UGINE-SÉJOURNET PROCÉDÉ

Technique spéciale de filage des métaux, utilisée pour fabriquer des barres ou des tubes d'un profil déterminé et de grande longueur. Une billette du métal à transformer, porté à une température convenable, est placée dans un récipient métallique fermé par une filière munie d'un orifice dont la section correspond au profil que l'on veut obtenir. Une forte pression est exercée sur le métal, généralement au moyen d'un piston ou « poinçon », ce qui fait sortir le métal par la filière en lui donnant la forme voulue. Lorsqu'on désire avoir des tubes, la billette est préalablement alésée, ce qui permet d'introduire une « aiguille » solidaire du poinçon dans la billette, sur toute sa longueur, et le métal s'écoule entre la filière et l'aiguille.

Le filage de l'acier se fait sous forte pression (supérieure ou égale à 100 mégapascals) et à une température de 850 à 900 0C. Il présente deux grandes difficultés. La première est l'usure prohibitive du matériel de filage. L'utilisation des propriétés de la fusion visqueuse du verre et des produits vitreux permet d'y remédier. Le verre, jouant le rôle de lubrifiant, est appliqué sur la surface avant de la billette, sur la surface extérieure et, lorsqu'il s'agit de tubes, sur la surface intérieure. Le coefficient de frottement est ainsi extrêmement réduit, ce qui diminue la pression de filage mise en œuvre et, par conséquent, l'usure. Une autre difficulté réside dans le danger que présente toute oxydation superficielle de la billette. Une telle oxydation se retrouve en effet sur le produit filé, avec tous les inconvénients qui en résultent. Pour éviter ce défaut, il est nécessaire de chauffer les billettes de façon à prévenir toute oxydation, ce qui est possible en utilisant le chauffage par induction, éventuellement sous atmosphère inerte, ou en chauffant le métal dans un bain de sel, par exemple le chlorure de baryum.

—  Stanislas de CHAWLOWSKI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Stanislas de CHAWLOWSKI, « UGINE-SÉJOURNET PROCÉDÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-ugine-sejournet/