MÜLLER HEINER (1929-1995)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Mortel à l'homme est le méconnaissable » : ce vers tiré de sa pièce Horace (1968) pourrait servir d'exergue à l'œuvre dramatique de Heiner Müller. Tous ses textes exposent en effet le moment où, sous l'effet du mensonge, de la trahison ou de l'aveuglement, l'individu se retrouve, dans ses passions et ses actions, face à une image méconnaissable, parfois monstrueuse, de lui-même. Cette expérience est d'abord collective, historique et politique : c'est le communisme, une espérance devenue méconnaissable pour avoir ignoré son propre potentiel de violence et forcé ceux qui s'en réclamaient à être hantés par des millions de victimes. Une telle expérience requiert l'invention d'une écriture capable d'évoquer les dimensions tragiques de l'événement, alors même que la forme de la tragédie et son rapport au mythe sont séparés de l'auteur contemporain par une distance sans doute infranchissable.

Né le 9 janvier 1929, Heiner Müller a grandi en Saxe et dans le Mecklembourg avant de se fixer à Berlin. De famille modeste, il est entré dans la vie littéraire sans études supérieures ; attentif au parler populaire, défiant à l'égard des autorités et des intellectuels, il se présentera souvent comme un communiste contestataire. Son expérience première est celle de la violence politique et de la guerre : en 1933, son père, opposant aux nazis, est arrêté et enfermé pendant des mois dans un camp de concentration. Enrôlé dans les unités militaires supplétives en 1945, Müller voit la défaite du Reich et l'occupation russe ; puis il assiste à la naissance de la République démocratique allemande (R.D.A.), à la nationalisation des usines et à la collectivisation des campagnes. Quand son père, à nouveau inquiété, mais par les Soviétiques, se réfugie à l'Ouest, il reste, lui, en R.D.A., pays qu'il ne quittera plus jusqu'à l'effondrement de 1989. Sa vie se confond avec sa carrière d'auteur dramatique, bien qu'il ait écrit aussi des récits, de brefs textes de pensée et, surtout, de nombreux poèmes.

Le temps d'un Mur (1958-1989)

Müller débute au théâtre en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur de littérature comparée à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  MÜLLER HEINER (1929-1995)  » est également traité dans :

HAMLET-MACHINE, Heiner Müller - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 952 mots

Ce texte dramatique de Heiner Müller (1929-1995), écrit en 1977 , divisé en cinq parties, provient d'un projet initial conçu en 1961, qui était de transposer l'histoire d'Hamlet à Budapest après la révolte de 1956 : Hamlet est le fils d'un dirigeant communiste victime des purges staliniennes puis réhabilité. Mais l'auteur constate son impuissance à traiter du socialisme sous forme de fable et de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamlet-machine/#i_94755

QUARTETT (H. Müller)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 933 mots

« Période / Un salon d'avant la Révolution française / Un bunker d'après la troisième guerre mondiale. » Ces didascalies ouvrent le texte de Quartett, donnant son cadre et son ton à cette pièce de Heiner Müller qui réunit, pour une ultime rencontre, le couple imaginé par Choderlos de La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quartett/#i_94755

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Trois parcours »  : […] Des trois auteurs majeurs qui constituent l'épine dorsale du théâtre est-allemand, Peter Hacks est sans doute le plus éclectique. Son parcours le conduit d'un théâtre de l'histoire vue par en bas, sous l'angle plébéien ( La Bataille de Lobositz , 1956 ; Le Meunier de Sans-Souci , 1957) à la dramaturgie de la production, et de celle-ci à un classicisme «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_94755

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le réalisme socialiste et sa contestation »  : […] Avec la première conférence littéraire de Bitterfeld commence une période où la littérature instrumentalisée est invitée à militer, aux côtés des autres structures de l'État et du parti, pour construire le « socialisme réellement existant ». Les années 1960 sont une période extrêmement complexe. La littérature « pour convaincre » que pratiquent les chantres du régime (Erik Neutsch, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_94755

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Déconstruction/Reconstruction »  : […] S'il est un écrivain de théâtre qui, tout au long de sa carrière, fut préoccupé par le libre jeu, au sein de chaque œuvre, du lyrique et de l'épique avec le dramatique et par cette perspective d'assemblage, de métissage que l'on peut nommer la tendance rhapsodique du théâtre moderne, c'est bien Heiner Müller. Plus que tout autre, cet héritier direct de Brecht entretient avec son aîné un rapport qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-les-ecritures-contemporaines/#i_94755

LANGHOFF MATTHIAS (1941- )

  • Écrit par 
  • Odette ASLAN
  •  • 1 893 mots

Dans le chapitre « Des œuvres »  : […] Langhoff traite essentiellement des luttes pour le pouvoir, de la guerre, de la mort, et Shakespeare demeure son auteur de prédilection. En 1972, il faisait débuter Katharina Thalbach dans Othello . Puis il y eut Anatomie Titus Fall of Rome. Eine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-langhoff/#i_94755

RIHM WOLFGANG (1952- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Le compositeur allemand Wolfgang Rihm est devenu une figure majeure de la musique contemporaine grâce à la qualité et à la richesse de son catalogue, mais aussi par ses prises de position très critiques à l'égard de l'évolution de la musique au cours de la seconde moitié du xx e  siècle. Au côté notamment de Manfred Trojahn, il a en effet implicit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-rihm/#i_94755

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Notre temps »  : […] L'âge d'or de la mise en scène touche à sa fin au début des années 1950. Par une sorte de paradoxe, il s'achève avec l'explosion de trois actions révolutionnaires qui vont retentir sur toute cette décennie : le théâtre épique (dramaturgie et scénographie) de Brecht, le Bayreuth de Wieland et Wolfgang Wagner, la mise en scène vilarienne à Avignon et à Chaillot. Trois événements considérables et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_94755

WILSON ROBERT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 794 mots

1941 Le 4 octobre, naissance de Robert Wilson à Waco, Texas. 1962 Fréquente la scène artistique new-yorkaise. Travaille avec des enfants handicapés. 1963 Étudie la peinture avec George McNeil à Paris. 1968 Crée la Byrd Hoffman School of Byrds. 1969-1973 Premiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilson-reperes-chronologiques/#i_94755

Pour citer l’article

Jean-Pierre MOREL, « MÜLLER HEINER - (1929-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heiner-muller/