MÉTHANOL ou ALCOOL MÉTHYLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Formule chimique : H—CH2OH

Masse moléculaire : 32,00 g

Point d'ébullition : 64,7 0C

Point de fusion : — 94 0C

Densité (à 0 0C) : 0,814

Autrefois appelé carbinol ou esprit de bois (car obtenu par distillation du bois), l'alcool méthylique, aujourd'hui nommé méthanol, est un liquide incolore d'odeur agréable. Découvert par R. Boyle en 1661, il est miscible à l'eau à toutes proportions ; il forme des mélanges azéotropiques avec de nombreux liquides (chloroforme, acétone, benzène, etc.). Le méthanol entre dans de nombreuses synthèses chimiques, et ses dérivés sont largement utilisés pour l'élaboration de nombreux produits de teinturerie, de résines, de produits pharmaceutiques et de parfums synthétiques. Par oxydation catalytique, on peut obtenir l'aldéhyde formique et l'acide formique. Par distillation sur la poudre de zinc, il se décompose en oxyde de carbone et en hydrogène.

Robert Boyle

Robert Boyle

Photographie

Le physicien, chimiste et philosophe britannique d'origine irlandaise Robert Boyle (1627-1691). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La synthèse complète du méthanol a été effectuée par Berthelot suivant le cycle : C → CS2 → CH4 → CH3Cl → CH3OH, en saponifiant le chlorure de méthyle final.

Industriellement, on le prépare par distillation du bois dans des cornues en fer, vers 500 0C, d'où l'on retire trois fractions :

– des produits acides (acide acétique, phénol...) ;

– des produits basiques (pyridine, amines...) ;

– des produits neutres (eau, carbures, alcools, acétone...).

La fraction aqueuse, appelée acide pyroligneux, contient environ 1 p. 100 de méthanol, qu'on retire, par distillation en présence de chaux, pour retenir les acides ; le mélange aqueux ainsi obtenu est ensuite rectifié pour donner l'alcool industriel, qui renferme toujours de l'acétone. Pour obtenir un alcool « absolu », on distille le produit industriel sur l'alcoolate de magnésium (CH3O)2Mg.

Depuis 192 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÉTHANOL ou ALCOOL MÉTHYLIQUE  » est également traité dans :

ACÉTIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 2 111 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Acide acétique »  : […] Contrairement au vinaigre, l'acide acétique, en tant que produit chimique, n'est pas préparé par fermentation de jus alcooliques. La plus ancienne méthode est la pyrolyse du bois. Fortement concurrencée par des méthodes synthétiques, elle ne subsiste que grâce à l'intérêt de ses sous-produits : – charbons de bois très utiles pour la cémentation et l'affinage des aciers mais aussi comme adsorbants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-acetique/#i_2993

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Échelle d'acidité »  : […] Il sera possible de classer, dans l'eau, les acides par p K croissant établissant ainsi une échelle d'acidité  ; en raison de l'effet nivelant, cette échelle sera limitée des deux côtés. Compte tenu de ce qu'on ne rencontre que peu fréquemment des acidités ou alcalinités fortes, supérieures à 1 mole par litre, ce qui correspond à des pH extrêmes de 0 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/#i_2993

ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 863 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques »  : […] La présence de la fonction hydroxyle entraîne, pour les alcools, un ensemble de propriétés physiques particulières : les molécules sont polaires et associées par des liaisons hydrogène . Surtout sensible pour les premiers termes, cette association intermoléculaire se traduit par un ensemble de propriétés caractéristiques. Moins spectaculaire que pour l'eau, bien que de même nature, elle est impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcools/#i_2993

CARBONE

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Henry BRUSSET
  •  • 8 318 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Monoxyde »  : […] Ce composé est préparé en quantités considérables dans l'industrie, généralement en mélange avec d'autres gaz, tout particulièrement par combustion incomplète du carbone (gaz à l'air) et par action de la vapeur d'eau sur le carbone au rouge selon la réaction : Le gaz de cokerie produit par pyrolyse de la houille renferme une certaine quantité d'oxyde de carbone. C'est un gaz incolore et inodore. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbone/#i_2993

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Bernard CHABOT
  •  • 18 505 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La pyrolyse »  : […] Il s'agit des procédés de transformation de la biomasse solide par la chaleur et en l'absence d'air. Les procédés traditionnels de pyrolyse utilisent des températures de 300 à 500  0 C et permettent de produire du charbon de bois. Ce dernier a l'avantage de présenter par kilogramme un contenu énergétique double de celui du bois sec et de brûler plus proprement tout en do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energies-renouvelables/#i_2993

GAZ NATUREL

  • Écrit par 
  • Bernard CLÉMENT, 
  • François DEBIEN, 
  • Évrard DE FOSSEUX, 
  • Jean-Pierre PERRET, 
  • Odile PUYRAIMOND, 
  • Patrick de RENÉVILLE, 
  • Michel RICHARD
  •  • 16 810 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Gaz naturel matière première »  : […] Le gaz naturel est aussi utilisé par l'industrie chimique pour la fabrication d'ammoniac, d'engrais azotés et autres dérivés organiques. Ce rôle de matière première a été important dès les premières années de l'histoire industrielle du gaz ; ainsi, aux États-Unis et en Roumanie, pour la production du noir de fumée, ou en Allemagne pour la production d'acétylène et de produits dérivés. La chimie fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-naturel/#i_2993

NATTA GIULIO (1903-1979)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 237 mots

Chimiste italien né à Imperia, près de Gênes, et mort à Bergame. Après avoir fait des études d'ingénieur chimiste à l'institut polytechnique de Milan, Giulio Natta enseigne la chimie physique, générale et industrielle dans plusieurs universités (Pavie, Rome, Turin). En 1938, il revient à Milan, où il devient directeur du département de chimie industrielle à l'institut de technologie. Ses recherche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-natta/#i_2993

NITAL

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 37 mots

Solution de méthanol ou d'éthanol contenant 1,5 p. 100 en volume d'acide nitrique, utilisée comme agent d'attaque dans la métallographie du fer. Son nom est une contraction de nitrique et d'alcool. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nital/#i_2993

PILES & ACCUMULATEURS

  • Écrit par 
  • Yves BRÉELLE, 
  • Jacques MANDIL, 
  • Raymond VIC
  •  • 5 892 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Différents types de piles »  : […] L'expression « pile à combustible » couvre un vaste domaine dans lequel il n'est pas facile d'établir des classifications compte tenu des nombreux paramètres qui entrent en jeu tels que la nature du comburant, du combustible, de l'électrolyte, des électrodes, les températures de fonctionnement... Le tableau résume les différentes variantes possibles pour les principaux constituants. Pour le choix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piles-et-accumulateurs/#i_2993

Pour citer l’article

Bernard BACH, « MÉTHANOL ou ALCOOL MÉTHYLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/methanol-alcool-methylique/