PEINTURES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mélanges liquides constitués d'un pigment dans un milieu de suspension et qui forment un film solide protégeant ou décorant une surface de bois, de métal, de pierre, de cuir, de papier ou de toile. Le milieu de suspension est constitué principalement d'un liant qui forme le film, durcit et sèche la peinture. Le liant est soit une résine naturelle ou synthétique, soit un caoutchouc synthétique (peintures latex), soit de la caséine ou de la colle. Dans la peinture à l'huile, le liant est une huile qui sèche. Le milieu de suspension peut aussi contenir un solvant, un séchant, un antioxydant et un plastifiant. Le solvant amincit la peinture, ce qui rend plus facile de la brosser, de la pulvériser ou, éventuellement, de la passer avec un rouleau, et accroît son pouvoir de pénétration.

Un pigment blanc (le dioxyde de titane, l'oxyde de zinc ou de plomb) sert de base à la plupart des peintures, sauf pour les nuances très foncées. Pour rallonger, on peut utiliser du gypse, de l'argile, du sulfate de baryum, du blanc d'Espagne, du talc ou de la silice, qui sont moins chers et peuvent être ajoutés quand le pigment est trop léger ou trop lourd.

L'usage de la peinture pour la décoration date des peintures dans les cavernes de l'époque paléolithique. Dans la Grèce antique, on se servait largement de la peinture en architecture, en sculpture, pour la décoration des navires, la décoration des intérieurs et la peinture au chevalet.

Durant plusieurs siècles, la peinture, fabriquée laborieusement par des artisans est restée un luxe. Ce n'est qu'au xviiie siècle que la peinture commence à être produite en grande quantité. Après la Première Guerre mondiale, les chimistes s'intéressent à la technologie de la peinture et, vers le milieu du xxe siècle, l'industrie de la peinture représente un chapitre important du génie chimique. On a conçu des peintures pour répondre à des besoins spécifiques : séchage rapide, absence d'odeur, possibilité de délayer dans l'eau, très grande gamme de coloris. La production d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PEINTURES  » est également traité dans :

AUTOMOBILE - Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  • , Universalis
  •  • 15 836 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La caisse du véhicule »  : […] Sur la plupart des voitures d'aujourd'hui, la caisse est dite autoporteuse car elle intègre le châssis, autrefois séparé, pour constituer un structure monocoque. La carrosserie comprend des parties extérieures visibles ou « peau » du véhicule, qui lui donnent sa forme telle que le design l'a définie, et des parties intérieures caissonnées pour recevoir les efforts auxquels elle est soumise. Généra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-technologie/#i_2969

AUTOMOBILE - Fabrication

  • Écrit par 
  • Freddy BALLÉ
  •  • 4 936 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] La peinture de la caisse en blanc est sans doute l'étape la plus délicate de la fabrication du véhicule tant sur le plan de la qualité perçue par le client que sur celui de la complexité des procédés chimiques qu'elle implique. La caisse passe dans toute une série de bains et d'étuves qui la nettoient, la dégraissent et la protégeront de l'oxydation pendant toute sa durée de vie en utilisant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-fabrication/#i_2969

CHROME

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL
  •  • 3 869 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Usages »  : […] Le métal pur sert à recouvrir pour les protéger le fer, les aciers, le cuivre et divers alliages : c'est l'opération du chromage qui donne une surface brillante susceptible d'un beau poli, résistant bien à la corrosion. Il entre dans la composition d'aciers spéciaux et de nombreux alliages. On utilise pour la construction mécanique des aciers contenant un faible pourcentage de chrome et de nick […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chrome/#i_2969

COLLOÏDES

  • Écrit par 
  • Didier ROUX
  •  • 5 985 mots

Dans le chapitre « Les colles et les peintures sans odeurs »  : […] Une peinture est essentiellement constituée d'un mélange de pigments (colorants) et de polymères qui permettent de fixer ces pigments. Afin de mettre en œuvre ce mélange, il est nécessaire de le fluidifier en ajoutant un solvant. Compte tenu de la nature hydrophobe des polymères utilisés, les peintures ont été préparées en utilisant un solvant organique (très souvent un éther de pétrole tel que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloides/#i_2969

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Usages »  : […] En sidérurgie, en dehors de son rôle de désoxydant et de désulfurant des aciers, le manganèse est essentiellement un élément d'alliage qui permet d'augmenter la limite d'élasticité des aciers. Il abaisse la température de transformation de l'austénite en ferrite et permet ainsi d'éviter l'accumulation de cémentite aux joints de grains. Il joue aussi sur la structure de la perlite, en apportant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_2969

NANOPARTICULES

  • Écrit par 
  • Pierre-Gilles DE GENNES, 
  • Madeleine VEYSSIÉ
  •  • 1 980 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques effets de taille... »  : […] L'optique est un domaine de choix pour illustrer la différence entre la matière massive et la matière divisée. En effet, les longueurs d'onde de la lumière, allant de 400 à 600 nm dans le visible, sont très petites à notre échelle, mais très grandes par rapport aux nanoparticules. L'apparence et la couleur des corps dépendent essentiellement de deux processus : l' absorption […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/#i_2969

ZINC

  • Écrit par 
  • Noël DREULLE, 
  • Paule DREULLE, 
  • Jean-Louis VIGNES, 
  • Bernard WOJCIEKOWSKI
  •  • 5 307 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Protection anticorrosion des aciers »  : […] L'utilisation du zinc dans la protection contre la corrosion des aciers est fondée sur deux de ses propriétés : – son potentiel électrochimique par rapport à l'électrode à hydrogène est de — 0,74 V, alors que celui du fer est de — 0,44 V ; la pile zinc/fer fonctionne avec dissolution du zinc et, dans ces conditions, un revêtement même discontinu de zinc sera protecteur ; – le zinc se corrode à l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zinc/#i_2969

Pour citer l’article

Stanislas de CHAWLOWSKI, « PEINTURES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peintures/