OXYCHLORATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réaction d'oxydation de l'acide chlorhydrique, 4 HCl + O2 → 2 H2O + 2 Cl2, se produit à une température de 400 0C environ en présence de catalyseurs (sulfate ou chlorure de cuivre déposé sur de la pierre ponce, et calciné). Elle se fait en partant d'un mélange de 70 p. 100 d'air et 30 p. 100 d'acide chlorhydrique gazeux. La réaction est réversible, et, en pratique, le rendement maximum en chlore ne dépasse guère 70 p. 100.

Cette réaction a été fort utilisée autrefois, sous le nom de procédé Deacon, pour préparer le chlore. Elle a été abandonnée par suite de son rendement insuffisant, qui exigeait en conséquence de séparer le chlore de l'acide restant et d'opérer le recyclage de ce dernier, et surtout par suite de l'extension du procédé électrolytique.

Cependant, en opérant en présence d'éthylène, qui fixe le chlore, on peut obtenir une réaction complète qui prend alors le nom d'oxychloration.

—  Stanislas de CHAWLOWSKI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  OXYCHLORATION  » est également traité dans :

CHLORE

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 616 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le problème de l'équilibre chlore-soude »  : […] Jusque vers 1950, les besoins en soude du marché étaient normalement couverts par la soude de caustification du carbonate de sodium et la soude électrolytique. La progression rapide de la production du chlore a alors fait craindre que l'on ne dispose de trop de soude, d'où la préoccupation de fabriquer du chlore sans soude. Ce « problème » a donné lieu à une très abondante littérature, à divers e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlore/#i_34656

Pour citer l’article

Stanislas de CHAWLOWSKI, « OXYCHLORATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxychloration/