Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTHANOL ou ALCOOL MÉTHYLIQUE

Formule chimique : H—CH2OH

Masse moléculaire : 32,00 g

Point d'ébullition : 64,7 0C

Point de fusion : — 94 0C

Densité (à 0 0C) : 0,814

Robert Boyle

Robert Boyle

Autrefois appelé carbinol ou esprit de bois (car obtenu par distillation du bois), l'alcool méthylique, aujourd'hui nommé méthanol, est un liquide incolore d'odeur agréable. Découvert par R. Boyle en 1661, il est miscible à l'eau à toutes proportions ; il forme des mélanges azéotropiques avec de nombreux liquides (chloroforme, acétone, benzène, etc.). Le méthanol entre dans de nombreuses synthèses chimiques, et ses dérivés sont largement utilisés pour l'élaboration de nombreux produits de teinturerie, de résines, de produits pharmaceutiques et de parfums synthétiques. Par oxydation catalytique, on peut obtenir l'aldéhyde formique et l'acide formique. Par distillation sur la poudre de zinc, il se décompose en oxyde de carbone et en hydrogène.

La synthèse complète du méthanol a été effectuée par Berthelot suivant le cycle : C → CS2 → CH4 → CH3Cl → CH3OH, en saponifiant le chlorure de méthyle final.

Industriellement, on le prépare par distillation du bois dans des cornues en fer, vers 500 0C, d'où l'on retire trois fractions :

– des produits acides (acide acétique, phénol...) ;

– des produits basiques (pyridine, amines...) ;

– des produits neutres (eau, carbures, alcools, acétone...).

La fraction aqueuse, appelée acide pyroligneux, contient environ 1 p. 100 de méthanol, qu'on retire, par distillation en présence de chaux, pour retenir les acides ; le mélange aqueux ainsi obtenu est ensuite rectifié pour donner l'alcool industriel, qui renferme toujours de l'acétone. Pour obtenir un alcool « absolu », on distille le produit industriel sur l'alcoolate de magnésium (CH3O)2Mg.

Depuis 1927, on le prépare en France par hydrogénation du monoxyde de carbone : CO + 2 H2 → CH3OH, réaction accompagnée d'une diminution de volume et, par conséquent, favorisée par augmentation de la pression. On part du gaz à l'eau qu'on fait passer sous forte pression (de 15 à 30 MPa) sur des catalyseurs (cuivre, zinc, sous-oxyde d'urane) chauffés vers 300 à 400 0C.

On peut aussi l'obtenir par oxydation ménagée du méthane en présence d'un catalyseur ou par saponification du chlorure de méthyle.

Le méthanol est utilisé comme combustible et pour dénaturer l'alcool éthylique (ou éthanol) commercial destiné au même usage. On l'utilise aussi comme antigel dans les voitures. L'industrie des vernis et des matières colorantes en consomme de grandes quantités ; il est aussi à la base de la fabrication de certaines matières plastiques, de l'hexaméthylène-tétramine et du formol.

C'est un poison assez violent.

— Bernard BACH

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant à l'université de Nancy-I

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Robert Boyle

Robert Boyle

Autres références

  • ACÉTIQUE ACIDE

    • Écrit par Jacques METZGER
    • 2 111 mots
    • 3 médias
    Le procédé usuel de fabrication de l'acide acétique est fondé sur la carbonylation du méthanol en catalyse homogène. Initialement réalisé sur catalyseur à base d'iodure de cobalt (CoI2) dans des conditions sévères – 250 0C, 600 bars (procédé B.A.S.F.) –, il est développé sur...
  • ACIDES & BASES

    • Écrit par Yves GAUTIER, Pierre SOUCHAY
    • 12 364 mots
    • 7 médias
    La figure 1 donne l'exemple de telles échelles. Deviennent différenciables dans le méthanol tous les acides qui, dans l'échelle de l'eau, possèdent un pK supérieur à — 1,3 pour BH+, et à — 4,9 pour HA ; on constate alors que les acides iodique et surtout nitrique ne sont plus des...
  • ALCOOLS

    • Écrit par Jacques METZGER
    • 5 832 mots
    • 8 médias
    ...OH, au carbone secondaire, bisubstitué, l'alcool secondaire RR′CHOH et au carbone tertiaire, trisubstitué, l'alcool tertiaire RR′R″COH. Le méthanol, CH3OH, est seul de son espèce. On distingue également les alcools dont la fonction hydroxyle est portée par un carbone sp3 lié à une chaîne...
  • CARBONE

    • Écrit par Jean AMIEL, Henry BRUSSET
    • 8 257 mots
    • 11 médias
    De ces dernières réactions, la plus importante actuellement est la synthèse industrielle du méthanol qui utilise des pressions de quelques centaines d'atmosphères. Le produit obtenu est d'une pureté supérieure à 99 p. 100.
  • Afficher les 7 références

Voir aussi