Alliages


ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 229 mots
  •  • 10 médias

L'acierest un alliage de fer et de carbone renfermant au maximum 2 p. 100 de ce dernier élément. Il peut contenir de petites quantités d'autres éléments incorporés, volontairement ou non, au cours de son élaboration. On peut également y ajouter des quantités plus importantes d'éléments d'alliage ; il est considéré alors comme un acier allié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-technologie/#i_0

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 373 mots
  •  • 5 médias

Les alliages représentent une illustration matérielle du vieux dicton « l'union fait la force ». L'homme a toujours cherché des matériaux plus performants à l'utilisation, plus faciles à fabriquer ou à mettre en œuvre et plus économiques. Les alliages métalliques sont particulièrement importants dans la société humaine, et ce depuis l'Âge du bronze. Les mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alliages/#i_0

ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GADEAU, 
  • Robert GUILLOT
  •  • 9 673 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les alliages d'aluminium »  : […] L'aluminium pur a des emplois limités, sauf pour les conducteurs ; dès l'origine, on a cherché à faire des alliages, pour avoir des caractéristiques mécaniques plus élevées.La symbolisation employée ici est celle qui a été adoptée par l'Organisation internationale de normalisation (I.S.O.), fondée sur les symboles chimiques. Par exemple, Al-Cu 4 MgSi désigne le « duralumin » qui renferme en moyenn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluminium/8-les-alliages-d-aluminium/

ANTIMOINE

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  • , Universalis
  •  • 3 887 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] Le métal est toxique à forte dose : il provoque alors une intoxication aiguë se traduisant par des vomissements et des diarrhées (syndrome cholériforme = choléra stibié).Les composés minéraux, très utilisés au xviie siècle, sont à peu près abandonnés, sauf le trichlorure SbCl3 obtenu par l'action de l'acide chlorhydrique sur la stibine. Les composés o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimoine/6-applications/

BÉRYLLIUM

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Robert GADEAU, 
  • Jean PERROTEY
  •  • 5 435 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] Le béryllium possède des particularités qui lui ont fait jouer un rôle important dans la physique moderne. Il est de tous les métaux celui qui absorbe le moins les rayons X (17 fois moins que l'aluminium). L'alliage à 62 p. 100 de béryllium et 38 p. 100 d'aluminium, à module d'élasticité élevé, s'emploie dans les missiles. L'alliage mère d'aluminium et de 10 p. 100 de béryllium est utilisé en fond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beryllium/6-applications/

CONSTANTAN

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 218 mots

Alliage de cuivre et de nickel caractérisé par une résistance électrique pratiquement indépendante de la température, et convenant donc à la construction de résistances électriques. Le cuivre et le nickel étant deux métaux parfaitement isomorphes, ils sont donc miscibles à l'état liquide en toutes proportions. La courbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantan/#i_0

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 260 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Alliages de cuivre »  : […] Les laitons sont des alliages à base de cuivre et de zinc ; ils renferment de 5 à 45 p. 100 de zinc et, éventuellement, divers autres éléments en faibles proportions destinés à améliorer certaines propriétés.Selon leur composition, les laitons peuvent être soit moulés, soit travaillés à chaud ou à froid. Ils sont utilisés sous forme de tôles, de bandes droites ou roulées, de barres, de tubes, de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/3-alliages-de-cuivre/

INTERMÉTALLIQUES COMPOSÉS

  • Écrit par 
  • Alain LE DOUARON
  •  • 425 mots

Lorsque deux éléments A et B sont miscibles en toutes proportions et forment une solution solide continue pour certains domaines de concentration, il peut se former des surstructures. Les composés A3B, AB, AB3 sont des exemples de ces nouvelles phases. Le nom de phases intermédiaires est plutôt réservé à celles qui possèdent une structure différente de celle des métaux de base ou des solutions sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composes-intermetalliques/#i_0

MAGNÉSIUM

  • Écrit par 
  • Maurice HARDOUIN, 
  • Michel SCHEIDECKER
  •  • 4 288 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Alliages »  : […] Le magnésium est très malléable, ductile mais peu tenace. Pour améliorer ses propriétés d'usage dans des domaines précis, on a créé des alliages, que l'on peut regrouper en plusieurs familles correspondant, du reste, à l'évolution chronologique. Les premiers mis au point sont encore considérés comme les alliages classiques et rencontrés dans de très fréquentes applications. Ils contiennent essenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnesium/2-alliages/

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 471 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Usages »  : […] En sidérurgie, en dehors de son rôle de désoxydant et de désulfurant des aciers, le manganèse est essentiellement un élément d'alliage qui permet d'augmenter la limite d'élasticité des aciers. Il abaisse la température de transformation de l'austénite en ferrite et permet ainsi d'éviter l'accumulation de cémentite aux joints de grains. Il joue aussi sur la structure de la perlite, en apportant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/5-usages/

MOLYBDÈNE

  • Écrit par 
  • Fernand MARATRAY
  •  • 2 661 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Alliages »  : […] Le molybdène, introduit comme élément d'alliage dans les aciers et les fontes, agit de façon plus ou moins spécifique sur les transformations allotropiques et invariantes, les carbures, la ferrite, le revenu, la résistance à chaud, à la corrosion, etc. Certaines actions lui sont spécifiques, d'autres sont semblables à celles d'autres éléments d'alliage ; néanmoins, à cause des effets synergiques q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/molybdene/3-alliages/

MUMÉTAL

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 263 mots

Alliage composé de 78,5 p. 100 de nickel et de 21,5 p. 100 de fer, possédant de remarquables propriétés magnétiques, notamment une perméabilité magnétique bien supérieure à celle du fer pur. Cette propriété est mise à profit dans la fabrication de certains électro-aimants qu'on désire utiliser dans des relais él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mumetal/#i_0

NICKEL

  • Écrit par 
  • Jacques GRILLIAT, 
  • Bernard PIRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jacques SALBAING
  •  • 4 808 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Alliages de nickel »  : […] Le nickel est l'élément d'addition le plus répandu dans les alliages modernes, aussi bien à des teneurs élevées qu'aux teneurs moyennes ou faibles. L'addition de nickel dans les aciers et les alliages permet d'obtenir des matériaux qui sont de résistance mécanique plus élevée (aciers de construction), résistants à la corrosion (aciers inoxydables, nickel-c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickel/3-alliages-de-nickel/

PLOMB

  • Écrit par 
  • Claude FOUASSIER, 
  • Michel PÉREYRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 768 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés et usages du métal et de ses alliages »  : […] Les propriétés du plomb sont données dans le tableau 2.Le plomb possède quatre isotopes naturels non radioactifs ; sa masse atomique varie, selon son minerai d'origine, de 207,19 à 207,27, la composition isotopique dépendant des apports de plomb radiogénique provenant de la désintégration de l'uranium et du thorium.Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plomb/3-proprietes-et-usages-du-metal-et-de-ses-alliages/

TANTALE ET NIOBIUM

  • Écrit par 
  • Robert SYRE
  •  • 5 430 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Alliages à base de tantale ou de niobium »  : […] Les alliages élaborés à base de tantale ou de niobium ont pour but d'améliorer les propriétés de ces métaux principalement dans trois domaines : la supraconductibilité (niobium seulement) ; la tenue à la corrosion chimique ; la tenue mécanique aux hautes températures (et corrélativement la résistance à l'oxydation).Un matériau devient supraconducteur (c'est-à-dire possède une résistivité électriqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantale-et-niobium/3-alliages-a-base-de-tantale-ou-de-niobium/

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 262 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Les utilisations de l'uranium métal, ses alliages et les composés d'uranium »  : […] L'uranium pur sous sa forme métallique est très peu utilisé. Ses principales utilisations sont liées à sa masse volumique élevée. Il a été employé comme contrepoids de gouvernes d'avions, de quilles de bateaux de Colas et de Tabarly. Il est actuellement employé dans des applications militaires qui utilisent, outre sa masse volumique élevée, sa capacité à former des alliages fusibles à relativement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/3-les-utilisations-de-l-uranium-metal-ses-alliages-et-les-composes-d-uranium/


Affichage 

Aciers alliés et non alliés

Aciers alliés et non alliés

tableau

Aciers alliés et non alliés. Délimitation entre les aciers non alliés et les aciers alliés (Norme NF EN 10020). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alliages d'aluminium

Alliages d'aluminium

tableau

tabl. 5 - Principaux alliages d'aluminium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Teneur en carbone

Teneur en carbone

graphique

Le diagramme simplifié représente en fonction de la température et de la teneur en carbone les domaines d'existence des différents colnstituants des aciers. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Austénite : transformation

Austénite : transformation

dessin

Les courbes 1 et 2 représentent en fonction de la température et du temps la transformation de l'austénite  1 correspond au début et 2 à la fin de la transformation, 3 à 50 % d'austénite transformée. A droite sont indiquées les duretés de l'acier transformé isothermiquement... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

graphique

La figure montre la variation de dureté de l'acier trempé en fonction de la teneur en carbone. On voit que la dureté est aussi accrue, dans une certaine mesure, par les éléments d'alliages. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Essai Jominy

Essai Jominy

graphique

L'essai Jominy consiste à refroidir un cylindre de l'acier étudié par un jet d'eau calibré sur la face inférieure du cylindre. La dureté est ensuite mesurée le long des génératrices du cylindre. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Action du chrome sur l'austénite

Action du chrome sur l'austénite

graphique

Le chrome a pour effet de diminuer le domaine d'existence de l'austénite qui disparaît totalement au-dessus d'une certaine teneur en chrome. La figure correspond au cas d'aciers peu carbonés. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

graphique

Pour une même température de revenu, les aciers au chrome gardent une dureté très supérieure aux aciers ordinaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers au nickel après refroidissement

Aciers au nickel après refroidissement

graphique

La figure indique les structures prises par les aciers au nickel après un refroidissement lent, en focntion des teneurs en carbone et en nickel. Avec des refroidissements rapides, les aciers contenant moins de 10 % de nickel ont aussi une structure martensitique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers réfractaires

Aciers réfractaires

tableau

Composition d'aciers réfractaires pouvant être utilisés entre 400 et 500 0C. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système cuivre-tungstène

Système cuivre-tungstène

graphique

Diagramme de phases du système cuivre (Cu)-tungstène (W). Ce diagramme est celui que l'on obtiendrait à une pression suffisamment élevée pour que toutes les phases soient maintenues à l'état condensé (d'après T. B. Massalski et al., 1990). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système cadmium-plomb

Système cadmium-plomb

graphique

Diagramme de phases du système cadmium (Cd)-plomb (Pb). À l'état solide, les deux métaux restent pratiquement purs, surtout le cadmium. À l'état liquide, il y a miscibilité totale (d'après T. B. Massalski et al., 1990). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système zirconium-hafnium

Système zirconium-hafnium

graphique

Diagramme de phases du système zirconium (Zr)-hafnium (Hf). Il y a miscibilité totale aussi bien dans le solide que dans le liquide. Le changement de structure a-ß est identique dans les deux métaux, bien qu'il se produise à des températures différentes. La substitution... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système titane-nickel

Système titane-nickel

graphique

Diagramme de phases du système titane (Ti)-nickel (Ni). Ce système présente des composés intermédiaires : Ti2Ni, TiNi et TiNi3. TiNi est un alliage à mémoire de forme (d'après T. B. Massalski et al., 1990). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diagramme aluminium-silicium

Diagramme aluminium-silicium

graphique

Diagramme aluminium-silicium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diagramme aluminium-cuivre

Diagramme aluminium-cuivre

graphique

Diagramme aluminium-cuivre. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Durcissement de l'alliage Al-Cu 4 Mg 1

Durcissement de l'alliage Al-Cu 4 Mg 1

graphique

Durcissement de l'Al-Cu 4 Mg 1 en fonction du temps à des températures de maturation variant de -10 à 100° C. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Procédé de coulée semi-continue

Procédé de coulée semi-continue

dessin

Schéma du procédé de coulée semi-continue de plaques et billettes de laminage. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Laminage à froid

Laminage à froid

dessin

Schéma d'un train tandem à deux cages quarto pour le laminage à froid en bande. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Filage inverse

Filage inverse

dessin

Filage par choc: principe du filage inverse. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Anodisation

Anodisation

dessin

Film d'anodisation au début de sa formation dans un électrolyte ayant une action dissolvante sur Al2O3

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Anodisation : stades successifs

Anodisation : stades successifs

dessin

Anodisation de l'aluminium: stades successifs de la progression du film d'oxyde à partir d'un pore isolé. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bronze au béryllium à 2 % Be

Bronze au béryllium à 2 % Be

graphique

Bronze au béryllium à 2,2 % Be laminé et trempé. Propriétés après revenu à diverses températures 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bronze au béryllium

Bronze au béryllium

tableau

Propriétés optimales du bronze au béryllium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Composition, propriétés mécaniques et physiques

Composition, propriétés mécaniques et physiques

tableau

Composition, propriétés mécaniques et physiques du magnésium et de quelques-uns de ses alliages. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Profilé tubulaire obtenu par filage

Profilé tubulaire obtenu par filage

dessin

Section d'un profilé tubulaire particulièrement élancé obtenu par filage, d'un alliage de magnésium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alliages : propriétés d'usinage

Alliages : propriétés d'usinage

tableau

Propriétés d'usinage de quelques alliages. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cristallographie d'une transformation martensitique

Cristallographie d'une transformation martensitique

dessin

Mécanisme cristallographique d'une transformation martensitique correspondant essentiellement à un cisaillement du réseau 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alliages : propriétés

Alliages : propriétés

tableau

Propriétés des alliages de molybdène à des températures élevées (pour barre dimensionnée). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Propriétés supraconductrices du niobium et de ses alliages

Propriétés supraconductrices du niobium et de ses alliages

tableau

Propriétés supraconductrices du niobium et de ses alliages. Pour les alliages, les intensités critiques théoriques sont voisines de 1 million d'ampères par centimètre carré. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alliages réfractaires : résistance

Alliages réfractaires : résistance

graphique

Évolution de la résistance spécifique R/d des alliages réfractaires en fonction de la température (R en kg/mm2, d en g/cm3

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement

graphique

Courbe du gonflement en fonction de la température pour l'uranium pur et pour l'alliage U-Mo-Al-Sn à 500 mégawatts-jours par tonne 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers alliés et non alliés

Aciers alliés et non alliés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Alliages d'aluminium

Alliages d'aluminium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Teneur en carbone

Teneur en carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Austénite : transformation

Austénite : transformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

Acier trempé : dureté et teneur en carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Essai Jominy

Essai Jominy
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Action du chrome sur l'austénite

Action du chrome sur l'austénite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Aciers au nickel après refroidissement

Aciers au nickel après refroidissement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Aciers réfractaires

Aciers réfractaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Système cuivre-tungstène

Système cuivre-tungstène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Système cadmium-plomb

Système cadmium-plomb
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Système zirconium-hafnium

Système zirconium-hafnium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Système titane-nickel

Système titane-nickel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Diagramme aluminium-silicium

Diagramme aluminium-silicium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Diagramme aluminium-cuivre

Diagramme aluminium-cuivre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Durcissement de l'alliage Al-Cu 4 Mg 1

Durcissement de l'alliage Al-Cu 4 Mg 1
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Procédé de coulée semi-continue

Procédé de coulée semi-continue
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Laminage à froid

Laminage à froid
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Filage inverse

Filage inverse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Anodisation

Anodisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Anodisation : stades successifs

Anodisation : stades successifs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bronze au béryllium à 2 % Be

Bronze au béryllium à 2 % Be
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Bronze au béryllium

Bronze au béryllium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Composition, propriétés mécaniques et physiques

Composition, propriétés mécaniques et physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Profilé tubulaire obtenu par filage

Profilé tubulaire obtenu par filage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alliages : propriétés d'usinage

Alliages : propriétés d'usinage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cristallographie d'une transformation martensitique

Cristallographie d'une transformation martensitique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alliages : propriétés

Alliages : propriétés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Propriétés supraconductrices du niobium et de ses alliages

Propriétés supraconductrices du niobium et de ses alliages
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Alliages réfractaires : résistance

Alliages réfractaires : résistance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement

Uranium pur et alliage : courbe de gonflement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique