Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÉSIR & BESOIN

Articles

  • AMOUR

    • Écrit par Georges BRUNEL, Baldine SAINT GIRONS
    • 10 182 mots
    • 5 médias
    Mais les rapports de l'amour avec le désir et le besoin mériteraient aussi d'être examinés à la lumière des données de l'éthologie : fonction primordiale de la période d'imprégnation, mécanisme de ritualisation phylogénétique, phénomènes d'instigation à vide, existence d'une agression sexuelle, destins...
  • CERVEAU HUMAIN

    • Écrit par André BOURGUIGNON, Cyrille KOUPERNIK, Pierre-Marie LLEDO, Bernard MAZOYER, Jean-Didier VINCENT
    • 12 782 mots
    • 9 médias
    ...limbique. Comme nous le verrons plus loin, en revanche, puisque la partie centrale (nommée « noyau ») est impliquée dans le contrôle moteur de nos activités, le nucleus accumbens se comporte comme une interface entre la motivation (c'est-à-dire le désir) et l'action. Il joue un rôle crucial en détectant la dopamine...
  • CONCUPISCENCE

    • Écrit par Henry DUMÉRY
    • 688 mots

    Du latin concupiscere, désirer ardemment (même origine : cupere, désirer, convoiter, d'où est tiré le nom romain du dieu de l'Amour, Cupidon, identifié à l'Éros des Grecs). Dans la langue courante, concupiscence désigne le penchant à jouir des biens sensibles, voire l'attachement...

  • DÉPLAISIR PRINCIPE DE

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 1 200 mots

    En cela qu'il entraîne pour le vivant la nécessité de réduire le développement du désagréable à un minimum, le déplaisir fait principe. La production de déplaisir est en effet liée à l'apparition d'une image mnésique, dans laquelle se répète l'expérience organique de la douleur. Mais, alors que...

  • DÉSIR (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 094 mots
    ...conteste pas qu’un grand nombre de nos désirs nous mettent sous la dépendance d’une réalité externe (objet ou personne), il refuse lui aussi de confondre désir et besoin. Tout ne provient pas du monde extérieur. La nature a mis en nous une puissance, à laquelle Spinoza donne le nom de conatus (l’un des...
  • DIEL PAUL (1893-1972)

    • Écrit par Alain BAVELIER
    • 658 mots

    Psychologue français d'origine autrichienne, Paul Diel est le créateur de la psychologie de la motivation. Soutenu par Einstein, avec lequel il a correspondu pendant de longues années, il a travaillé notamment dans le cadre du C.N.R.S. et au sein du laboratoire de psychologie dirigé par ...

  • DROGUE

    • Écrit par Alain EHRENBERG, Universalis, Olivier JUILLIARD, Alain LABROUSSE
    • 12 156 mots
    • 6 médias
    ...noter que, dans son étude, Louis Lewin admettra des substances que nous considérons plus ou moins comme des aliments : vin, alcool en général, thé, café. Mais l'important est de remarquer que l'usage, l'abus ou le manque dont il est question ne peuvent se ramener simplement à une hypothétique rationalité...
  • ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

    • Écrit par Colette MISRAHI
    • 5 210 mots
    Cette quête se déploie sur trois plans : le besoin, la demande, le désir. Le besoin est la pure donnée somatique et fonctionnelle, mais ce n'est pas lui qui est déterminant. La demande est l'appel que l'enfant, par sa faiblesse et sa non-maturation, est contraint d'adresser à l'adulte pour la satisfaction...
  • FRUSTRATION

    • Écrit par Jacques NASSIF
    • 7 781 mots
    ...que la satisfaction en ce domaine passe donc inéluctablement par la voie du retour à une satisfaction antérieure perdue et interdite, ce qui fait du désir le vœu de la répétition d'une satisfaction antérieure qui l'hallucine, alors que le besoin ne saurait se satisfaire que dans la réponse ponctuelle...
  • INDIVIDU & SOCIÉTÉ

    • Écrit par André AKOUN
    • 4 496 mots
    ...des signifiants soumis aux lois de l'inconscient. L'individuation, le devenir- sujet de l'animal-homme sont à rechercher là, dans ce lieu du passage, ou de la conversion, d'un domaine à un autre et de la soumission de l'un à la législation de l'autre : le lieu du désir.
  • KĀMA

    • Écrit par Charles MALAMOUD
    • 4 132 mots
    • 2 médias

    Le terme sanscrit kāma couvre à peu près le même champ sémantique que le grec erôs : s'y combinent, pour former des configurations variables suivant les textes et les contextes, les notions de «  désir » et de «  plaisir ». Le kāma sanscrit est avant tout le désir du plaisir des...

  • L'ART DE JOUIR, Julien Offray de La Mettrie - Fiche de lecture

    • Écrit par Raoul VANEIGEM
    • 1 059 mots
    Distinguant la volupté du plaisir, La Mettrie y voit un plaisir goûté avec art. En l'occurrence, l'amour est le goût par excellence. Il fait que l'on a plus de désirs que de besoins. L'Art de jouir se veut, en fait, un art d'aimer, fondé sur l'affinement constant du désir. Les...
  • LE NOUVEAU MONDE AMOUREUX, Charles Fourier - Fiche de lecture

    • Écrit par Raoul VANEIGEM
    • 1 222 mots
    Identifier ses désirs, c'est apprendre à déceler au sein du malaise, de l'angoisse, de la maladie et de l'agressivité quelle passion s'y est trouvée engorgée et appelle au secours afin d'être affranchie de ce qui l'opprime et la tourne en son contraire. Fourier aborde le problème...
  • NATUREL DROIT

    • Écrit par Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
    • 5 963 mots
    ...l'obligation. Affirmation de l'individu dans sa singularité, le droit naturel correspond au pouvoir que possède chacun d'exercer sa force, sa puissance. Le désir dans sa pure spontanéité correspond au premier sens de la liberté, synonyme du droit de nature. La liberté est ainsi liberté du désir, en deçà de...
  • PSYCHANALYSE

    • Écrit par Pierre KAUFMANN
    • 17 239 mots
    • 1 média
    Au principe, s'impose la distinction entre besoin et désir, dont Lacan a montré depuis 1950 que l'étonnante méconnaissance a faussé radicalement l'intelligence de l'œuvre freudienne, en la réduisant à une théorie biologique des « instincts ». Dès l'époque de La Science...
  • SOUFFRANCE

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 4 431 mots
    ...révélée la cause dernière de la souffrance : à quoi celle-ci pourrait-elle tenir, si ce n'est à la nature du réel, dont la mort constitue le paradigme ? Ce qu'il est impossible à la pensée de traverser, tel est le « mal venu » contre lequel ledésir achoppe, brisé de ne « pouvoir » son plaisir.
  • VALEURS, philosophie

    • Écrit par Pierre LIVET
    • 10 333 mots
    • 2 médias
    ...théorie de la décision actuelle n'arrive pas à nous faire désirer dans tous les cas ce qui est désirable, et elle peut même nous déconseiller de le désirer. Or, la différence entre ce que nous désirons en fait et ce qui est désirable est évidemment centrale pour définir la notion de valeur. Rappelons-le, quand...
  • ZEN

    • Écrit par Claude GRÉGORY
    • 18 747 mots
    De même qu'avec le bouddhisme canonique il reçoit duḥkha (la souffrance) pour donnée première, de même le chan tient le désir (taṇhā ; skt : tṛṣṇā, « soif ») pour contemporain de celle-ci. Si le Buddha historique distingue duḥkha de taṇhā dans l'exposé des quatre « nobles...