VALEUR ET CAPITAL, John Richard HicksFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Valeur et capital est sans doute l'un des ouvrages d'économie mathématique les plus connus du xxe siècle. Après un demi-siècle de domination dans le monde anglo-saxon de la méthodologie marshallienne, centrée sur l'analyse d'équilibre partiel, John Richard Hicks (1904-1989) propose de reprendre le programme de la théorie de l'équilibre général après Léon Walras et Vilfredo Pareto. Hicks a l'ambition d'aller le plus loin possible dans l'analyse d'un système de marchés interdépendants (marchés de biens, de fonds prêtables, de la monnaie), d'un point de vue statique et dynamique (dimension intertemporelle), sur la base d'une analyse microéconomique du producteur et du consommateur. Il ne se détourne pas pour autant de la pensée d'Alfred Marshall, soucieux d'obtenir des propositions de statique comparative et des applications macroéconomiques. Cette contribution importante à la théorie de l'équilibre général lui vaudra le prix Nobel d'économie en 1972 partagé avec Kenneth Arrow.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en sciences économiques à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Sébastien LENFANT, « VALEUR ET CAPITAL, John Richard Hicks - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-et-capital/