YÉMEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Yémen : carte physique

Yémen : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Yémen : drapeau

Yémen : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Al-Tawilah, Yémen

Al-Tawilah, Yémen
Crédits : C. Dani - I. Jeske/ DEA/ Getty

photographie

Shibam (Yémen)

Shibam (Yémen)
Crédits : Ben Edwards/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique du Yémen (YE)
Chef de l'ÉtatAbd Rabbo Mansour Hadi (depuis le 25 février 2012)
Chef du gouvernementAhmed ben Dagher (depuis le 4 avril 2016)
CapitaleSanaa
Langue officiellearabe
Unité monétairerial yéménite (YER)
Population28 667 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)455 000

Les destins croisés de Sanaa et d'Aden

La fortune d'Aden s'est faite au xixe siècle avec l'installation des Britanniques en 1839, mais la ville a bénéficié également d'un site et d'une situation exceptionnels. Sanaa, logée dans une cuvette à 2 300 mètres d'altitude, qui s'étire entre le Jebel Nuqum à l'est et le Jebel Ayban à l'ouest, a un site moins prestigieux qu'Aden. Mais son histoire est plus ancienne : elle remonte au vie siècle après J.-C., lorsque s'affirme sur les hauts plateaux centraux un nouvel axe de communication sud-nord, après le déclin de la route de l'encens, plus à l'est.

Pendant des siècles, Sanaa conserva des dimensions modestes et, en 1905, la population de la ville est estimée à 20 000 habitants, malgré son rôle de capitale conforté par sa position centrale. Au moment du renversement du dernier imām en 1962, la population de Sanaa était évaluée à 55 000 habitants. La croissance démographique de la capitale yéménite va s'accélérer à partir des années 1970, c'est-à-dire après la fin de la guerre civile qui déchira le Yémen du Nord de 1962 à 1969. Sanaa, dont la population est estimée à 80 000 habitants en 1970, atteint 277 818 habitants en 1980.

La progression de la population de Sanaa s'accélère dans les années 1980. Le recensement de 1986 signale 427 500 habitants dans la capitale. En 1990, la réunification du Yémen puis le retour massif d'Arabie Saoudite des travailleurs yéménites expliquent l'évolution de Sanaa, dont la population atteint, à la fin de l'année, 800 000 habitants. La croissance démographique de la capitale yéménite se poursuit ensuite à un rythme très élevé, pour atteindre 1 400 000 habitants en 2007.

À partir de la vieille ville et au-delà de la place Tahrir, l'étalement spatial de Sanaa s'est effectué d'abord vers l'ouest autour de la ville turque du xixe siècle, qui s'est beaucoup densifiée et abrite l'essentiel des administrations et des ambassades, ainsi que des quartiers résidentiels nombreux en direction du sud-ouest. Vers le nord, où se trouvent quelques emprises industrielles en direction de l'aéroport, et vers le sud [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 22 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  YÉMEN  » est également traité dans :

YÉMEN, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/yemen/#i_7984

ADEN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots

Ville du Yémen, Aden se dresse sur une péninsule située sur la côte nord du golfe homonyme. La ville est mentionnée pour la première fois dans l'Ancien Testament (Ézéch., xxvii , 23) sous le nom d'Éden, au côté de Kanné. Les deux villes, avec lesquelles Tyr commerçait, étaient alors les principaux terminus de la route des épices dans l'ouest de la péninsule arabique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aden/#i_7984

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « La pénétration anglaise et les indépendances »  : […] De leur côté, les Anglais établissaient leur protectorat de fait sur les émirats du golfe Persique : ‘Omān, Mascate, Côte des Pirates, Bahreïn et Koweït à partir de 1838, tandis que le territoire d'Aden devenait une colonie britannique en 1839. Seul à ce moment le Hedjaz demeurait province ottomane ; toutefois, profitant de dissensions au sein de la dynastie saoudite (dont la capitale était alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_7984

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Renaissance de l'activisme régional saoudien à l'heure des « printemps arabes » »  : […] La volonté saoudienne de contenir les effets du « printemps arabe » est non seulement interne mais aussi régionale, les deux dimensions se renforçant l'une l'autre : l'acuité des défis mène le pouvoir saoudien habituellement coutumier des jeux régionaux feutrés (clientélisation par versement de subventions, contacts discrets) à se montrer plus activiste. Le 14 mars 2011, le pouvoir saoudien envoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_7984

ARABISME

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 5 510 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dernières vicissitudes de l'arabisme contemporain »  : […] L'union de la Syrie et de l'Égypte sous le nom de République arabe unie (1 er  févr. 1958), complétée bientôt par une fédération très lâche (et ouverte à d'autres membres éventuels) avec le Yémen (8 mars) sous le nom d'États arabes unis, fit croire aux idéologues du nationalisme arabe que la création du grand État arabe unitaire était en vue, que ce développement ne pouva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabisme/#i_7984

ASSIR

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

District administratif d'Arabie Saoudite (76 693 km 2 ) créé en septembre 1993, situé immédiatement au nord du Yémen et à l'ouest du Najrān, le Assir (‘Asīr) est constitué de hautes terres. Il comprenait avant 1993 la plaine côtière assez étroite, aride, faiblement occupée par des populations très africanisées, pratiquant une agriculture médiocre dans les oasis et le long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assir/#i_7984

AYYŪBIDES (XIIe-XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 581 mots
  •  • 1 média

Famille princière dont les membres régnèrent sur l' Égypte, la Syrie, la Mésopotamie et le Yémen, les Ayyūbides tirent leur dénomination du Kurde Ayyub, père du monarque connu en Europe sous l'appellation de Saladin, calquée sur son surnom arabe Salah al-din. Ce dernier avait installé le nouveau régime en Égypte, sans bruit, ordonnant de substituer dans le prône le nom du pontife sunnite de Bagda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ayyubides/#i_7984

BĀB AL-MANDAB DÉTROIT DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 184 mots
  •  • 1 média

Situé entre la mer Rouge et le golfe d'Aden , le détroit de Bāb al-Mandab (Bab el-Mendeb), ou « Porte des lamentations », est divisé par l'île de Périm en deux parties : le petit détroit, large de 3 kilomètres entre Périm et la côte du Yémen, et le grand détroit, large de 26 kilomètres, entre Périm et la côte africaine de Djibouti, qui est emprunté par la grande navigation. Des courants dangereux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/detroit-de-bab-al-mandab/#i_7984

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 086 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Un environnement instable »  : […] Tandis que se poursuit, dans la vallée du Nil, la construction socialiste, la crise bat son plein dans l'Orient arabe. La R.A.U. a envoyé, en juin 1961, un contingent de troupes pour protéger, avec la Grande-Bretagne, l'Arabie Saoudite et la Jordanie, l'indépendance toute nouvelle du Koweit, territoire revendiqué par l' Irak. L'admission de l'émirat à la Ligue arabe, le 20 juillet 1961, entraîne l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/#i_7984

HADRAMAOUT

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Région du Yémen, l'Hadramaout (en arabe Haḍramawt) est un haut plateau de calcaire éocène (de 500 à 1 200 m), situé entre les monts du Khaur (2 500 m), à l'ouest, et les hauteurs du Dhofar, à l'est ; il est isolé du reste de l'Arabie par l'immense désert du Roub‘ al-Khali. Ce haut plateau karstifié est très sec et peu peuplé (quelques nomades éleveurs et collecteurs d'encens) : l'essentiel de la v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadramaout/#i_7984

PRINTEMPS ARABE ou RÉVOLUTIONS ARABES

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 8 179 mots

Dans le chapitre « Reconstruire un État après une guerre civile »  : […] Dans d'autres pays arabes, le problème se pose en termes de reconstruction d'un État ou même de State Building (construction d'État). En Libye, la contestation désorganise complètement, en février 2011, la complexe pyramide du pouvoir du régime K̄adh̄afi. Mais le mouvement se mue en une guerre civile, entre, d'une part, les forces rassemblées par K̄adh̄afi pour reconstituer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-arabe-revolutions-arabes/#i_7984

PRINTEMPS ARABE, en bref

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots

Né en Tunisie à la fin de 2010, un mouvement inédit de contestation s'est rapidement propagé durant le printemps de 2011 à d'autres pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Durant ce « printemps arabe », les populations protestent à la fois contre la pauvreté et le chômage et contre la tyrannie et la corruption de gouvernements autoritaires installés au pouvoir depuis des décennies. En Tunisie, la « ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-arabe/#i_7984

RASOULIDES LES (1229-1454)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 321 mots

Dynastie musulmane, les Rasoulides régnèrent sur le Yémen et l' Hadramaout de 1229 à 1454 après que les Ayyubides d'Égypte eurent abandonné les provinces méridionales de la péninsule arabique. Bien que la famille des Rasoulides prétende descendre de Qahtan, le patriarche légendaire des Arabes méridionaux, elle est en fait d'origine ogouz (turque), Rasoul étant l'« envoyé » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rasoulides/#i_7984

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 696 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une région modelée par les crises et les tensions »  : […] Le caractère sensible de cette région s'est accentué depuis 1990. L'ébranlement de l'équilibre bipolaire a entraîné des situations conflictuelles, ravivées par le persistant conflit israélo-palestinien, les guerres du Golfe (1991 et 2003) et la montée de l'islamisme. La situation s'est encore dégradée avec la guerre contre le terrorisme international, menée par le président américain George W. Bus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_7984

SALEH ALI ABDALLAH (1942-2017)

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY
  •  • 871 mots

Homme politique yéménite, Ali Abdallah Saleh fut président du Yémen du Nord de 1978 à 1990, puis du Yémen réunifié jusqu’en 2012. Né à Bayt al-Ahmar en 1942, orphelin issu d’une famille modeste et d’une tribu marginale d’origine zaydite de l’est de Sanaa, Ali Abdallah Saleh gravit les échelons dans l’armée et accède à la présidence de la République arabe du Yémen le 18 juillet 1978, après les assa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ali-abdallah-saleh/#i_7984

SANAA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 973 mots
  •  • 2 médias

Capitale du Yémen , la ville de Sanaa (en arabe San'a ' , « place fortifiée ») est située dans une cuvette à 2 300 mètres d'altitude sur les contreforts occidentaux du Jebel Nuqum, dans l'ouest du pays . Elle est, depuis de nombreux siècles le cœur économique, politique et religieux des hauts plateaux du Yémen. Bien que sa date de fondation ne soit pas c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sanaa/#i_7984

YAHYA AL-MUTAWAKKIL ‘ALĀ ALLĀH (1867-1948) imām du Yémen (1904-1948)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 484 mots

Imam zaydite du Yémen (1904-1948), né en 1867 au Yémen, mort le 17 février 1948 à Sanaa. Yahya Mahmud al-Mutawakkil naît au Yémen, alors que celui ci est une province de l'Empire ottoman. Yahya travaille dans sa jeunesse dans l'administration de son père et, lorsque ce dernier meurt en 1904, le remplace en tant qu'imam. Les Yéménites étant depuis toujours mécontents de l'autorité turque, Yahya ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yahya-al-mutawakkil-ala-allah/#i_7984

YÉMEN. AU PAYS DE LA REINE DE SABA (exposition)

  • Écrit par 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 1 228 mots

L'exposition Yémen. Au pays de la reine de Saba , présentée du 24 octobre 1997 au 28 février 1998 à l'Institut du monde arabe à Paris, a constitué la plus importante manifestation jamais consacrée à l'art et à l'archéologie du Yémen antique. Elle donna en effet l'occasion de découvrir, de la préhistoire à l'avènement de l'islam, une civilisation dont la connaissance a beaucou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen-au-pays-de-la-reine-de-saba/#i_7984

ZAYDIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 304 mots

Membres de la secte shī‘ite des zaydiyya, qui tire son nom de Zayd b. ‘Alī, un ḥusaynide qui, en 740, se sépare à Kūfa des autres shī‘ites, les zāfiḍites. Contrairement à eux, il refuse de considérer les deux premiers califes comme des usurpateurs, mais pense néanmoins que l'imāmat revient de droit aux descendants d'‘Alī et de Fāṭima. Ce qui distingue toutefois les zaydiyya des autres partisans de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zaydiyya/#i_7984

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent BONNEFOY, Serge CLEUZIOU, André BOURGEY, « YÉMEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/