Stanislas de CHAWLOWSKI

docteur ès sciences

CONSTANTAN

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 218 mots

Alliage de cuivre et de nickel caractérisé par une résistance électrique pratiquement indépendante de la température, et convenant donc à la construction de résistances électriques. Le cuivre et le nickel étant deux métaux parfaitement isomorphes, ils sont donc miscibles à l'état liquide en toutes proportions. La courbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantan/#i_0

COTON-POUDRE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 289 mots

Également appelé fulmicoton, cet explosif se présente sous la forme d'une masse blanc jaunâtre, d'un aspect analogue à celui du coton. C'est un produit à base de nitrates de cellulose.Le coton-poudre est un mélange de deux produits, CP1 et CP2. Les CP1 sont insolubles dans le mélange éther + alcool, solubles dans l'acétone et dans l'acétate d'éthyle. Ils contiennent environ 13,6 p. 100 de N2 ; leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coton-poudre/#i_0

ENGLER DEGRÉ

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 379 mots

Le viscosimètre Engler est fondé sur la mesure du temps d'écoulement de certains liquides à travers un orifice calibré de dimensions déterminées. Il s'agit donc d'un appareil purement empirique donnant pour la viscosité une valeur conventionnelle, exprimée en degrés Engler.L'appareil est constitué par une cuve métallique jaugée comportant à son point bas u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/degre-engler/#i_0

FLUORESCÉINE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 147 mots

Matière colorante jaune, du groupe des phtaléines, découverte en 1871 par Baeyer. On l'obtient en chauffant l'anhydride phtalique et la résorcine. La fluorescéine se décompose à 290 0C. Elle est soluble dans les alcalis dilués, l'alcool bouillant, l'éther et les acides dilués, insoluble dans l'eau, le benzène et le chloroforme.La fluorescéine est ainsi appelée parce que ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluoresceine/#i_0

GARANCE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 190 mots

Plante grimpante de la famille des rubiacées. La garance (Rubia tinctorum) a été utilisée depuis l'Antiquité comme source de teinture rouge.En 1823, Kuhlmann réussit à séparer un « principe cristallisé » à partir de la racine de Rubia tinctorum. Robiquet et Colin isolèrent des aiguilles rouges auxquelles ils donnèrent le nom d'alizarine (1835). En 1869, deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garance/#i_0

GAZ D'ÉCLAIRAGE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 694 mots

Vers 1610, le savant flamand Van Helmont a appelé « esprits » des composés volatils qu'il avait obtenus à la suite de diverses réactions. Esprit se dit ghoast en flamand (ghost en anglais). Ce mot, déformé en gaz, devait connaître une prodigieuse carrière internationale.Le gaz d'éclairage, provenant de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-d-eclairage/#i_0

LIXIVIATION

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 542 mots

Provenant du latin lixivium (lessive), la lixiviation désigne une technique de lessivage de produits solides par un solvant approprié, de façon à en extraire les parties solubles.Pour obtenir une extraction complète, il est nécessaire de procéder à plusieurs lessivages successifs ; quatre à huit étages de lavage sont généralement suffisants. On utilisait autrefois des cuves dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lixiviation/#i_0

NITAL

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 41 mots

Solution de méthanol ou d'éthanol contenant 1,5 p. 100 en volume d'acide nitrique, utilisée comme agent d'attaque dans la métallographie du fer. Son nom est une contraction de nitrique et d'alcool. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nital/#i_0

OXYCHLORATION

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 171 mots

La réaction d'oxydation de l'acide chlorhydrique, 4 HCl + O2 → 2 H2O + 2 Cl2, se produit à une température de 400 0C environ en présence de catalyseurs (sulfate ou chlorure de cuivre déposé sur de la pierre ponce, et calciné). Elle se fait en partant d'un mélange de 70 p. 100 d'air et 30 p. 100 d'acide chlorhydrique gazeux. La réaction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxychloration/#i_0

PEINTURES

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 582 mots

Mélanges liquides constitués d'un pigment dans un milieu de suspension et qui forment un film solide protégeant ou décorant une surface de bois, de métal, de pierre, de cuir, de papier ou de toile. Le milieu de suspension est constitué principalement d'un liant qui forme le film, durcit et sèche la peinture. Le liant est soit une résine naturelle ou synthétique, soit un caoutchouc synthétique (pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peintures/#i_0

PLASTIC

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 183 mots

Explosif pâteux à base d'hexogène ou de pentrite, le plastic, ou explosif plastique, présente une consistance analogue à celle du mastic de vitrier, mais il ne durcit pas. Il est caractérisé par une brisance élevée et une bonne puissance. Il ne s'altère pas au contact de l'eau ; il nécessite l'emploi d'un détonateur pour exploser.On le prépare en malaxant le produit de base avec un mélange plastif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastic/#i_0

PLEXIGLAS

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 251 mots

Matière plastique du groupe des résines acryliques, le Plexiglas est un polymère du méthacrylate de méthyle, de formule :La préparation du produit de base est fort complexe et nécessite de nombreuses réactions successives. En simplifiant fortement, on peut dire que l'on part de l'acétone CH3—CO—CH3, qui subit diverses transformations, puis l'action de l'alcool méthylique, ce qui donne finalement l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plexiglas/#i_0

POUDRE NOIRE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 493 mots

Explosif constitué de trois éléments : le salpêtre (nitrate de potassium KNO3), le soufre et le charbon de bois. C'est le premier explosif découvert par les hommes. L'origine de la poudre noire est très obscure ; on sait néanmoins qu'elle a été utilisée dès le xe siècle p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poudre-noire/#i_0

PYROPHORIQUES POUDRES

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 181 mots

On appelle poudre pyrophorique une poudre qui s'enflamme spontanément à l'air, à la température ordinaire, par simple contact ou après une légère agitation. On en connaît plusieurs sortes.Le fer pyrophorique de Magnus est obtenu par réduction à l'hydrogène de l'oxyde ferrique pur. La poudre, très finement divisée, qui résulte de l'opération, subit une combustion vive, aboutissant à la formation d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poudres-pyrophoriques/#i_0

SCORIES MÉTALLURGIQUES

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 924 mots

On désigne sous le nom général de scories des sous-produits d'élaborations métallurgiques. Les anciens connaissaient déjà ces résidus et les Grecs les dénommaient skôria (scorie de fer), d'où dérive notre appellation moderne.On peut distinguer, suivant leur origine, les scories de réduction et les scories d'affinage. Ce sont naturellement les scories provenant de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scories-metallurgiques/#i_0

T.E.C. (tonne d'équivalent charbon)

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 146 mots

Le charbon est le plus ancien des combustibles utilisés à grande échelle. Aussi est-il commode d'exprimer une production d'énergie par la quantité de charbon qu'il serait nécessaire de brûler pour obtenir la même quantité d'énergie. Ainsi apparaît la notion de tonne d'équivalent charbon (T.E.C.), qui permet de comparer des consommations de combustibles différents entre eux par leurs caractéristiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonne-d-equivalent-charbon/#i_0

TEP (tonne d'équivalent pétrole)

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 151 mots

Un tonnage déterminé d'un combustible donné dégage, en brûlant, un certain nombre de calories. Cette même quantité de chaleur peut être obtenue par la combustion d'une certaine quantité de pétrole et s'exprime alors en tonnes d'équivalent pétrole (Tep). Cette notion est surtout utilisée lorsque l'on fait des comparaisons de consommation de combustibles di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tep/#i_0

UGINE-SÉJOURNET PROCÉDÉ

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 348 mots

Technique spéciale de filage des métaux, utilisée pour fabriquer des barres ou des tubes d'un profil déterminé et de grande longueur. Une billette du métal à transformer, porté à une température convenable, est placée dans un récipient métallique fermé par une filière munie d'un orifice dont la section correspond au profil que l'on veut obtenir. Une forte pression est exercée sur le métal, général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-ugine-sejournet/#i_0

VAN ARKEL PROCÉDÉ

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 158 mots

Procédé industriel de préparation du bore. Dans la nature, on trouve seulement de l'acide borique, accompagné parfois d'halogénures (surtout du chlorure). L'acide borique peut être transformé en chlorure, par action simultanée du charbon et du chlore, selon la réaction :B2O3 + 3 C + 3 Cl2 → 2 BCl3 + 3 CO,l'opération se fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-van-arkel/#i_0