Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

WILSON ROBERT (1941- )

Articles

  • WILSON ROBERT (1941- )

    • Écrit par Frédéric MAURIN
    • 2 052 mots
    • 3 médias

    Robert Wilson se dit plus volontiers artiste visuel que metteur en scène, et, bien qu'il soit surtout connu pour son travail théâtral, il s'est aussi illustré dans le dessin, la peinture, la sculpture et la vidéo. C'est que l'image sous toutes ses formes – et sa construction, son éclairage – constitue...

  • WILSON ROBERT - (repères chronologiques)

    • Écrit par Jean CHOLLET
    • 771 mots

    1941 Le 4 octobre, naissance de Robert Wilson à Waco, Texas.

    1962 Fréquente la scène artistique new-yorkaise. Travaille avec des enfants handicapés.

    1963 Étudie la peinture avec George McNeil à Paris.

    1968 Crée la Byrd Hoffman School of Byrds.

    1969-1973 Premières mises en scènes à New York...

  • LA MALADIE DE LA MORT (M. Duras)

    • Écrit par Frédéric MAURIN
    • 1 322 mots

    Créée à la Schaubühne de Berlin en 1991, dans une traduction de Peter Handke, la mise en scène de La Maladie de la mort par Robert Wilson a dû attendre sa reprise au Théâtre Vidy-Lausanne, en 1996, pour être jouée dans le texte original de Marguerite Duras. Cette seconde version du spectacle,...

  • L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (mise en scène R. Wilson)

    • Écrit par Didier MÉREUZE
    • 857 mots

    Comment réconcilier théâtre d'art et théâtre populaire ? Comment réinventer une œuvre qui marqua le xxe siècle en en conservant toute la violence et le pouvoir dérangeant ? C'est le pari tenu par Robert Wilson avec L'Opéra de Quat'sous programmé à Paris, à la double...

  • LE REGARD DU SOURD, Robert Wilson

    • Écrit par Jean CHOLLET
    • 250 mots

    Après une formation de peintre, puis d'architecte-décorateur, Robert Wilson (né en 1941) a côtoyé l'avant-garde américaine, de John Cage à Andy Warhol, puis s'est tourné vers le théâtre. Ses premières réalisations à New York ne rencontrent qu'un succès de curiosité et d'estime. C'est avec la...

  • CHILDS LUCINDA (1940- )

    • Écrit par Agnès IZRINE
    • 1 446 mots
    • 1 média
    Lucinda Childs sidéra le public français, un soir d'été 1976 dans la cour d'honneur du palais des Papes : elle y dansait dans l'œuvre culte deRobert Wilson, Einstein on the Beach, moment fuyant de passion et défi à l'éternel. Depuis lors, la plus européenne des chorégraphes américaines revient...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

    • Écrit par Geneviève FABRE, Liliane KERJAN, Joël MAGNY
    • 9 328 mots
    • 11 médias
    ...théâtre des images qui a permis aux grands metteurs en scène d'exprimer leur vision sur les plateaux du monde entier. C'est en premier lieu le cas du texan Robert Wilson, qui a d'abord étudié l'architecture puis la peinture, avant de s'intéresser aux thérapies corporelles et à la danse. Nancy, Avignon puis...
  • GUILLEM SYLVIE (1965- )

    • Écrit par Bernadette BONIS, Jean-Claude DIÉNIS, Agnès IZRINE
    • 1 677 mots
    ...Elevated. Rudolf Noureev fait de Sylvie Guillem une Cendrillon très touchante. Elle exalte aussi tout le lyrisme du Magnificat de John Neumeier. En 1988, Robert Wilson l'initie au minimalisme dans une version du Martyre de saint Sébastien, de Claude Debussy, que le Ballet de l'Opéra va créer à la maison...
  • QUARTETT (H. Müller)

    • Écrit par Didier MÉREUZE
    • 934 mots

    « Période / Un salon d'avant la Révolution française / Un bunker d'après la troisième guerre mondiale. » Ces didascalies ouvrent le texte de Quartett, donnant son cadre et son ton à cette pièce de Heiner Müller qui réunit, pour une ultime rencontre, le couple imaginé par ...

  • SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

    • Écrit par Alain PERROUX, Alain SATGÉ
    • 7 185 mots
    • 5 médias
    Par réaction contre les éléments réalistes induits par les transpositions, certains metteurs en scène vont partir en quête d'épure. C'est le cas notamment de Robert Wilson qui, depuis son fameux spectacle Le Regard du sourd (1971), s'est créé un monde hiératique et coloré, rituel imposé...
  • THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

    • Écrit par Bernard DORT
    • 5 451 mots
    • 4 médias
    ...Peter Schumann n'a cessé de travailler. Peut-être aussi, à l'opposé, peut-on la reconnaître dans l'espèce d'envoûtement que font subir les spectacles de Robert Wilson (du Regard du sourdà des expériences qui participent de ce qu'on a appelé un « théâtre de l'environnement ») au spectateur appelé à les...
  • THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

    • Écrit par Alfred SIMON
    • 10 045 mots
    • 7 médias
    ...sacrifiée au spectacle, le texte à la mise en scène, au jeu, le texte est disloqué, éclaté, aboli même, occulté comme dans Le Regard du sourd (1971) de Robert Wilson (né en 1941), et plus encore dans les spectacles qui suivent (A Letter for Queen Victoria, 1974 ; Einstein ou the Beach, 1976). Il est...
  • THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

    • Écrit par Jean CHOLLET
    • 6 558 mots
    • 7 médias
    ...d'abord tournées vers la formation de l'acteur, se sont développées jusqu'à introduire des séquences chorégraphiées dans le jeu dramatique. Une réflexion de Robert Wilson éclaire la portée de ce choix : « Pour moi, tout théâtre est danse. Donc tout est chorégraphié, dans un sens. Si vous partez des prémisses...
  • WAITS TOM (1949- )

    • Écrit par Universalis
    • 957 mots

    Le chanteur et auteur-compositeur américain Tom Waits a développé depuis les années 1970 une œuvre singulière, produisant au fil des ans des albums toujours plus décalés et innovants. L’univers baroque de ce poète des marges s’appuie sur des descriptions à la fois crues et cyniques de milieux urbains...

Média

Lucinda Childs - crédits : M. Kalter/ AKG-images

Lucinda Childs