ZHOU BANGYAN [TCHEOU PANG-YEN] (1057-1121)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Originaire de Qiantang dans la province du Zhejiang, Zhou Bangyan a pour nom social Meicheng. Très tôt ses talents littéraires lui valent une charge officielle. Il occupe successivement divers postes administratifs. En 1105, l'empereur Huizong lui confie la direction du Bureau de la musique (Da sheng fu). La fonction de cet organisme est de retrouver les airs anciens tombés dans l'oubli et de recenser et de créer des mélodies nouvelles. En tant que musicologue, Zhou Bangyan est appelé à jouer un grand rôle dans l'histoire du ci, poème à chanter. Son nom est souvent associé à celui de Liu Yong. Tous deux possédaient en effet de grandes connaissances musicales. Zhou Bangyan, aussi bien que Liu Yong, apparaît comme un spécialiste des longs airs, des descriptions élaborées et, enfin, des poèmes galants. Mais alors que le style de Liu Yong est plus romantique et désinvolte, la langue de ses poèmes plus populaire, les œuvres de Zhou Bangyan montrent une recherche esthétique poussée à l'extrême, une inspiration délicate proche de celle des Cinq Dynasties. En réaction contre l'école de Su Shi qui avait élargi l'éventail des thèmes du ci aux dépens de l'harmonie musicale, Zhou Bangyan innove peu sur le plan du contenu, mais cherche sa voie dans l'élaboration de règles prosodiques compliquées. Les cent quatre-vingt-dix poèmes du Recueil de poèmes Pureté et Vérité (Qing zhen Ci Ji) sont consacrés à des courtisanes, à des descriptions de paysages ou d'objets, laissant peu de place à l'épanchement des sentiments lyriques. Le style de Zhou Bangyan aura une grande influence sur celui de la poétesse Li Qingzhao. Sous les Song du Sud, des poètes tels que Wu Wenying, Zhang Yan, Zhou Mi reprendront les théories de l'école formaliste.

—  Chantal CHEN-ANDRO

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Chantal CHEN-ANDRO, « ZHOU BANGYAN [TCHEOU PANG-YEN] (1057-1121) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhou-bangyan-tcheou-pang-yen/