Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHINOISE LITTÉRATURE

Articles

  • THÉÂTRES DU MONDE - La tradition chinoise

    • Écrit par Jacques PIMPANEAU
    • 3 483 mots
    • 3 médias
    Le répertoire est formé de deux éléments : pièces classiques écrites par de grands écrivains sous les dynasties mongole et Ming et adaptées au cours des âges aux différents styles d'opéra ; épisodes tirés de la littérature populaire, qu'on retrouve dans les romans ou dans les différents genres de la...
  • VIETNAM

    • Écrit par Philippe DEVILLERS, Universalis, Pierre-Bernard LAFONT, NGUYÊN TRÂN HUÂN, Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, Matthieu SALOMON, Stéphanie SOUHAITÉ, Christian TAILLARD
    • 46 746 mots
    • 40 médias
    La littérature écrite occupe une place prépondérante dans l'histoire de la littérature vietnamienne. Il semble que les Vietnamiens d'avant l'ère chrétienne aient utilisé un système d'écriture propre, que l'écriture chinoise importée par les colons et les militaires chinois dès le ...
  • LE VOYAGE EN OCCIDENT (XIYOU JI), Wu Cheng'en - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean-François PÉPIN
    • 633 mots
    • 1 média

    Le Xiyou ji, Le Voyage en Occident est un roman-fleuve en cent chapitres attribué à Wu Cheng'en (env. 1506-1582). Roman populaire par excellence, édité pour la première fois en 1592, il parodie le voyage en Inde de 629 à 645 du bonze Xuanzang, qui ramena en Chine la traduction du canon bouddhique....

  • WANG CHONG [WANG TCH'ONG] (27 env.-97)

    • Écrit par Jacques DARS
    • 1 549 mots
    Des quatre livres dus à Wang Chong, trois sont aujourd'hui perdus : il s'agit de deux ouvrages de portée essentiellement éthique (Ji su jieyi, Critique de la morale vulgaire ; Zhengwu, Du bon gouvernement) et d'un traité (Yangxing shu, Sur l'entretien du fluide vital) rédigé...
  • WANG WEI (699 env.-env. 759)

    • Écrit par Jean-Pierre DIÉNY, Ching-lang HOU
    • 1 820 mots

    Le génie de Wang Wei s'épanouit sous le règne de Xuanzong (712-756), qui, après un siècle de paix intérieure et avant la catastrophe de 755, marque l'apogée de la civilisation des Tang. Wang Wei est un représentant typique de cet âge d'or. Choyé par la noblesse, il est poète de cour. Lauréat des...

  • WU JINGZI [WOU KING-TSEU] (1701-1754)

    • Écrit par André LEVY
    • 266 mots

    Ce fils de famille mandarinale est un laissé pour compte du système des examens, volontairement peut-être, puisqu'il semble avoir été bien plus intéressé par les filles de Nankin que par la carrière. Wu Jingzi est passé à la postérité comme auteur du plus grand des romans satiriques chinois, la ...

  • XIAOSHUO [SIAO-CHOUO], genre littéraire chinois

    • Écrit par André LEVY
    • 1 579 mots

    En chinois moderne, le terme « xiaoshuo », comme celui de shōsetsu en japonais, tend à devenir l'équivalent de la notion occidentale de roman, conte ou nouvelle. Mais, dans son acception originelle, le terme est beaucoup plus général. L'expression semble être née autour du début de l'ère...

  • XIE LINGYUN [SIE LING-YUN] (385-433)

    • Écrit par Donald HOLZMAN
    • 1 130 mots

    La vie publique. Né au début d'octobre 385, Xie Lingyun était le seul petit-fils de Xie Xuan, premier duc de Kangle, qui sauva la Chine du Sud des hordes barbares à la bataille de la rivière Fei en 383. Son titre de noblesse était pour ainsi dire flambant neuf, mais sa famille se situe avec la famille...

  • XIYOU JI [SI-YEOU KI]

    • Écrit par André LEVY
    • 324 mots

    Œuvre marquante de la littérature universelle tant par sa diffusion dans tout l'Extrême-Orient que par l'originalité de son thème et la saveur de son style, le Xiyou ji (Le Voyage en Occident) est une parodie épique, religieuse et allégorique du voyage en Inde de l'illustre traducteur...

  • XU WEI [SIU WEI] ou WENCHANG (1521-1593)

    • Écrit par Pierre RYCKMANS
    • 1 418 mots

    Xu Wei est aussi célèbre comme écrivain que comme peintre. Mais, malgré l'admiration fervente que lui voua une élite individualiste et excentrique (le littérateur Yuan Hongdao voyait en lui « le plus grand écrivain des Ming », et le peintre Zheng Banqiao déclarait qu'il se serait volontiers...

  • YUAN MEI (1715-1797)

    • Écrit par Yves HERVOUET
    • 633 mots

    Auteur assez important dans l'histoire de la littérature et de la pensée chinoises pour que le grand sinologue anglais Arthur Waley lui ait consacré tout un ouvrage (Yuan Mei, 1956). De sa vie, il y a peu à dire. Grâce à ses amis, importants dans le monde mandchou, Yuan Mei fut, à l'âge de...

  • YUAN ZHEN [YUAN TCHEN] (779-831)

    • Écrit par Yves HERVOUET
    • 707 mots

    Yuan Zhen est souvent cité comme le grand ami de Bo Juyi, et leur amitié est l'une des plus fameuses de l'histoire chinoise, dans un pays où l'amitié a souvent tenu dans les lettres la place de l'amour chez nos poètes. Par lui-même, Yuan Zhen a cependant une personnalité qui mérite qu'on s'y arrête....

  • YUEFU [YUE-FOU]

    • Écrit par Jean-Pierre DIÉNY
    • 1 237 mots

    Le terme yuefu, l'un des plus originaux et des plus significatifs de l'histoire de la littérature chinoise, désigne d'abord, pendant un peu plus de cent ans, un département de l'administration impériale des Han antérieurs (206 av.-9 apr. J.-C.), le «  Bureau de la musique »,...

  • YU HUA (1960- )

    • Écrit par Isabelle RABUT
    • 1 142 mots

    Né en 1960 à Hangzhou, dans la province du Zhejiang, Yu Hua a passé son enfance et son adolescence à Haiyan, au bord de la mer. Trop jeune pour être « garde rouge » au moment où éclate la révolution culturelle (1966), il sera cependant le témoin de scènes barbares qui ne cesseront de hanter son œuvre....

  • ZHOU BANGYAN [TCHEOU PANG-YEN] (1057-1121)

    • Écrit par Chantal CHEN-ANDRO
    • 318 mots

    Originaire de Qiantang dans la province du Zhejiang, Zhou Bangyan a pour nom social Meicheng. Très tôt ses talents littéraires lui valent une charge officielle. Il occupe successivement divers postes administratifs. En 1105, l'empereur Huizong lui confie la direction du Bureau de la musique (Da...

  • ZHUANGZI

    • Écrit par Paul DEMIÉVILLE
    • 2 399 mots

    Zhuangzi[Tchouang-tseu], « Maître Zhuang » (zi était un suffixe apposé au nom des philosophes), est le titre d'une œuvre datant de l'Antiquité chinoise qui, sur le plan philosophique, peut se comparer aux Upaniṣad indiennes et, dans notre monde méditerranéen, aux présocratiques...

  • ZHUANGZI (TCHOUANG-TSEU) (Zhuang Zhou) - Fiche de lecture

    • Écrit par Pierre MARSONE
    • 1 117 mots

    Le Zhuangzi est, après le Daode jing de Laozi, le classique le plus important du taoïsme. Son titre, « Maître Zhuang », rappelle que ce livre est attribué à Zhuang Zhou, philosophe taoïste du ive siècle avant J.-C., qui vécut au royaume de Chu, dans le bassin du fleuve Bleu. Les rapports...