NOVUM ORGANUM (F. Bacon)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le philosophe anglais Francis Bacon (1561-1626), au terme de plusieurs ébauches, fait paraître en 1620 son ouvrage le plus célèbre, le Novum Organum (c’est-à-dire « Le nouvel instrument »). Son ambition est de fournir une nouvelle logique pour la science à venir et par là même – comme le suggère le titre – de supplanter l’Organon d’Aristote (env. 385-322 av. J.-C.). L’ouvrage exerça une influence considérable sur l’Angleterre du xviie siècle puis sur les Lumières françaises au xviiie siècle. Aujourd’hui, la place de Bacon dans l’histoire de la science moderne est discutée. Si on ne peut lui retirer d’avoir promu l’esprit d’une science nouvelle, il lui est souvent reproché d’avoir manqué l’essentiel, la mathématisation de la physique, et de n’avoir attaché son nom à aucune grande découverte. En vérité, on retint de lui l’idée d’une science fondée sur l’expérience et se gardant de bâtir des hypothèses ; mais on oublia rapidement la méthode, dite de l’induction, qu’il proposa à cette fin. Ce succès idéologique (quant à l’esprit de la science) et cet échec épistémologique (quant à la méthode) témoignent conjointement de la difficulté qui est constitutive de la science moderne : comment celle-ci peut-elle être à la fois mathématique et expérimentale ? En se mathématisant, elle remplace l’étude des rapports entre les choses par le calcul sur des signes : elle est donc une construction de l’esprit humain. Mais en se voulant expérimentale, elle prétend aussi découvrir la vérité de la nature.

Le Novum Organum constitue la deuxième partie du projet philosophique (qui devait en contenir six) de Francis Bacon, intitulé Instauratio magna scientiarum (« La grande restauration des sciences ») et qui restera inachevé. Rédigé en latin sous forme d’aphorismes, le Novum Organum est divisé en deux livres. Le premier s’attache à définir l’esprit de la science nouvelle qui tient en deux mots : rompre et inventer. Il est fondé sur l’opposition entre les deux voie [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel MALHERBE, « NOVUM ORGANUM (F. Bacon) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/novum-organum-f-bacon/