui correspondent aussi aux ions métalliques de la classe « a » (les ions des métaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-inorganique/#i_3033

SULFURIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Gabriel TRIDOT
  •  • 3 514 mots
  •  • 3 médias

Déjà connu il y a huit cents ans sous le nom d'« esprit de vitriol », l'acide sulfurique est essentiellement un produit de l'industrie. Toutefois, sa présence est signalée dans certains torrents volcaniques de l'Amérique du Sud. Dans les sols, l'oxydation du soufre en acide est très lente à l'air humide, mais elle est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-sulfurique/#i_3033

SUPPORTS MINÉRAUX, chimie

  • Écrit par 
  • André LOUPY
  •  • 342 mots

être inertes vis-à-vis de composés chimiques ou intervenir comme réactif ou catalyseur dans des réactions. Ainsi, l'alumine peut se comporter comme une base par ses sites oxygénés sur des molécules possédant des atomes d'hydrogène mobiles ou comme un acide de Lewis par calcination préalable grâce à des interactions mettant en jeu les atomes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supports-mineraux-chimie/#i_3033

TAMPONS SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 191 mots

Mélange de solutions dont le pH ne varie pratiquement pas si on lui ajoute de petites quantités d'acide ou de base, ou si on le dilue. On obtient une solution tampon en mélangeant un acide faible et l'un de ses sels de base forte (exemple du mélange acide acétique-acétate de sodium), ou une base faible et l'un de ses sels d'acide fort (ammoniaque- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-tampons/#i_3033

TANTALE ET NIOBIUM

  • Écrit par 
  • Robert SYRE
  •  • 5 434 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Réaction avec les milieux chimiques »  : […] En résumé, on peut dire que le tantale résiste parfaitement, jusqu'à des températures de 180 à 200 0C, à tous les milieux acides ou neutres, aussi complexes qu'on puisse les imaginer, avec les exceptions suivantes : présence d'acide fluorhydrique, ou de fluor ou d'ions F libres ; présence de SO3 libre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantale-et-niobium/#i_3033

ZINC

  • Écrit par 
  • Noël DREULLE, 
  • Paule DREULLE, 
  • Jean-Louis VIGNES, 
  • Bernard WOJCIEKOWSKI
  •  • 5 309 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Propriétés »  : […] En milieu non oxydant, les acides attaquent le zinc à une vitesse qui dépend de la pureté du zinc. Certaines impuretés, comme le plomb, le cadmium, le mercure, l'indium, jouent le rôle d'inhibiteur ; d'autres, comme le fer, le nickel, le cobalt, même à l'état de très faibles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zinc/#i_3033

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, Pierre SOUCHAY, « ACIDES & BASES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/