VISIONPhotoréception rétinienne

Médias de l’article

Œil : perfectionnement chez les mollusques

Œil : perfectionnement chez les mollusques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bâtonnet et segment de section interne

Bâtonnet et segment de section interne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rétinol tout trans et rétinol 11-cis

Rétinol tout trans et rétinol 11-cis
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Molécule de rhodopsine

Molécule de rhodopsine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Le mécanisme de la photoréception

Les cellules photoréceptrices

Quelle que soit l'espèce à laquelle elles appartiennent, les cellules photoréceptrices présentent un caractère commun : une portion de leur membrane possède, incluses dans sa structure, des molécules de pigment photosensible et constitue le site transducteur, responsable de la détection des radiations lumineuses. La surface de ce site est, en général, considérablement augmentée par des replis ou des microvillosités, ce qui en accroît l'efficacité.

Chez la majorité des Invertébrés, ces replis ou microvillosités sont formés directement à partir de la membrane plasmique de la cellule, indépendamment des centrioles. Tel est le cas des rhabdomères des yeux composés des Arthropodes ou celui des microvillosités, groupées en pinceau au pôle distal des cellules de l'ocelle d'Escargot, ainsi que celles des parois de la pseudo-vésicule des cellules photoréceptrices de la Sangsue.

Chez tous les Vertébrés et chez quelques Invertébrés (certaines Annélides, quelques Mollusques, certains Prochordés), le site transducteur est un dérivé ciliaire, il a conservé à la base son centriole et, sur une certaine longueur, sa couronne de neuf paires de microtubules.

Dans le cas des Vertébrés, le cil modifié constitue le segment externe de la cellule visuelle. Il s'agit d'un sac ciliaire de volume accru, qui n'a conservé son faible diamètre qu'au niveau de sa connexion avec le segment interne. Lorsque ce sac ciliaire est cylindrique, la cellule est appelée bâtonnet. Le segment externe apparaît alors comme un empilement de plusieurs centaines de disques (saccules aplatis) entouré de la membrane plasmique. Ces disques se forment à la base du segment externe par invaginations successives, puis pincement et séparation de la membrane plasmique. Ce processus d'édification se poursuit chez l'animal adulte, et il s'accompagne d'un processus symétrique de destruction : les disques du sommet se détachent par paquets pour être phagocy[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  VISION  » est également traité dans :

VISION - Optique oculaire et optométrie

  • Écrit par 
  • Pierre DENIEUL, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Françoise VIÉNOT
  •  • 8 847 mots
  •  • 21 médias

L'article sur l'œil humain donne des détails sur l'anatomie de cet organe ; on pourra se reporter aussi à optique - Images optiques , où se trouvent définis divers vocables (foyers, points principaux, longueurs focales, puissance, dioptrie, astigmatisme, aberrations) employés dans le présent article. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-optique-oculaire-et-optometrie/

VISION - Neurophysiologie visuelle

  • Écrit par 
  • Jean BULLIER
  •  • 9 816 mots
  •  • 14 médias

La vision est certainement la modalité sensorielle dominante chez l'homme. La compréhension des bases physiologiques de cette fonction a donné lieu à de nombreuses études réalisées principalement chez les vertébrés supérieurs et plus particulièrement chez le singe, dont l'organisation du système visuel se rapproche le plus de celle de l'homme. Cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-neurophysiologie-visuelle/

VISION - Perception visuelle et conscience

  • Écrit par 
  • Sylvie CHOKRON, 
  • Christian MARENDAZ
  •  • 4 534 mots
  •  • 3 médias

L'approche scientifique de la conscience , du fait de sa nature subjective, a été très tardive. Elle a essentiellement concerné la perception visuelle car, outre qu'elle est la modalité sensorielle dominante chez les primates , elle se prête particulièrement bien à une approche expérimentale intégrée couplant état-conditionnement psychologique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-perception-visuelle-et-conscience/

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 759 mots
  •  • 5 médias

« Tu as vu ce qu'il a dit ? » Cette expression illustre le rapport que nous, humains, construisons avec notre monde. La quasi-totalité de notre interprétation consciente des objets et des situations repose sur la vision, même lorsque la vue ne constitue pas le meilleur des sens pour en apprécier les caractéristiques essentielles. Pensez aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 167 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Organes sensoriels »  : […] Gymniophones, l'œil se trouve sous la peau ou même sous la couverture osseuse du crâne. Certains amphibiens, comme le protée ou les Gymniophones, sont aveugles (adaptation à la vie souterraine). La protection de l'œil est assurée par la présence de paupières et de glandes lacrymales. L'accommodation ne se fait pas par un changement de forme du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibiens-batraciens/#i_44893

CERVEAU ET GESTES

  • Écrit par 
  • Didier LE GALL, 
  • François OSIURAK
  •  • 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Geste d’atteinte et de saisie des objets »  : […] Les informations visuelles permettent de déterminer la position d’un objet par rapport au corps. Les informations proprioceptives proviennent de capteurs situés au niveau des tendons, des articulations et des muscles. Grâce à ces informations, nous sommes capables à tout moment d’avoir une représentation dynamique de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-gestes/#i_44893

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 094 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La spécificité cérébrale éclipse la plasticité »  : […] L'étude de l'organisation fonctionnelle de l'appareil visuel était déjà fort avancée dans le milieu des années 1950 au niveau rétinien, avec les travaux de Stephen Kuffler, de Ragnar Arthur Granit, et de Gunnar Svaetichin. Cependant, c'est le cortex cérébral qui verra les découvertes les plus spectaculaires, lorsque fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_44893

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 241 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vision et perception du monde »  : […] Les recherches sur la vision sont peut-être la branche la plus « scientifique » (au sens étroit) des sciences cognitives. C'est aussi celle dans laquelle les neurosciences jouent le plus grand rôle. Le second fait n'explique qu'en partie le premier : la vision présente par rapport à d'autres modalités cognitives des particularités qui la rendent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_44893

COULEUR

  • Écrit par 
  • Pierre FLEURY, 
  • Christian IMBERT
  •  • 7 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Trivariance visuelle »  : […] On considère en psychophysiologie, sous les noms de teinte, saturation et luminosité d'une lumière, trois qualités dont chacune dépend principalement de la caractéristique « chromatique » (λd ou p) ou photométrique (L) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur/#i_44893

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 672 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Système nerveux et organes des sens »  : […] Les yeux ont une structure comparable à celle qu'on observe chez les insectes, c'est-à-dire qu'ils sont formés par l'assemblage d'un nombre variable d'éléments visuels, ou ommatidies, entourés de cellules pigmentaires. L'ensemble est recouvert par une cuticule transparente, la cornée, qui présente de multiples facettes correspondant aux ommatidies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crustaces/#i_44893

DALTONISME

  • Écrit par 
  • Philippe LANTHONY
  •  • 1 591 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anomalies de la vision colorée  »  : […] La vision colorée normale est trichromatique. Du point de vue physiologique, cela signifie qu'elle est due à l'absorption des radiations lumineuses par trois types différents de pigments visuels, chacun contenu dans un type spécifique de cellules à cônes de la rétine. On distingue les S-cônes (S comme short […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daltonisme/#i_44893

DÉVELOPPEMENT COGNITIF ET CÉRÉBRAL EN CAS DE CÉCITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier COLLIGNON, 
  • Virginie CROLLEN
  •  • 1 998 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Différences quantitatives »  : […] La vision est une modalité sensorielle prédominante pour nos interactions avec l’environnement. Au cours de nos déplacements, elle est continuellement intégrée aux signaux auditifs et proprioceptifs que nous percevons. Étant donné le rôle crucial joué par la vision dans le traitement de l’espace, l’étude du traitement spatial chez les aveugles a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-cognitif-et-cerebral-en-cas-de-cecite/#i_44893

DYSLEXIES DÉVELOPPEMENTALES : LES DIMENSIONS VISUELLES ET ATTENTIONNELLES

  • Écrit par 
  • Sylviane VALDOIS
  •  • 1 073 mots

contraintes du système orthographique. Il est donc naturel qu’un dysfonctionnement de la sphère visuelle puisse être à l’origine de certaines formes de dyslexies. Il s’agit de troubles cognitifs, donc de troubles qui se manifestent malgré une bonne acuité visuelle et en l’absence de problèmes oculomoteurs (tels que e.g., paralysie oculomotrice, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyslexies-developpementales-les-dimensions-visuelles-et-attentionnelles/#i_44893

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La naissance et la période néonatale »  : […] On considère désormais que l'enfant voit dès le moment de la naissance (et sans doute avant, puisque le fœtus réagit in utero à une épreuve de transillumination de l'abdomen maternel). Certes, la vision néonatale est encore rudimentaire (de type ambiant et non focal) parce que, à ce stade, le système des cônes rétiniens (dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-petite-enfance/#i_44893

ÉQUILIBRATION

  • Écrit par 
  • Francis LESTIENNE
  •  • 4 476 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fonction proprioceptive de la vision »  : […] Il est maintenant admis que le système visuel a une double fonction : fonction extéroceptive de la vision centrale ou fovéale, qui permet l'identification (forme, dimensions) et la localisation précise (distance) d'un objet ; fonction proprioceptive de la vision périphérique, qui renseigne sur les mouvements relatifs d'une scène visuelle, jouant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibration/#i_44893

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Formes et perception visuelle »  : […] Cela dit, on peut dans un tel cadre développer de profondes théories de la construction perceptive des formes. C'est ce qu'ont fait, par exemple, David Marr et ses collègues (T. Poggio...) dans leurs travaux désormais classiques sur la vision. Le problème central de la vision est ce qu'on appelle un problème inverse. Il s'agit de reconstruire la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_44893

GRANIT RAGNAR ARTHUR (1900-1991)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 281 mots

Granit a contribué à la compréhension de la vision en décrivant les mécanismes de la transmission de l'information visuelle depuis la rétine, membrane réceptrice de l'œil, au nerf optique pour aboutir au cerveau qui en reconstitue l'image finale. Par l'usage de micro-électrodes, il a notamment analysé les réponses des cellules rétinales excitées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ragnar-arthur-granit/#i_44893

GULLSTRAND ALLVAR (1862-1930)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 219 mots

Physicien-physiologiste autodidacte dans ses recherches, Gullstrand pose dès 1890, dans sa thèse Contribution à la théorie de l'astigmatisme, les bases des travaux qu'il réalisera tout au long de sa vie. En démontrant le rôle du cristallin dans le phénomène de l'accommodation (mise au point active), il développe les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allvar-gullstrand/#i_44893

HARTLINE HALDAN KEFFER (1903-1983)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 291 mots

Dès 1923, Hartline s'intéresse à la transmission de l'information visuelle au niveau de l'œil en enregistrant les réponses électriques de la rétine (électrorétinogramme) d'abord sur des animaux décérébrés puis sur des animaux intacts (limule et grenouille, notamment). En analysant les fibres nerveuses reliées à la rétine, puis en enregistrant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haldan-keffer-hartline/#i_44893

HELMHOLTZ HERMANN LUDWIG FERDINAND VON (1821-1894)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BRETEAU
  •  • 1 974 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Physiologie »  : […] de courbure des membranes de l'œil, il clarifia les intuitions de J. Scheiner sur le phénomène de l'accommodation, expliqua la vision binoculaire et, surtout, discuta les problèmes de la vision colorée. Sous ce rapport, en opposition avec la théorie de sir David Brewster, il redécouvrit et développa les théories de Thomas Young […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-ludwig-ferdinand-von-helmholtz/#i_44893

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 850 mots
  •  • 38 médias

Dans le chapitre « La vision »  : […] Les photorécepteurs sont concentrés dans les yeux, les ocelles et les stemmates, certains insectes possédant également des organes internes sensibles à la lumière. L'œil composé est formé par la répétition d'unités individuelles appelées ommatidies (fig. 18). Chaque ommatidie est elle-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_44893

KOSSLYN STEPHEN (1948-    )

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 484 mots

correspondantes de la représentation. Les expériences sur l'exploration mentale des images visuelles ont fourni des arguments en faveur de l'inscription d'une « métrique » au sein de ces représentations. Kosslyn a également développé une approche analytique de l'imagerie mentale, en distinguant les différentes capacités qui y contribuent ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-kosslyn/#i_44893

LENTILLES DE CONTACT ou LENTILLES CORNÉENNES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 367 mots

Les lentilles de contact sont de fines lentilles artificielles portées à la surface de l'œil pour corriger des défauts de réfraction oculaire qui rendent la vision défectueuse. Les premières d'entre elles furent fabriquées en verre par Adolf Fick en 1887 afin de traiter un astigmatisme. Elles n'étaient pas confortables et ne pouvaient être portées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lentilles-de-contact-lentilles-corneennes/#i_44893

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 173 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Récepteurs de lumière  »  : […] Dans le monde vivant, il existe de nombreux récepteurs de lumière. La rétine, qui tapisse le fond de l'œil, est composée de millions de cellules : les bâtonnets permettent la vision à faible éclairement ; les cônes permettent la perception des couleurs. Chez l'homme, ils sont de trois types L, M et S, sensibles chacun à une gamme de longueurs d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere/#i_44893

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « Modifications des connexions par neurochirurgie »  : […] nerveux à la suite de modifications de connexions provoquées chez l'animal adulte ou au cours du développement. L'Américain Roger W. Sperry (1913-1994) montre ainsi que lorsque, chez la grenouille adulte, un œil est retourné de 1800 dans son orbite, les fibres provenant de la rétine se reconnectent à leur place initiale sur le tectum, principal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_44893

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 730 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Retouches structurales du système nerveux »  : […] constitution, les réseaux de neurones ne remplissent qu'imparfaitement leur fonction. Par exemple, l'acuité visuelle d'un mammifère nouveau-né est médiocre comparée à celle d'un sujet adulte. Le système nerveux va donc optimiser le fonctionnement des réseaux. C'est l'activité électrique (cf. infra) des neurones qui va le permettre car elle propage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_44893

NOUVEAU-NÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • François JOUEN, 
  • Michèle MOLINA
  •  • 1 208 mots

À la naissance, la limitation des capacités visuelles, en termes d’acuité, de sensibilité au contraste, d’accommodation, de convergence binoculaire, de stéréoscopie, de poursuite oculaire et d’analyse des contours, permet néanmoins une discrimination des formes géométriques simples et des stimuli dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-ne-psychologie/#i_44893

NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 5 167 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les protéines G »  : […] La vision. La transducine (T) est activée par la lumière dans les segments externes des cônes et bâtonnets de la rétine. Comme Gs ou Gi, T est un hétérotrimère αβγ. La sous-unité β est analogue à celle de Gs ; αT et γT sont spécifiques. La sous-unité αT (37 KDa) peut être ADP-ribosylée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleotides-cycliques/#i_44893

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 866 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Particularités, adaptations et origine des faunes des profondeurs »  : […] de la bioluminescence chez de nombreuses espèces de céphalopodes, de crustacés et de poissons ont pour conséquence une modification des organes de la vision : les yeux deviennent énormes, plus ou moins télescopiques, avec une densité très élevée de cellules rétiniennes photosensibles ou, au contraire, s'atrophient et disparaissent complètement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-dans-les-grandes-profondeurs/#i_44893

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 136 mots
  •  • 13 médias

L'œil est l'organe de la vision (cf. vision-Neurophysiologie) ; récepteur des phénomènes lumineux, l'œil les focalise pour projeter l'image sur la rétine qu'il renferme. Celle-ci, à son tour, analyse cette image, commence à la coder et, par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeil-humain/#i_44893

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 562 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Vue »  : […] L'œil a la même structure d'ensemble que celui des mammifères ; toutefois il en diffère par sa forme, par l'existence d'un « peigne », organe situé à l'intérieur du globe oculaire et qui paraît jouer un rôle dans la nutrition de la rétine qui n'est pas vascularisée. La vision des oiseaux est largement comparable à celle des mammifères les mieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_44893

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 611 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Orientation astronomique des abeilles »  : […] les nuages. Ce qui est plus surprenant, c'est le fait que les abeilles sont encore capables d'indiquer des caps exacts lorsque le soleil est dissimulé par un écran opaque, comme une montagne par exemple. Von Frisch réussit à prouver que les insectes s'orientaient dans ces conditions grâce à la perception du plan de polarisation de la lumière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientation-animale/#i_44893

PERSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Marisa DALAI EMILIANI
  •  • 8 119 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La perception de la tridimensionnalité perspective »  : […] par l'image perspective est absolue ou relative et comment, en tout état de cause, expliquer un tel phénomène. Pour répondre à la question, il est indispensable de commencer par rappeler brièvement quels sont la structure anatomique et le fonctionnement psychophysiologique de l'organe de la vue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/#i_44893

PHOTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUSSOT-DUBIEN
  •  • 3 532 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Applications de la photochimie »  : […] Le phénomène primaire de la vision est aussi un processus photochimique qui a lieu dans les cellules en bâtonnets et en cônes de la rétine. La lumière agit sur le rétinal, composé étroitement lié à la vitamine A, qui se trouve dans le pigment visuel. L'étape primaire semble être la photo-isomérisation du 11-cis-rétinal, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photochimie/#i_44893

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 065 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'équipement sensoriel »  : […] Les yeux ont la même organisation que dans les autres groupes. Il faut noter pourtant que le cristallin sphérique est indéformable et que l'accommodation se réalise alors par divers mécanismes qui le déplacent par rapport à la rétine où se forme l'image. La réduction de l'œil jusqu'à la disparition s'est réalisée plus souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_44893

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 294 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] sensoriels et, dans l'état actuel de nos techniques, la vision et l'audition. L'œil est un organe complexe, combinant un système optique à géométrie variable et une matrice de réception point par point de l'image avec un point de fixation, la macula, à haute résolution grâce à une concentration énorme de capteurs (135 000 cônes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protheses/#i_44893

RÉTINE RÉPARATION DE LA

  • Écrit par 
  • José-Alain SAHEL
  •  • 764 mots

Des souris ou des rats porteurs de dégénérescence de la rétine, d'origine génétique, représentent des modèles d'études d'un nombre important de maladies rétiniennes humaines, les dystrophies rétiniennes, parmi lesquelles les rétinopathies pigmentaires. Dans ces affections, des mutations touchent soit les cellules photoréceptrices responsables de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reparation-de-la-retine/#i_44893

THE SCIENCE OF ART, Martin Kemp

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 229 mots

Dans le chapitre « Machines et couleurs »  : […] Kemp s'attache à montrer, dans la deuxième partie de l'ouvrage, que la maîtrise de la perspective linéaire ne fut pas le seul moyen de parvenir à une connaissance approfondie du processus de la vision. L'interrogation sur l'anatomie de l'œil et l'effort de construction de mécanismes et de machines selon le modèle oculaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-science-of-art/#i_44893

SCLÉROSE EN PLAQUES

  • Écrit par 
  • Ayman TOURBAH
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « Premiers symptômes »  : […] La baisse de la vision est le plus souvent unilatérale et douloureuse. Il s'agit, dans 70 p. 100 des cas, d'une neuropathie optique à fond d'œil normal. Elle inaugure la maladie dans 20 p. 100 des cas. La baisse de la vision débute progressivement par un flou visuel qui s'aggrave en quelques heures ou quelques jours, évoluant rarement vers la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sclerose-en-plaques/#i_44893

SENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 8 923 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Codage de certains caractères spatiaux »  : […] ce codage du caractère spatial par la distribution spatiale de l'excitation, dans les systèmes visuels capables de former des images : à une situation particulière du stimulus dans le champ visuel correspond une situation particulière de l'image sur la rétine, donc l'excitation de certaines fibres du nerf optique et finalement l'excitation d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sensibilite/#i_44893

SPÉLÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe RENAULT, 
  • Raymond TERCAFS, 
  • Georges THINÈS
  •  • 11 744 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les troglobies »  : […] Les régressions typiques des troglobies se manifestent par l'absence ou la réduction profonde des yeux et des pigments cutanés, par une diminution du métabolisme général et un ralentissement considérable de la croissance et du développement. Ajoutons que chez les Invertébrés cavernicoles le cycle vital diffère nettement de celui des formes épigées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speleologie/#i_44893

STÉRÉOSCOPIE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 615 mots
  •  • 2 médias

La sensation de relief dans la vision provient de ce que les deux yeux ne voient pas le même objet sous le même angle. La stéréoscopie comprend donc toutes les méthodes qui permettent d'obtenir une impression de relief, que ce soit en observant un objet à travers un instrument d'optique ou que ce soit en restituant une seule image en relief à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereoscopie/#i_44893

TRONC CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La vision »  : […] Un des grands systèmes au sein duquel le tronc cérébral tient une place capitale est celui de la vision, non pas tellement en ce qui concerne la perception visuelle, la reconnaissance et l'analyse des formes, fonctions dans lesquelles les centres siégeant au niveau du diencéphale et du cortex visuel ont la principale responsabilité, mais par contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tronc-cerebral/#i_44893

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 834 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Handicaps sensoriels »  : […] L'évolution la plus banale de la vision est, dès avant cinquante ans, l'impossibilité progressive de vision proche par défaut d'accommodation (c'est-à-dire de la fonction d'adaptation du cristallin). Le domaine d'accommodation de l'œil, quantifié par les bornes en dioptries de la vision naturellement correcte, passe de 13 chez l'enfant de trois ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_44893

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 304 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Imagerie par magnétométrie »  : […] Ainsi, dès les années 1990, des cartographies fonctionnelles nouvelles des activités du cortex visuel ont pu être obtenues par MEG. Le plus souvent, à l’échelle des grandes aires corticales, les résultats ont confirmé les données des enregistrements électriques chez l’animal ou les sujets humains. En 1997, la MEG a permis par exemple de découvrir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_44893

WALD GEORGE (1906-1997)

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 749 mots

et c'est à l'université Columbia qu'il est initié par Selig Hecht à la physiologie de la vision. Hecht était, dira Wald, « l'un des grands mesureurs de la vision humaine », mais la mesure psychophysique n'était pour lui qu'un moyen de progresser vers l'élucidation des mécanismes moléculaires sous-jacents. En 1877, Boll, en Allemagne, avait montré l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-wald/#i_44893

YOUNG THOMAS (1773-1829)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 488 mots
  •  • 1 média

Médecin et physicien anglais. Il apprend le grec, le latin, l'hébreu, le français, l'italien, le persan et l'arabe. Il rédige une analyse des systèmes philosophiques connus en Grèce et se passionne pour la botanique et les mathématiques, puis il étudie la médecine à Londres, à Édimbourg et à Göttingen, où il obtient son diplôme de docteur en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-young/#i_44893

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves GALIFRET, « VISION - Photoréception rétinienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-photoreception-retinienne/