SCORIES MÉTALLURGIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On désigne sous le nom général de scories des sous-produits d'élaborations métallurgiques. Les anciens connaissaient déjà ces résidus et les Grecs les dénommaient skôria (scorie de fer), d'où dérive notre appellation moderne.

On peut distinguer, suivant leur origine, les scories de réduction et les scories d'affinage. Ce sont naturellement les scories provenant de la métallurgie du fer qui sont les plus importantes, tant par les tonnages produits que par l'usage que l'on peut en faire, encore que celui-ci soit très limité.

Les scories de réduction du fer sont souvent dénommées « laitiers » et on les recueille à la base des hauts fourneaux. On sait que pour obtenir du fer, on traite ses minerais (des oxydes) avec du coke ; celui-ci fournit le carbone nécessaire à la réduction. Les minerais contiennent toujours une proportion plus ou moins importante de gangue terreuse, et le coke comporte également des matières minérales, les cendres. Toutes ces substances se retrouvent dans le laitier qu'il faut amener à l'état de fusion, afin de pouvoir l'éliminer facilement, ce qui nécessite l'addition de fondants, les laitiers étant naturellement beaucoup plus réfractaires que la fonte. Dans certains cas, on cherche aussi à fixer le soufre dans le laitier. La nature des minerais traités dans un haut fourneau conditionne la préparation du lit de fusion dont on fixe la composition au moyen d'additions calcaires (basiques) ou siliceuses (acides) suivant les cas.

Le laitier est donc un produit qui varie considérablement, en qualité et en quantité, d'une usine à une autre. Sa production va de 400 à plus de 1 000 kilogrammes par tonne de fonte recueillie au trou de coulée. Au point de vue chimique, le laitier est essentiellement un mélange de silice (de 45 à 50 p. 100), de chaux (de 25 à 30 p. 100) et d'alumine (de 10 à 30 p. 100) ; il contient encore différents autres produits, notamment des oxydes métalliques, en faible quantité. Ce mélange a fait l'objet d'études extrêmement poussées dont les plus importantes sont celles de Rankin et de ses [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SCORIES MÉTALLURGIQUES  » est également traité dans :

ENGRAIS

  • Écrit par 
  • Albert DAUJAT, 
  • Philippe ÉVEILLARD, 
  • Jean HEBERT, 
  • Jean-Claude IGNAZI
  •  • 9 960 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Forme »  : […] Les engrais potassiques , solubles dans l'eau, devraient tous avoir le même effet. Toutefois, l'action du potassium peut être modifiée par l'élément d'accompagnement (effet du chlore sur la qualité de la pomme de terre et du tabac, effet favorable des sulfates en cas de carence en soufre). On doit porter une attention particulière au choix de la forme d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engrais/#i_10251

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les techniques de la métallurgie extractive »  : […] Un certain nombre d'opérations s'insèrent entre la sortie du minerai de la mine et la phase chimique de l'extraction même. À sa sortie de la mine, le minerai est dans son état brut, mêlé le plus souvent à la gangue filonienne. Il faut l'en séparer par concassage, broyage et lavage. Pour le concassage, des enclumes en pierre ont été utilisées, comme aux époques précédentes : on en trouve au Laurio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mines-antiquite-greco-romaine/#i_10251

PUDDLAGE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 189 mots

L'Anglais Henry Cort dépose en 1784 un brevet sur le puddlage pour transformer la fonte (alliage de fer et de carbone) en fer, peu après celui de Peter Onions (1783). Dans ce procédé, qui représente un progrès décisif pour les techniques d'affinage, la fonte, cassée en morceaux et mélangée à des scories riches en oxydes de fer, est décarburée (affinée) dans un four chauffé au coke. Dès la fusion, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puddlage/#i_10251

Pour citer l’article

Stanislas de CHAWLOWSKI, « SCORIES MÉTALLURGIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scories-metallurgiques/