BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

LEVURES

Les Levures sont des Champignons microscopiques, aux cellules ovoïdes de quelques millièmes de millimètres de largeur, se détachant facilement les unes des autres et, de ce fait, bien adaptées à la propagation dans les liquides. Les représentants les plus utilisés par l'homme sont les levures de bière et de boulangerie, agents très actifs de la fermentation alcoolique. Elles transforment rapidement, quand l'air fait plus ou moins défaut, les sucres du jus de raisin, comme les sucres solubles du moût de bière en alcool éthylique tandis que se dégage du gaz carbonique. C'est le dégagement de gaz carbonique, à partir de faibles teneurs en sucre soluble des farines panifiables, qui fait lever la pâte. La levure de boulangerie, produite industriellement et vendue sous forme de pains cubiques, est donc un amas de cellules vivantes : il ne faut pas la confondre avec les levures « chimiques », préparations à base de carbonates et de bicarbonates destinées elles aussi à produire du gaz carbonique à la cuisson.

Toutes les Levures ne sont pas capables de provoquer une fermentation ; certaines, comme le mycoderme du vin, consomment au contraire l'alcool, et vivent à l'air, formant un film sec et blanc (voile mycodermique) à la surface du vin, qu'elles altèrent. Beaucoup de Levures et d'organismes levuriformes vivent dans les liquides sucrés, mais il s'en trouve aussi dans le sol, la mer, le tube digestif, les galeries d'insectes. Des Levures utilisatrices de lactose se rencontrent dans les produits laitiers et certains fromages. Enfin, un petit nombre de Levures pathogènes sont à signaler, tout spécialement le Candida albicans, responsable du muguet des jeunes enfants, des vaginites..., affections mineures sauf en cas d'état de santé déficiente ou si on expose le patient à des traitements antibiotiques massifs détruisant la concurrence bactérienne et favorisant par là la prolifération des Levures. En revanche, Cryptococcus neoformans, disséminé par les pigeons, peut provoquer des méningites fatales. On peut sign […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

Pour citer cet article

Jacques BOIDIN, Jean-Bernard FIOL, Simone PONCET, Universalis, « LEVURES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/levures/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« LEVURES » est également traité dans :

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

Écrit par :  Claude LIORET

Dans le chapitre "Régulation du métabolisme de l'oxygène"  : …  Pasteur *avait montré que les levures consomment moins de glucose en aérobiose qu'en anaérobiose. Ce fait, connu sous le nom d'effet Pasteur, se retrouve chez tous les organismes anaérobies facultatifs. Quelles que soient les conditions d'aération, la consommation d'énergie pour assurer les besoins vitaux est la même. La dégradation totale… Lire la suite
ASCOMYCÈTES

Écrit par :  Patrick JOLY

Dans le chapitre "Importance économique"  : …  cas, pour ne citer qu'un exemple, du Saccharomyces cerevisiae, plus connu sous le nom de « *levure de bière » ou de « levure de boulangerie ». D'autres Champignons (Penicillium caseicolumP. roqueforti, etc.) interviennent dans la fabrication des fromages. La médecine et l'industrie pharmaceutique ont largement fait appel… Lire la suite
BIOTECHNOLOGIES

Écrit par :  Pierre TAMBOURIN

…  à l'époque, l'existence même. Il constate, ainsi, que des matières premières sont modifiées. Des* levures ou des bactéries convertissent le sucre en alcool ; d'autres, l'alcool en acide acétique ; d'autres encore peuvent fermenter dans la farine et faire lever la pâte du pain. Des bactéries se multiplient dans du lait pour le transformer en… Lire la suite
BUCHNER EDUARD (1860-1917)

Écrit par :  Georges BRAM

… *Chimiste allemand né à Munich et mort à Focṣani (Roumanie). Eduard Buchner effectue ses études de chimie à Munich sous la direction d'Adolf von Baeyer. Sous l'influence de son frère Hans, qui deviendra un bactériologiste connu, il s'intéresse à l'étude de la fermentation alcoolique, mais ses recherches sont d'abord orientées vers la chimie… Lire la suite
CANDIDOSES ou MONILIASES

Écrit par :  Jacques BEJOT

… *Infections humaines dues à des champignons microscopiques levuriformes du genre Candida, et principalement à l'espèce Candida albicans. Les Candida sont fréquemment retrouvés à l'état commensal chez l'homme (voies digestives, rhinopharynx, muqueuses génitales), mais ils n'y sont qu'en très petit nombre. Le passage du… Lire la suite
CELLULE - La division

Écrit par :  Marguerite PICARD

Dans le chapitre "Le contrôle de l'entrée en mitose"  : …  divers que les amphibiens, les invertébrés marins, les cellules de mammifères en culture et la *levure Schizosaccharomyces pombe. Lorsque Rao et Johnson font fusionner en 1970 des cellules humaines se trouvant à différentes phases du cycle de division, ils constatent que les cellules en mitose contiennent un activateur capable de… Lire la suite
CHAMPIGNONS

Écrit par :  Jacques GUINBERTEAUPatrick JOLYJacqueline NICOTJean Marc OLIVIER

Dans le chapitre "Usages industriels"  : …  qui servent à la nourriture du bétail ou sont introduites dans l'alimentation humaine. La *levure est proposée comme un aliment naturel d'appoint par sa teneur en protéines et en acides aminés, et comme un moyen de résistance aux maladies par l'apport de vitamines (B1, D, glutathion). L'application du pouvoir fermentaire des… Lire la suite
CHROMOSOMES - La méiose

Écrit par :  Marguerite PICARDDenise ZICKLER

Dans le chapitre "Conséquences génétiques de la méiose"  : …  lorsqu'on réalise un croisement entre individus différant par un ou plusieurs caractères, d'une part chez un organisme à phase haploïde observable, la *levure de boulanger (Saccharomyces cerevisiae), d'autre part chez un organisme où seule la phase diploïde du cycle est observable, la mouche du vinaigre (Drosophila melanogasterLire la suite
FER - Rôle biologique du fer

Écrit par :  Carole BEAUMONT

Dans le chapitre "Le fer dans l'évolution"  : …  . Dans les bactéries pathogènes, certains systèmes de transport du fer sont des facteurs de virulence. *Chez la levure, le fer présent sous forme de complexes ferriques dans le milieu extracellulaire est réduit par des réductases membranaires, puis transporté soit par un transporteur de basse affinité du Fe (II), ou par la perméase FTR1, un… Lire la suite
FERMENTATIONS

Écrit par :  Claude LIORET

Dans le chapitre "Les processus cataboliques d'organismes anaérobies"  : …  Lussac, en 1810, définit l'équation chimique de la réaction globale : La présence indispensable de* levures pour la réalisation du processus était interprétée comme la nécessité d'un facteur physique, mais ne jouant pas de rôle chimique. En 1837 et 1838, C. Cagniard de la Tour, T. Schwann et F. Kutzing publièrent séparément leurs observations… Lire la suite
FERMENTATIONS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Paul MAZLIAK

…  d'orge germés la « diastase », une substance protéique capable d'hydrolyser l'amidon in vitro. * Charles Cagniard de la Tour (1777-1859), en France, Theodor Schwann (1810-1882), en Allemagne, proposent que les levures (champignons unicellulaires) trouvées dans les fermentations soient responsables de la décomposition des sucres. Le chimiste… Lire la suite
GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Axel KAHNPhilippe L'HÉRITIERMarguerite PICARD

Dans le chapitre "L'expression génique : gènes et vie cellulaire"  : …  cette régulation sont maintenant très bien connues chez les micro-organismes, tels que bactéries ou *levures. Ces cellules, vivant en contact direct avec un milieu extérieur susceptible de subir d'importants changements, ne maintiennent leur intégrité que par l'adaptation de leur métabolisme aux conditions du moment. Une partie des modifications… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Théorie et applications

Écrit par :  Louis-Marie HOUDEBINE

Dans le chapitre "Le séquençage systématique des génomes"  : …  ne peut se faire qu'à l'aide d'appareils en grande partie automatisés. Le séquençage complet de la *levure de boulanger (Saccharomyces cerevisiae), un des organismes modèles préférés des généticiens, a été achevé en 1996. Pour la première fois, les chercheurs disposaient, avec un texte de 13 millions de caractères, représentant 6 000 gènes… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

Écrit par :  Bertrand JORDAN

Dans le chapitre "Les premiers génomes séquencés"  : …  À partir de 1995-1996, la communauté des spécialistes du séquençage enregistra ses premiers succès. *Le génome de la levure (15 mégabases) fut déchiffré (oct. 1996) dans le cadre d'un projet réparti entre un grand nombre de laboratoires européens. Bien que la dimension de ce génome soit relativement modeste par rapport à un chromosome humain (dont… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Génome artificiel

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "La synthèse chimique d'un chromosome bactérien complet"  : …  d'ADN. Ces fragments, initialement synthétisés chimiquement par la compagnie Blue Heron Technology, *ont été assemblés 10 par 10 dans la levure, puis les fragments obtenus (10 000 nucléotides) ont subi le même sort. Les morceaux de 100 000 nucléotides issus de cette opération ont ensuite été assemblés en un fragment unique de 1 078 000 nucléotides… Lire la suite
GLUCIDES

Écrit par :  Jean ASSELINEAUCharles PRÉVOSTFraidoun SHAFIZADEHMelville Lawrence WOLFROM

Dans le chapitre "Sort de l'acide pyruvique"  : …  respiration : l'accepteur final de l'hydrogène est l'oxygène moléculaire. Un organisme tel que la *levure, capable de vivre en présence ou en absence d'oxygène, pourra donc, soit dégrader complètement le glucose en eau et gaz carbonique (respiration) soit le dégrader seulement au stade de produits du type alcool éthylique (fermentation). L'oxygène… Lire la suite
HÉTÉROPTÈRES

Écrit par :  Robert GAUMONTJean-Yves TOULLEC

Dans le chapitre "Les symbiotes"  : …  cellules de la paroi. Chez d'autres Hétéroptères (Lygéides, Cimicides), les symbiotes (souvent des *levures du genre Saccharomyces) sont localisés dans des cellules spéciales (mycétocytes), réunies en organes (mycétomes) qui semblent dériver du tissu adipeux. La transmission des bactéries symbiotiques d'une femelle à sa descendance est… Lire la suite
LIPIDES

Écrit par :  Jean ASSELINEAUBernard ENTRESSANGLESPaul MANDELJean-Claude PROMÉ

Dans le chapitre "Acides saturés"  : …  phosphate (c'est-à-dire un ACP intégré). L'un des systèmes le mieux connu est celui de la *levure (fig. 9). L'acide-gras-synthétase de levure a été isolée sous la forme d'un complexe protéique du type α6, c'est-à-dire résultant de l'association de 6 chaînes α et 6 chaînes β. Les chaînes α, P.M. 213 000, portent la… Lire la suite
MITOCHONDRIES

Écrit par :  Roger DURAND

Dans le chapitre "Les mutants mitochondriaux de levures"  : …  Vers les années 1946-1948, *Boris Ephrussi observait qu'une culture de levure diploïde ou haploïde donne après repiquage, dans les quelques jours qui suivent, une colonie identique aux cellules mères sauf, dans quelques cas, 1 à 2 p. 100 de cellules plus petites. Les mutants « petite colonie » ne donnent que des petites colonies. La mutation est… Lire la suite
NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

Écrit par :  Jacques HANOUNE

Dans le chapitre "Levures"  : …  Dans la* levure Saccharomyces cerevisiae, l'AMP cyclique est nécessaire pour permettre à la cellule de dépasser la phase G1 de son cycle cellulaire. Elle possède une adénylyl cyclase, codée par le gène CYR 1, qui vient d'être clonée. Il s'agit d'une grosse protéine membranaire de 2 026 aminoacides (220 kDa) qui peut être activée par le GTP… Lire la suite
OXYDORÉDUCTIONS, biologie

Écrit par :  René HELLER

Dans le chapitre "Le rôle de l'oxygène"  : …  activité vitale. Cette généralisation fut remise en cause par les expériences de Pasteur sur la *levure (1854-1864), qui prouvèrent que ce micro-organisme pouvait vivre et croître en absence d'oxygène, la fermentation (alcoolique) se substituant alors à la respiration. Cette capacité était ensuite décelée, du moins pour un court temps d'asphyxie… Lire la suite
PASTEUR LOUIS (1822-1895)

Écrit par :  Paul MAZLIAK

Dans le chapitre " Passage à la biologie appliquée : l'étude des fermentations"  : …  d'un végétal mycodermique. » (Œuvres complètes, I) Ce « végétal mycodermique » c'est la *levure, agent de la fermentation de l'acide paratartrique. Depuis les travaux de Lavoisier et ceux de Gay-Lussac, en France, ceux de Berzelius en Suède et ceux de Justus von Liebig (1803-1873, contemporain de Pasteur en Allemagne), toute fermentation… Lire la suite
SLONIMSKI PIOTR (1922-2009)

Écrit par :  Bernard DUJON

…  et joué un rôle très important dans le développement de la génétique et de la génomique en France.* Il a été l'un des pionniers de la génétique moléculaire de la levure Saccharomyces cerevisiae, ce champignon microscopique communément utilisé pour les fermentations alimentaires et devenu un modèle expérimental favori pour les recherches… Lire la suite
SYMBIOSE

Écrit par :  Pierre CACHANGeorges MANGENOT

Dans le chapitre "Les symbioses artificielles"  : …  un exemple classique (H. I. Muller et W. H. Schopfer, 1937). Rhodotorula rubra est une *levure dont le développement, dans un milieu artificiel synthétique, n'est possible que si ce dernier contient de la pyrimidine, facteur de croissance (vitamine) indispensable à toute cellule : or, la levure ne sait pas fabriquer cette molécule. Lire la suite
VIGNES ET VINS

Écrit par :  Michel BETTANEJean BRANASPascal RIBEREAU-GAYON Universalis

Dans le chapitre "Vinification"  : …  organoleptiques de ces vins. Dans ce cas, le pressurage est effectué après la fermentation. Les *levures (Saccharomyces), agents microbiologiques de la fermentation, qui transforment le sucre du raisin (glucose et fructose) en alcool éthylique, sont toujours présentes sur les raisins eux-mêmes ; elles hivernent dans les sols de vignoble… Lire la suite

Afficher la liste complète (25 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média