TAUX DE CHANGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le taux de change désigne le rapport d'échange entre deux devises. L'observation du taux de change nominal (par exemple, 1 euro = 0,96 dollar) est souvent complétée par le calcul du taux de change réel, qui corrige le change nominal par l'évolution de l'inflation dans chacune des deux zones. Le taux de change bilatéral est également souvent complété par le taux de change effectif. Par exemple, le taux de change effectif de l'euro est obtenu en pondérant ses taux de change bilatéraux (vis-à-vis du dollar, du yen, des autres devises) par la structure du commerce extérieur de la zone euro (part des importations et des exportations libellées dans la devise considérée).

On dit qu'un pays ou une zone cote sa devise au certain lorsqu'il prend cette devise comme référence (exemple pour les Européens : 1 euro = x dollar). À l'incertain, toujours du point de vue des Européens, il faudrait écrire : 1 dollar = 1/x euro. Cette expression pourrait aussi être celle de la cotation au certain du dollar du point de vue des Américains. Ces derniers cotent toutefois le dollar à l'incertain. Les Américains lisent donc dans leur journal comme les Européens 1 euro = x dollar. La place de Londres, elle, a toujours coté la livre sterling au certain. En Europe continentale, l'habitude est plus récente : elle date de l'introduction de l'euro sur les marchés de capitaux en janvier 1999 et elle exprime une ambition affichée par rapport au dollar...

Un taux de change dépend des « fondamentaux » – croissance, inflation, taux d'intérêt, soldes publics, soldes extérieurs, etc. – dans les deux pays ou zones concernés. À court terme, cependant, les anticipations des opérateurs jouent un rôle essentiel, provoquant des « surajustements » à la hausse ou à la baisse. Il n'est pas facile de déterminer des taux de change d'équilibre. La parité des pouvoirs d'acha [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  TAUX DE CHANGE  » est également traité dans :

BÂLE ACCORDS DE (1972)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 299 mots

Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire. C'est alors la création du fameux serpent monétaire européen, la première tentative européenne de stabili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-bale/#i_28014

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anticipations et ajustements macroéconomiques »  : […] Les principales fonctions de comportement sont, d'une manière ou d'une autre, influencées par les anticipations. Ainsi la consommation des ménages dépend moins de leur revenu courant que du revenu « normal » anticipé pendant un certain horizon temporel (revenu « permanent »), voire du revenu moyen anticipé pendant la durée de vie (théorie du « cycle vital »). L'investissemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipations-economie/#i_28014

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Au-delà du rebond, une nouvelle phase de croissance »  : […] La reprise amorcée se confirme et une croissance dite « asiatique » s'installe en Argentine à partir de 2003 : la croissance du P.I.B. avoisine les 9 p. 100 en moyenne annuelle entre 2003 et 2006. Cette phase de forte croissance est tirée, côté offre, par l'industrie et le secteur du B.T.P., ainsi que par les services de transport et commerce, alors que les autres services, publics et financiers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_28014

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le « miracle économique brésilien » : 1964-1980 »  : […] Les généraux au pouvoir mettent en place ce qu'on a appelé le modèle brésilien de croissance, à l'origine du « miracle économique » de la fin des années 1960 et des années 1970. Ce modèle comporte trois volets. Il repose d'abord sur l'idée que la perte de dynamisme vient de l'insuffisance de l'investissement, lui-même dû à la faiblesse de l'épargne. Il faut donc favoriser celle-ci en maîtrisant l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-economie/#i_28014

CASSEL KARL GUSTAV (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 486 mots

Économiste suédois né le 20 octobre 1866 à Stockholm, mort le 14 janvier 1945 à Djursholm, dans la banlieue de Stockholm. Karl Gustav Cassel étudie à l'université d'Uppsala, puis à celle de Stockholm où il devient professeur d'économie de 1904 à 1933. Il occupe le devant de la scène internationale grâce à sa contribution sur les problèmes monétaires internationaux lors de la conférence de Bruxell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-cassel/#i_28014

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Depuis l'abandon, en 1973, du système de changes de Bretton-Woods, l'évolution des parités entre devises a souvent défié la logique des théories. Pourtant, le résultat prévisible du passage aux changes flexibles était a priori simple. D'une part, il devait restituer à la politique monétaire son autonomie en libérant le taux d'intérêt d'un objectif de change. D'autre part, le flottement des taux d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_28014

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La mini-crise des émergents en 2013 »  : […] Lorsque la croissance des pays de l’O.C.D.E. a chuté en 2009 après la faillite de Lehman Brothers, de nombreux pays émergents sont passés d’une stratégie de croissance tirée par les exportations à une stratégie de croissance tirée par la demande intérieure. Ils ont donc mis en place des politiques monétaires stimulantes pour soutenir la demande intérieure. Mais l’offre de biens était rigide, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_28014

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le flottement des monnaies »  : […] Après la seconde dévaluation du dollar (février 1973), les banques centrales autres que celle des États-Unis décident, en mars 1973, de ne plus se considérer comme tenues d'acquérir des dollars au cas où leur monnaie dépasserait la marge de fluctuation par rapport au cours pivot antérieur. Le flottement des monnaies s'installe de facto. Les États-Unis se refusant eux-mêmes, traditionnellement, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/#i_28014

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le fonctionnement dans un régime de contrôle des mouvements de capitaux »  : […] Les huit pays membres des Communautés européennes, à l'exception du Royaume-Uni, adhèrent au système. À l'époque où il est créé, certains sceptiques pensent que le S.M.E. ne tiendra pas longtemps ou, inversement, qu'il dégénérera en un système caractérisé par de faibles et fréquents ajustements de taux de change. Quelques années plus tard, ces prédictions ne se sont pas concrétisées. Au bout de tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-l-integration-monetaire-europeenne/#i_28014

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Au xii e  siècle, lors des grandes foires de Champagne, les commerçants venus d'horizons divers avaient recours aux changeurs, qui procédaient à la conversion des différentes monnaies en circulation. Ce n'est toutefois qu'à l'époque de la Renaissance que les banquiers d'Italie du Nord réunirent les fonctions d'achat et de vente de devises, instit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/#i_28014

CHANGES MULTIPLES SYSTÈME DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 499 mots

La multiplicité des taux de change ne doit pas être confondue avec leur variabilité qui a lieu librement ou entre des parités limites, selon la situation du marché sur lequel s'échangent les devises ; ils varient également suivant qu'il s'agit d'opérations au comptant ou à terme. Mais on ne peut parler de taux de change multiples que lorsqu'il existe, dans un pays donné, plusieurs modalités différ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-des-changes-multiples/#i_28014

COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 7 521 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les marchés publics et les politiques de change »  : […] Les marchés publics, c'est-à-dire proposés par l'État et les collectivités publiques d'un pays, sont réservés, en général, aux entreprises nationales, les firmes étrangères étant écartées, quelles que soient leurs conditions de prix. Il y a bien là action discriminatoire. La protection peut reposer également sur la politique de gestion du taux de change. En dévaluant la monnaie nationale ou en la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-politique-du-commerce-exterieur/#i_28014

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'ampleur des crises : le rôle décisif du système bancaire et de la dette »  : […] Toutes les crises récentes n'ont pas le même degré de gravité. Les travaux récents montrent que la profondeur des crises dépend de trois séries de facteurs : d'abord, la robustesse du système bancaire ; ensuite, l'accumulation de dettes publiques et privées ; et, enfin, l'importance des innovations financières. On constate en effet que les crises financières sont d'autant plus profondes que tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques-1980-2012/#i_28014

DÉVALUATION

  • Écrit par 
  • Jean-François LARRIBAU
  •  • 722 mots

La dévaluation consiste à modifier le taux de change officiel d'une monnaie (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, écu, par exemple. Dans un sens extensif, elle désigne l'altération de l'objectif de change que les autorités monétaires d'un pays s'assignent dans le cadre de leur politique économique globale, qu'elles soient ou non liées par des engagements inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluation/#i_28014

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instabilité des taux de change »  : […] Dans le même temps, les pays périphériques cherchent à s'affranchir des contraintes que les taux de change fixes font peser sur leur politique monétaire et, partant, sur leur indépendance économique. Chaque pays tente d'agir sur ce qui est à sa portée. Si le pays centre peut changer le régime de l'or, ce que ne peuvent pas faire les pays périphériques, ces derniers peuvent modifier leur régime de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_28014

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Monétarisme et néo-libéralisme »  : […] L' école monétariste est menée par Friedman (1953, Essays in Positive Economics  ; 1956, Studies in the Quantity Theory of Money  ; 1969, The Optimum Quantity of Money and Other Essays ) qui, dans les années 1950 et 1960, critique le système de taux de change fixes de Bretton-Woods et les politiques inspirées du keynésianisme. De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_28014

ÉCONOMIE MONDIALE - 2010 : entre rigueur et relance économiques

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 100 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La guerre des monnaies »  : […] Le sommet du G20 s'est déroulé les 11 et 12 novembre 2010 à Séoul sur fond de menaces de guerre des monnaies entre la Chine et les États-Unis . En effet, un dollar plus faible peut profiter à l'économie américaine. Mais, de l'autre côté du Pacifique, les États asiatiques font alors évoluer leur monnaie dans le sillage du dollar, afin de ne pas subir de conséquences fâcheuses sur leurs exportations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2010-entre-rigueur-et-relance-economiques/#i_28014

ECONOMIE MONDIALE - 2009 : le monde en récession

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 933 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Chute du dollar et rebond des Bourses »  : […] Le dollar a connu une évolution très contrastée. Dans un premier temps, la crise financière a dopé le dollar, confirmant son rôle de valeur refuge. Par la suite, le dollar a fortement baissé car, en raison des aléas pesant sur la reprise de l'économie américaine et de la bonne performance des économies émergentes, les investisseurs américains eux-mêmes se sont remis à exporter des capitaux. Les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2009-le-monde-en-recession/#i_28014

ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 178 mots

Dans le chapitre « Volatilité des marchés monétaire et boursier »  : […] Il n'est pas surprenant que, dans un tel contexte, les taux de change aient été particulièrement volatils. Le taux de change euro-dollar s'est fortement apprécié, de 1,46 en début d'année pour culminer à environ 1,60 au printemps et à l'été, avant de redescendre aux alentours de 1,40 en fin d'année. La forte dépréciation observée s'expliquait par une dégradation de la situation économique en zone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2008-de-la-crise-financiere-a-la-crise-economique/#i_28014

ÉCONOMIE MONDIALE - 2007 : zone de turbulences

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 034 mots

Dans le chapitre « Le ballet des changes  »  : […] Sur le front des taux de change, l'année 2007 aura été marquée par le repli des stratégies dites de carry trade et la forte dépréciation de la devise américaine. Une stratégie dite de carry trade consiste à s'endetter dans une devise à faible taux d'intérêt (le yen par exemple) et à placer les fonds empruntés dans une autre devise à taux d'intérêt plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2007-zone-de-turbulences/#i_28014

ÉCONOMIE MONDIALE - 1999 : la fin des turbulences ?

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 423 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sortie de crise accélérée dans l'Asie émergente »  : […] La crise asiatique avait surpris la plupart des observateurs en 1997 par sa soudaineté et sa gravité. La sortie de crise de la plupart des pays d'Extrême-Orient en 1999 n'est pas moins étonnante. Dans les économies de marché de la région, à l'exception du Japon, la croissance a rebondi à près de 4 p. 100 en moyenne en 1999 après un recul de — 6,5 p. 100 en 1998. Elle atteindrait 9 p. 100 en Corée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1999-la-fin-des-turbulences/#i_28014

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « La remontée du dollar »  : […] Les ministres des Finances des pays du G7 se sont retrouvés le 25 avril à Washington à l'occasion de la réunion du Comité intérimaire du F.M.I. Ils se sont prononcés pour un « renversement ordonné » des mouvements sur les taux de change, estimant que ceux-ci étaient allés « au-delà des niveaux justifiés par les données économiques fondamentales ». Le retournement de la tendance sur la parité yen- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1995-vers-une-redistribution-des-ressources-mondiales/#i_28014

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une politique monétariste »  : […] Le 6 octobre 1979, le F.O.M.C., présidé par Paul Volcker (1979-1987), annonce une expérience de monétarisme intégral. L'agrégat monétaire étroit M1 (espèces, plus dépôts à vue) devient l'objectif intermédiaire unique. Le Fed en déduit la quantité nécessaire de réserves non empruntées. Les zones cibles pour déterminer le taux d'intérêt sur le marché monétaire sont abandonnées. Le taux doit donc s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_28014

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les banques centrales »  : […] Les banques centrales (la Banque de France, la Bundesbank – « Buba » –, la Federal Reserve américaine – « Fed » –, la B.C.E...) ont, en règle générale, deux fonctions : d'une part, et c'est leur tâche essentielle, assurer la stabilité des prix (qui signifie non pas l'inflation zéro, mais une inflation basse, par exemple inférieure à 2 p. 100 par an, objectif suivi par la B.C.E.) ; d'autre part, ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_28014

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le franc dans le serpent monétaire européen (1972-1979) »  : […] L'accélération de l'inflation mondiale s'accentue avec le premier choc pétrolier (dernier trimestre 1973) et se prolonge avec le deuxième (second semestre 1979). L'économie française continue d'augmenter son degré d'ouverture à l'économie internationale qui passe de quelque 20 p. 100 en 1970 à 36 p. 100 en 1981. Globalement, la France, qui réalisait des gains nets sur l'extérieur, subit à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_28014

MACROÉCONOMIE - Politique économique

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 4 871 mots

Dans le chapitre « Les politiques conjoncturelles »  : […] L'analyse keynésienne a montré comment les politiques budgétaire et monétaire peuvent être utilisées pour réguler le niveau de la demande globale. Une hausse des dépenses publiques, typiquement financée par l'emprunt public, représente une hausse de la demande effective qui conduit les entreprises à augmenter la production et l'emploi. Cette hausse initiale déclenche un processus cumulatif d'aug […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-politique-economique/#i_28014

MESURES, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne CHAPRON, 
  • Universalis
  •  • 7 933 mots

Dans le chapitre « Les comparaisons dans l'espace : parités de pouvoir d'achat »  : […] Un inconvénient souvent ignoré de la mesure en termes monétaires est qu'elle rend difficile les comparaisons entre zones géographiques n'ayant pas la même unité monétaire. Si une tonne de charbon constitue en principe le même objet économique en France et au Royaume-Uni, comment comparer 1 000 euros et 1 000 livres sterling de charbon ? On peut bien sûr se référer au taux de change en vigueur, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesures-economie/#i_28014

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 377 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « trilemme fondamental » »  : […] Comment expliquer la longue période de globalisation financière jusqu'en 1914, la désintégration spectaculaire pendant l'entre-deux-guerres et la lente reconstruction d'un marché du capital globalisé après la guerre ? La réponse traditionnelle réside dans ce que les économistes appellent le « trilemme » fondamental » de la macro-économie ouverte ou le triangle d'incompatibilité mis en évidence pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-globalisation-financiere/#i_28014

PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

  • Écrit par 
  • Marianne VERDIER
  •  • 4 132 mots

Dans le chapitre « Les monnaies virtuelles »  : […] Les monnaies virtuelles (comme les linden dollars , ou le bitcoin ) présentent le point commun avec la monnaie électronique d’être stockées sous un format digital. Ces monnaies ont été créées pour remplir trois fonctions traditionnelles de la monnaie : la fonction d’unité de compte, la facilitation des transactions commerciales et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paiement-et-monnaie-electroniques/#i_28014

PAIEMENTS BALANCE DES

  • Écrit par 
  • Marc RAFFINOT
  •  • 4 024 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les variations du taux de change »  : […] Dans des économies où la monnaie n'est plus rattachée à l'or, ce sont les variations du revenu national, du taux de change et du taux d'intérêt qui peuvent provoquer un rééquilibrage. Un déficit de la balance des paiements, par exemple, provoque une sortie de devises et donc une dévalorisation de la monnaie nationale. Cela tend à déprécier le taux de change « réel » (taux de change compensé par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balance-des-paiements/#i_28014

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 5 350 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La réaffirmation de l’État dans l’économie russe »  : […] Dans ce contexte de rééquilibrage de l’économie, l’État russe de Vladimir Poutine entreprend de reconquérir certains secteurs industriels stratégiques. L’alourdissement de la fiscalité sur le secteur énergétique lui donne un levier pour la reprise en main du secteur : en 2003, sous prétexte d’arriérés fiscaux, il intente un procès à Ioukos, entreprise pétrolière à capitaux privés, la troisième du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_28014

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Ouverture et innovation : les moteurs économiques de la Suisse »  : […] Avec plus de 8 millions d'habitants, la Suisse se caractérise par une économie plus ouverte que celle d'autres grands pays industrialisés comme l'Allemagne, la France, les États-Unis ou le Japon. Plusieurs facteurs expliquent cet état de fait. Tout d’abord, la taille réduite de son marché domestique rend la Suisse très dépendante des importations. Cependant, et malgré l'étroitesse de son marché, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_28014

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « La parité des taux d'intérêt non couverte »  : […] Considérons l'arbitrage entre deux placements à un an sans risque de défaut sur deux monnaies, l'euro ou le dollar. Un investisseur européen, par exemple, peut placer ses fonds en euros, ce qui lui rapporte le taux d'intérêt sur l'euro. Il peut aussi décider d'investir en dollar en prenant un risque de change. Cette option sera particulièrement rentable si le dollar s'apprécie sur la période. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_28014

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 071 mots
  •  • 5 médias

Le terme de Tiers Monde est apparu pour la première fois le 14 août 1952 dans la revue L'Observateur politique, économique et littéraire , sous la plume d' Alfred Sauvy. Son article, intitulé « Trois Mondes, une planète », traitait des pays sous-développés en tant qu'enjeu des grandes puissances. Il se terminait ainsi : « car enfin ce Tiers Monde, ignoré, exploité, méprisé, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-monde/#i_28014

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Dans le chapitre « Le taux de change flottant »  : […] Dans les années 1960, l'économie mondiale est en pleine prospérité. Au Japon, l'innovation technologique, liée notamment à la révolution électronique, stimule l'industrie et donne de l'avance au pays. Le Japon commence à accumuler un fort excédent du compte courant de sa balance des paiements. La réponse appropriée aurait été de laisser le yen s'apprécier parce que sa réévaluation aurait permis d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_28014

Pour citer l’article

Christian de BOISSIEU, « TAUX DE CHANGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-de-change/