ROBERVAL GILLES PERSONNE DE (1602-1675)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'utilité durable d'une ingénieuse balance a assuré la mémoire du nom de ce mathématicien né à Roberval et mort à Paris. Ce n'est pas dérisoire. L'instrument témoigne de ce que l'inventeur joignait le sens de l'utile à une conception savante, préfiguration du principe des travaux virtuels.

Roberval eut cependant bien d'autres mérites. Professeur au Collège royal en 1634, membre de l'Académie royale des sciences dès la fondation en 1666, il fut mêlé à tous les grands débats scientifiques de son temps et célèbre autant que redouté. Mais il ne publia que deux petits ouvrages, et les traités qui furent édités de lui en 1693, posthumes, appartenaient alors à une mathématique dépassée. Ce n'est qu'aujourd'hui, à travers la connaissance des fonds manuscrits, qu'il est possible de l'apprécier justement.

Son véritable nom, Personne, était celui de modestes cultivateurs du village de Roberval (près de Senlis). Jeune homme, il semble avoir circulé à travers le royaume, gagnant sa vie par le préceptorat et continuant à s'instruire dans les universités qu'il rencontrait, notamment à Bordeaux.

Il assista au siège de La Rochelle, attiré par la réunion d'amateurs de technique. Il se fixa à Paris en 1628 et devint professeur au collège de Maître Gervais en 1632. Des deux chaires de mathématiques, au Collège royal, seule lui fut accessible, en 1634, celle qui était pourvue par concours tous les trois ans. Il la conserva vingt et un ans, avec la préoccupation constante des concours, jusqu'à ce que la succession de Gassendi, en 1655, lui permette d'obtenir la stabilité. Cette situation explique en grande partie l'habitude qu'il prit d'amasser dans le secret ses archives personnelles et de se réserver les moyens de triompher à toute occasion opportune.

Il eut évidemment des disciples — un certain du Verdus notamment — dont il surveilla l'activité. C'est à partir de copies de cours que furent édités les traités posthumes des « indivisibles » et des « mouvements composés », et l'éditeur, en 1693, a reproduit les notes marginales de la main du maître. « Trop lourd », « obscur »... : c'est le réconfort du lecteur qui pein [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ROBERVAL GILLES PERSONNE DE (1602-1675)  » est également traité dans :

BALANCE ROBERVAL

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 681 mots
  •  • 2 médias

La balance Roberval a été l’instrument de pesage le plus utilisé au cours du xixe siècle et une grande partie du xxe, que ce soit dans le commerce, la vie domestique ou l’enseignement. Elle doit ce succès à sa simplicité de construction, à sa grande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balance-roberval/#i_21012

CALCUL INFINITÉSIMAL - Histoire

  • Écrit par 
  • René TATON
  •  • 11 509 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le problème des tangentes »  : […] un type particulier. Un troisième mathématicien français, l'« inventeur » de la cycloïde, Roberval, était intervenu dès 1637. Il applique avec succès sa méthode cinématique (équivalente à notre méthode élémentaire de détermination de la tangente à une courbe définie paramétriquement) à cette courbe et à de nombreuses autres, sans parvenir, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-histoire/#i_21012

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 181 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Galilée à Newton »  : […] qu'il élabore dans sa Dioptrique pour l'explication de la réfraction. Roberval (1602-1675) lui consacre en 1639 son cours au Collège de France. Ce ne sont là que deux indications fugitives correspondant à un intense courant de recherches où artisans, ingénieurs et savants se trouvent en contact. Les mécanismes qui mettent en œuvre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-histoire-de-la-mecanique/#i_21012

Pour citer l’article

Pierre COSTABEL, « ROBERVAL GILLES PERSONNE DE - (1602-1675) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberval-gilles-personne-de/