Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE

Articles

  • ANTICIPATIONS, économie

    • Écrit par Christian de BOISSIEU
    • 6 072 mots
    • 4 médias
    La distinction suggérée par Gunnar Myrdal (1933) entre l'ex ante (a priori) et l'ex post (a posteriori) est au cœur de la dynamique économique : il n'y a aucune raison pour que les prévisions coïncident exactement avec les variations effectives ; de l'écart constaté par les agents entre les deux...
  • CLARK JOHN MAURICE (1884-1963)

    • Écrit par Guy CAIRE
    • 386 mots

    Professeur à Columbia, John Maurice Clark est le fils de l'économiste américain John Bates Clark. Sa pensée peut se caractériser par quatre traits, constitutifs de l'école dite de l'institutionnalisme dont il est un des représentants. En premier lieu, contre l'économie marginaliste abstraite...

  • CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

    • Écrit par Dominique PLIHON
    • 7 148 mots
    ...est soumis à la logique de la nouveauté induite par les technologies de l'information. Selon Joseph Schumpeter, initiateur du courant évolutionniste, l'innovation est au centre de la dynamique économique. Celle-ci engendre un processus de « destruction créatrice » qui est déstabilisant car il remet...
  • CYCLES ÉCONOMIQUES

    • Écrit par Denis CLERC
    • 4 011 mots
    • 1 média
    ...et ouvre le champ à celles qui, prêtes à prendre le risque, tentent de domestiquer l'innovation nouvelle et de lui trouver des applications originales. La dynamique économique naît de ce double mouvement, simultané, de disparition du tissu économique vieilli et d'apparition d'activités nouvelles qui ont...
  • DÉPRESSION ÉCONOMIQUE

    • Écrit par Bernard DUCROS
    • 3 173 mots
    Le phénomène de la dépression peut relever d'une analyse dynamique. Et cela, de deux façons.
  • DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Histoire

    • Écrit par Jean-Jacques FRIBOULET
    • 8 118 mots
    • 4 médias

    Le terme développement n'est employé dans son acception économique que depuis les années 1950. Mais l'idée est plus ancienne. Elle constitue le thème central du livre d'Adam Smith, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), qui marque les débuts de...

  • ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

    • Écrit par Frédéric LEBARON
    • 4 595 mots
    • 1 média
    ...et des institutions monétaires et financières et du crédit, en tant que fondements de la confiance sociale, dans le prolongement des travaux de Simiand. La dynamique économique apparaît alors comme un processus social, multidimensionnel, irréductible aux seules logiques d'accumulation et de croissance....
  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

    • Écrit par Henri GUITTON
    • 6 478 mots
    ...tenu des données de départ, les conditions d'un équilibre (en prix et en quantités) à un instant donné, c'est-à-dire le temps supposé arrêté. Dans la dynamique économique, on pense cet équilibre à travers le temps ; plus précisément, on essaie de caractériser les forces (dunamis) qui entretiennent...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

    • Écrit par Jérôme de BOYER
    • 8 689 mots
    • 10 médias
    ...l'école historique souligne les dimensions institutionnelle, politique et sociale des phénomènes économiques. Plutôt que privilégier la notion d'équilibre, l'analyse s'attache à analyser les évolutions des comportements, dynamiques et structures économiques. Introduite par Bruno Hildebrand (1864,...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

    • Écrit par Michel ROSIER
    • 6 816 mots
    • 2 médias
    ...majeures (livre III, tome I, chap. ix). En outre, à la différence de Bortkiewicz, Marx ne suppose pas que l'économie est stationnaire, parce que la péréquation a pour but de rendre compte de la concurrence entre les capitaux et que ce phénomène est dynamique. Et, en conséquence, Marx suppose que...
  • HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

    • Écrit par Jean-Marc DANIEL
    • 1 016 mots
    Le troisième est que ladynamique économique repose moins sur la concurrence que sur la volonté des entrepreneurs. Le capitalisme existe parce qu'il y a des capitalistes. En formant cadres et ingénieurs, l'État compte autant que le marché pour faire émerger la richesse. Une des conséquences de ces théories...
  • PROPAGATION ET IMPULSION EN ÉCONOMIE DYNAMIQUE, Ragnar Frisch - Fiche de lecture

    • Écrit par Philippe LE GALL
    • 936 mots
    L'introduction présente la perspective retenue par l'auteur, une perspective à la fois macroéconomique et dynamique donc « macro-dynamique », le terme étant ici inauguré par Frisch. La section 2 décrit la structure d'une économie de marché simplifiée. La section suivante permet...
  • SCHUMPETER JOSEPH ALOYS (1883-1950)

    • Écrit par Claude JESSUA
    • 1 714 mots
    Cette dynamique, Schumpeter en voit le principe dans l'action de l'entrepreneur capitaliste. Il ne s'agit pas pour le théoricien de l'évolution de retracer la genèse du capitalisme mais d'introduire, dans un système d'économie pure et statique, l'élément qui lui permettra de rejoindre le monde observable....
  • THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys Schumpeter - Fiche de lecture

    • Écrit par Annie L. COT
    • 827 mots
    ...stationnaire, qui décrit en termes walrasiens (équilibre général, raisonnement à la marge, cadre statique, analogie mécanique) une économie sans crédit ni profit. L'évolution naît d'une rupture endogène des routines du circuit, que Schumpeter nomme « innovation », et qu'il définit comme une « combinaison nouvelle...
  • VALEUR ET CAPITAL, John Richard Hicks - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean-Sébastien LENFANT
    • 1 362 mots
    Dans la troisième partie, « Les Bases de la dynamique économique », Hicks introduit la notion d'équilibre temporaire (sur une période). Si cet équilibre est vérifié période après période, on est alors en présence d'un équilibre intertemporel, de sorte que « l'on peut continuer à exécuter [les plans d'offre...
  • WICKSELL JOHN GUSTAV KNUT (1851-1926)

    • Écrit par Guy CAIRE
    • 377 mots
    • 1 média

    Mathématicien de formation, le Suédois Knut Wicksell ne vient que tardivement à l'économie. Après divers séjours à l'étranger, en particulier à Vienne où il suit l'enseignement de Bohm-Bawerk, il enseigne à l'université de Lund. Radical de tempérament, il prend une part active aux affaires publiques...