COULEUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Couleur : situation des couleurs sur un diagramme en xy

Couleur : situation des couleurs sur un diagramme en xy
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Couleurs du spectre

Couleurs du spectre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Efficacité relative de radiations monochromatiques

Efficacité relative de radiations monochromatiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Lumières blanches

Lumières blanches
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Les radiations lumineuses perçues par notre œil se distinguent non seulement par leurs intensités, mais aussi par des caractéristiques qualitatives, leurs couleurs, qui n'ont d'abord été définies que par des comparaisons souvent grossières : les lumières comparables à celle du jour sont dites blanches, celles qui nous viennent de la plupart des feuilles au printemps sont vertes... Les mêmes adjectifs peuvent s'appliquer aux corps d'où nous recevons ces lumières, et aussi aux sensations qui leur correspondent.

Lorsqu'une lumière, soumise à des expériences convenables, comme la traversée d'un prisme, se trouve « décomposée » en des constituants de couleurs diverses, elle est qualifiée de complexe. Dans le cas contraire (lumière des lampes au sodium, par exemple), elle est simple (ou monochromatique) ; elle peut alors être repérée par la longueur d'onde du phénomène vibratoire qui la constitue. Les lumières complexes, de beaucoup les plus nombreuses, peuvent être caractérisées par leur composition spectrale, c'est-à-dire par les longueurs d'onde et par les proportions relatives de leurs constituants. En fait, la plupart des lumières colorées obtenues en filtrant une lumière blanche par une lame de verre bleu, vert, jaune... sont loin d'être monochromatiques.

On ne saurait, naturellement, comparer entre elles les sensations de deux observateurs différents. Mais il est possible à chacun, considérant simultanément deux plages voisines, d'en régler les modes d'éclairement de façon qu'elles paraissent identiques non seulement en luminance, mais aussi en couleur, leurs compositions spectrales n'étant pas nécessairement les mêmes. Les lumières correspondantes sont dites alors homochromes.

On appelle excitation la cause lumineuse, évaluée physiquement, d'une sensation visuelle. Deux excitations différentes mais provoquant des sensations identiques seront dites équivalentes. La colorimétrie visuelle repose sur les hypothèses suivantes, dites souvent « principes colorimétriques », ou encore lois [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : directeur honoraire de l'Institut d'optique théorique et appliquée de Paris, professeur honoraire au Conservatoire national des arts et métiers
  • : professeur à l'université de Paris-XI et à l'École supérieure d'optique (E.S.O.), directeur adjoint de l'E.S.O., directeur du laboratoire d'expériences fondamentales en optique à l'Institut d'optique d'Orsay

Classification


Autres références

«  COULEUR  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « L’approche taxonomique »  : […] Avec une série de travaux pionniers en ethnoscience au début des années 1970, l’intérêt des anthropologues cognitivistes s’est peu à peu déplacé de l’identification des traits ou propriétés des éléments d’un domaine vers l’analyse des taxonomies vernaculaires. L’approche taxonomique va se développer à partir du constat ethnographique que les catégories propres à nombre de domaines (êtres vivants, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_17200

AUTOCHROME

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 232 mots

Décrite simultanément en 1869 par Louis Ducos du Hauron et par Charles Cros, la sélection trichrome, ou reproduction automatique des couleurs, consistait à prendre, sur trois films en noir et blanc, trois photographies distinctes du même sujet à travers trois filtres bleu, vert et rouge. Ainsi réalisait-on l'analyse des composantes primaires d'un sujet coloré, dont la restitution était obtenue par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autochrome/#i_17200

CHROMO, esthétique

  • Écrit par 
  • Henri VAN LIER
  •  • 651 mots

Les techniques industrielles de l'image — imprimerie, photographie, cinéma, télévision — excellent dans la reproduction des contours, des rapports de clarté et d'ombre (des valeurs), voire des couleurs en aplat, mais elles sont infirmes dès qu'il s'agit des couleurs complexes. D'où trois solutions : se cantonner dans une seule couleur neutre ; réduire l'image à quelques aplats juxtaposés ; s'appro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromo-esthetique/#i_17200

COLORANTS

  • Écrit par 
  • Daniel FUES
  •  • 6 753 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Relation entre la structure moléculaire des colorants et la couleur »  : […] La vision de la couleur est fondée sur des phénomènes physiques, chimiques et physiologiques. En effet, parmi les ondes électromagnétiques, les seules qui soient perceptibles à l'œil humain sont celles dont les longueurs d'onde sont situées entre 400 et 700 nm. Elles représentent une partie de celles émises dans le spectre de la lumière du soleil. Absorbée par la rétine, cette lumière modifie, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorants/#i_17200

COLORIMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 3 870 mots
  •  • 3 médias

La colorimétrie, science de la mesure des couleurs, est une discipline métrologique faisant partie du domaine des sciences physiques appliquées. La mise au point, depuis 1980, d'appareils de mesures faciles d'emploi – colorimètres et spectrocolorimètres – a permis d'obtenir des mesures fiables qui ont remplacé les méthodes subjectives de comparaison des couleurs. La reproduction des couleurs n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorimetrie/#i_17200

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Depuis la plus haute antiquité, les hommes ont été fascinés par la couleur de certains minéraux, faisant de ceux-ci des talismans aussi bien que des parures. Très appréciées par les Égyptiens et les Chinois, les roches vertes l'étaient déjà au Néolithique. Les Aztèques entassaient dans leurs temples jades et émeraudes, à côté des topazes. Les tombes de Mésopotamie et d'Égypte nous montrent combien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_17200

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 354 mots
  •  • 2 médias

Il n'existe pas aujourd'hui de théorie définitive de la couleur. L'approche du phénomène de la vision chromatique hésite entre des systèmes physiques et des systèmes psychologiques ; elle en appelle aujourd'hui à l'optique, science qu'elle avait pendant des siècles tenue à l'écart de cette recherche. La couleur tient de l'art et de la science, de la physique et de la psychologie, elle est à la li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleurs-histoire-de-l-art/#i_17200

CROS CHARLES (1842-1888)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 633 mots
  •  • 1 média

Personnage hors du commun, autodidacte de génie qui fut également attiré par la littérature et par la science. Descendant d'une lignée de professeurs, né à Fabrezan (Aude), Charles Cros fait ses études sous la direction de son père. En 1860, il entre comme surveillant à l'Institution des sourds-muets et commence des études de médecine qu'il ne tarde pas à abandonner. À partir de ce moment-là, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-cros/#i_17200

DALTONISME

  • Écrit par 
  • Philippe LANTHONY
  •  • 1 590 mots
  •  • 2 médias

Le terme « daltonisme » désigne, dans le langage courant, une déficience de la vision des couleurs, ou dyschromatopsie. Le daltonisme est ainsi nommé en hommage au célèbre chimiste anglais John Dalton (1766-1844) qui le décrivit en 1794 en analysant sa propre vision colorée. Le daltonisme est congénital, existant dès la naissance et n'évoluant pas au cours de la vie. Il est aussi héréditaire, se t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daltonisme/#i_17200

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 119 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les besoins et les paramètres de choix des sources de lumière »  : […] Le besoin fondamental auquel répond une source de lumière (naturelle ou artificielle) est d’aider à « voir ». En pratique, l'objectif ultime est de détecter, de définir et de situer, à l'aide du système visuel (ensemble des organes permettant la perception visuelle), un objet ou un événement rendu visible par la source lumineuse. Cette définition de l’action « voir » laisse apparaître trois éléme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclairage-domestique/#i_17200

ENCRES

  • Écrit par 
  • Gérard MARTIN
  •  • 848 mots

Les encres sont des compositions liquides ou pâteuses, noires ou colorées, servant à écrire, à dessiner ou à imprimer. Elles ont été fabriquées pendant des siècles selon des recettes empiriques exploitant des substances naturelles. Elles sont, depuis une cinquantaine d'années, des produits très élaborés qui mettent à profit les ressources de la chimie organique. Les encres qui servent à écrire son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encres/#i_17200

FAUSSE COULEUR

  • Écrit par 
  • Pierre BELLAND
  •  • 240 mots

Procédé utilisé pour visualiser l'infrarouge en traduisant les différences d'intensité par des couleurs arbitraires. L'énergie thermique émise par les êtres vivants et dont la longueur d'onde se situe dans l'infrarouge proche est une énergie très faible. Détecter un être vivant par son émission calorifique revient à tracer ses courbes isothermes à l'aide d'un détecteur sensible. Il est actuellemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fausse-couleur/#i_17200

HELLOT JEAN (1685-1766)

  • Écrit par 
  • Marcelle BRUNET
  •  • 346 mots

Chimiste français, né et mort à Paris. Voué à l'état ecclésiastique, Jean Hellot a la révélation de la chimie en découvrant des notes dans les papiers de son aïeul, le docteur Hellot. Ses études le mettent en relation avec le savant Claude-Joseph Geoffroy. Il devient même son parent en 1729. Reçu à l'Académie des sciences dès 1735, il devient plus tard membre de l'Académie royale de Londres. En pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-hellot/#i_17200

IMAGE NUMÉRIQUE ET IMAGE DE SYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Dominique MARTIN, 
  • Philippe MARTIN
  •  • 5 336 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le principe des images numériques »  : […] Afin d'effectuer des traitements de nature informatique sur une image, il est nécessaire de la stocker sous forme numérique puisque les ordinateurs ne peuvent travailler qu'avec des données de cette nature. Pour donner une idée de la manière dont une image numérique est constituée, on peut imaginer un grand tableau à deux entrées (lignes et colonnes) dont chaque case représente un point élémentai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-numerique-et-image-de-synthese/#i_17200

INTERFÉRENCES LUMINEUSES

  • Écrit par 
  • Maurice FRANÇON, 
  • Michel HENRY
  •  • 8 000 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Phénomènes en lumière blanche »  : […] Considérons une source ponctuelle de lumière blanche. À chaque radiation monochromatique correspond un système de franges, et tous ces systèmes s'ajoutent en intensité dans le plan d'observation. Supposons que toutes les radiations aient même énergie et traçons sur un graphique les variations de I en fonction du nombre d'ondes σ = 1/λ que l'on mesure en cm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interferences-lumineuses/#i_17200

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 267 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Tubes cathodiques et pour affichage »  : […] Cette dénomination recouvre tous les écrans ou les supports sur écran, sur lesquels une image en couleurs est reproduite par excitation sélective de trois luminophores qui, comme pour les lampes, permettent de reproduire une image éventuellement blanche. Dans le tube classique de télévision (CRT), on utilise surtout Y 2 O 2 S :Eu 3+ pour la couleur rouge. La demande actue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanthane-et-lanthanides/#i_17200

L'ART DE LA PLUME EN AMAZONIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Stéphen ROSTAIN
  •  • 872 mots

Malgré leur rareté en Europe, les expositions sur l'art amazonien séduisent toujours un large public. L'Art de la plume en Amazonie , présenté du 23 janvier au 30 mars 2002 à la Fondation Mona Bismarck de Paris, a offert aux visiteurs une plongée dans une mosaïque de couleurs vives. Les parures de plumes ont toujours fasciné. Si elles ont peu à peu disparu du vêtement fémini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-de-la-plume-en-amazonie-exposition/#i_17200

LIPPMANN GABRIEL (1845-1921)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 294 mots

Physicien français, Gabriel Lippmann, né le 16 août 1845 à Hollerich (Luxembourg), fait ses études à l'École normale supérieure, puis à Heidelberg et à Berlin. Sa thèse, Relations entre les phénomènes électriques et capillaires (1875), le conduit à fabriquer un électromètre capillaire extrêmement sensible. Nommé professeur à la Sorbonne et directeur du laboratoire de physiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-lippmann/#i_17200

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tirages limités et production de masse »  : […] L'art du livre prend ainsi une orientation bien déterminée qui conduit à envisager séparément le livre du plus grand nombre et le livre de quelques-uns. Des éditeurs et des amateurs veulent distinguer leurs livres de la production de masse. Le « beau livre », le livre de bibliophile, est coûteux, fabriqué selon les méthodes artisanales, sur des papiers spéciaux, illustré par les procédés traditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_17200

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 171 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Interaction lumière-matière »  : […] Il est aisé de comprendre au premier degré par quel procédé un objet – rouge par exemple – nous apparaît d'une certaine couleur. Éclairée par de la lumière dite blanche (comme celle du soleil ou d'une ampoule), il ne renvoie vers notre œil qu'une partie du rayonnement incident – les composantes rouges de la lumière. Les autres composantes sont absorbées ou diffusées dans d'autres directions (un o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere/#i_17200

MAXWELL JAMES CLERK (1831-1879)

  • Écrit par 
  • Franck GREENAWAY
  •  • 2 006 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premiers travaux »  : […] Dès 1855, Maxwell rédige un mémoire important qui prolonge l'application de la notion de champ de force récemment donnée par Faraday et pose le problème de l'éther, support des phénomènes électromagnétiques, auquel on doit reconnaître un état mécanique tout en lui refusant la qualité de substance vibrante. Mais le premier travail mûri de Maxwell est l'essai qui lui vaut, en 1857, le prix Adams de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-clerk-maxwell/#i_17200

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Éclat, couleur, transparence »  : […] On distingue l'éclat métallique (pyrite) de l'éclat submétallique (blende) ; parmi les éclats non métalliques, reconnaissables surtout sur cassure fraîche, on reconnaît l'éclat vitreux (quartz), adamantin (diamant), résineux (soufre), nacré (brucite), soyeux (asbeste), terreux (agrégats à grain fin). Les couleurs fort variables des minéraux n'aident que rarement à leur reconnaissance. De nombreuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_17200

MOLÉCULE

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 309 mots

Dans le chapitre « Propriétés physiques des molécules »  : […] Les propriétés physiques des molécules sont dues pour la plupart à l'effet d'empilement des molécules. À la limite même, les propriétés mécaniques d'une substance à l'état gazeux ne dépendent plus de sa nature si la dilution est suffisamment grande. La loi d'Avogadro-Ampère ou celle des gaz parfaits en sont deux exemples frappants. Dans les liquides, des grandeurs telles que la densité ou la visco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/molecule/#i_17200

NANOPARTICULES

  • Écrit par 
  • Pierre-Gilles DE GENNES, 
  • Madeleine VEYSSIÉ
  •  • 1 980 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques effets de taille... »  : […] L'optique est un domaine de choix pour illustrer la différence entre la matière massive et la matière divisée. En effet, les longueurs d'onde de la lumière, allant de 400 à 600 nm dans le visible, sont très petites à notre échelle, mais très grandes par rapport aux nanoparticules. L'apparence et la couleur des corps dépendent essentiellement de deux processus : l' absorption […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/#i_17200

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « La « Naturphilosophie » »  : […] Les thèmes de la Naturphilosophie se mettent donc en place, et l'on peut aussitôt donner l'une des définitions qui ont été proposées de ce type de philosophie. Elle est due à Heinrich Schmidt, dans son Philosophisches Wörterbuch  : « Ensemble des tentatives philosophiques d'interprétation et d'explication de la nature, que ce soit directement à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_17200

NEWTON ISAAC (1642-1727)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 4 663 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'optique »  : […] Newton avait conclu de ses recherches sur la lumière de 1666 que les couleurs « ne sont pas des qualifications de la lumière provoquées par la réflexion ou la réfraction sur les corps naturels », comme on le croyait jusqu'alors, mais « des propriétés originelles et spécifiques », différentes pour les différents rayons. Il poursuivit ces recherches, qu'il communiqua, de 1672 à 1676, à la Royal Soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-newton/#i_17200

PANCHROMATIQUE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 63 mots

Se dit d'une émulsion photographique noir et blanc sensible à toutes les couleurs du spectre visible, du violet au rouge inclus. C'est l'émulsion dont la courbe de sensibilité spectrale se rapproche le plus de celle de l'œil, quoique marquée d'une préférence pour le bleu et le violet. Il convient de la développer dans un laboratoire obscur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panchromatique/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 275 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'essor des systèmes argentiques au XXe siècle »  : […] Succédant à une première période dominée par des pratiques artisanales qui privilégiaient la diversité des approches et l'initiative individuelle, l'activité photographique du xx e  siècle est caractérisée par une hégémonie industrielle dans l'exploitation du procédé au gélatinobromure d'argent dont le potentiel de développement demeure inépuisé à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-histoire-des-procedes-photographiques/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Procédés argentiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 9 971 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les procédés trichromes »  : […] C'est le Britannique Thomas Young (1773-1829) qui démontra en 1802, à partir de travaux expérimentaux sur la dissection de l'œil, que la physiologie de la perception est régie par un mode trichrome. Les cellules visuelles qui tapissent le fond de la rétine présentent une sensibilité chromatique variable correspondant aux régions bleue, verte ou rouge du spectre lumineux. L'Allemand Hermann von Hel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-argentiques/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Procédés de prise de vue numérique

  • Écrit par 
  • André CHABANETTE
  •  • 6 034 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les dernières opérations du DSP »  : […] Une autre section du DSP sera en charge de la correction du gamma. Cette phase consiste à établir l'équilibre entre les hautes et les basses lumières afin de respecter le contraste global de l'image. Après ce traitement, l'image de 14, 12 ou 10 bits est retransformée systématiquement en 8 bits (1 octet) par le convertisseur avant d'être traduite par des circuits spécialisés en matrices de luminan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-de-prise-de-vue-numerique/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Sensitométrie

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 8 498 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques sensitométriques de rendu des couleurs »  : […] La simultanéité de reproduction de sujets colorés complexes constitue la problématique originale du rendu colorimétrique en photographie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-sensitometrie/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Appareils photographiques numériques

  • Écrit par 
  • Maxime CHAMPION
  •  • 2 136 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le capteur »  : […] Il existe deux types de capteurs dans les appareils photographiques numériques : les CCD et les CMOS ( complementary metal-oxide semiconductor ). Dans les deux cas, il s'agit de composants électroniques surfaciques qui transforment l'image réelle formée par l'objectif en une information électrique analogique. Le CCD, plus cher à produire, fonctionne « à la chaîne » : le tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-appareils-photographiques-numeriques/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Matériels de traitement argentique

  • Écrit par 
  • André CHABANETTE
  •  • 3 724 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les tireuses manuelles »  : […] Au début des années 1960, lors du démarrage de la vente des films noir et blanc et des négatifs couleurs, les fabricants de surfaces sensibles puis de matériels ont mis sur le marché des équipements capables d'assurer la production en grande série de tirages sur papier couleur. Il existe de nombreux équipements de tirage, allant de la tireuse professionnelle permettant d'obtenir une grande variété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-materiels-de-traitement-argentique/#i_17200

PHOTOGRAPHIE - Matériels de traitement numérique

  • Écrit par 
  • André CHABANETTE
  •  • 4 458 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Technologies des sources d'exposition  »  : […] Il existe deux types de sources d'exposition numériques : – le VFPH ( vacuum fluorescent print head ), utilisé sur les minilabs numériques comme source d'exposition et sur les minilabs conventionnels pour l'exposition en ligne de l'index photographique ; – les sources d'exposition laser qui ont fait leur apparition sur les minilabs numériques en 1997 et sur les tireuses numér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-materiels-de-traitement-numerique/#i_17200

PHOTOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Michel CAGNET, 
  • Pierre FLEURY
  •  • 8 298 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre «  Photométrie hétérochrome »  : […] On ne saurait limiter les mesures photométriques au cas des lumières ayant la même couleur que l'étalon primaire d'intensité lumineuse. Des comparaisons hétérochromes s'imposent, non seulement parce que les diverses lumières dites blanches ne sont pas, en fait, rigoureusement homochromes, mais encore parce qu'on utilise de plus en plus fréquemment des lampes au sodium, au mercure ou au néon qui p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photometrie/#i_17200

PIGMENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Alain BOUTHIER, 
  • René LAFONT
  •  • 4 141 mots
  •  • 6 médias

La plupart des espèces animales sont parées de couleurs variées et caractéristiques, qui forment souvent des dessins complexes. Ces couleurs sont le plus souvent celles du tégument et de ses productions (poils, plumes, écailles), plus rarement celles de structures internes, lorsque le tégument est transparent. La couleur d'un animal ou d'un objet est celle de la lumière qu'il réfléchit, qui conti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigmentation-animale/#i_17200

POURPRE

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 406 mots

Colorant sécrété par les pourpres, ou Murex , mollusques gastéropodes marins. Les propriétés du murex étaient connues depuis la moitié du ~ II e  millénaire à Ugarit, mais surtout à partir du I er  millénaire sur les côtes de Phénicie, où Tyr et Sidon eurent rapidement le monopole de la teinture des tissus. Ces villes ne furen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pourpre/#i_17200

RÉFLEXION SÉLECTIVE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 333 mots

Lorsqu'une onde électromagnétique se propage dans un milieu non conducteur, son champ électrique ne peut mettre en vibration les électrons liés, sauf pour certaines fréquences pour lesquelles il y a résonance. Les pertes par frottement devenant importantes, la substance, transparente pour l'ensemble du spectre, devient absorbante pour les radiations qui provoquent cette résonance. C'est l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexion-selective/#i_17200

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 18 646 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La télévision électronique »  : […] Ce sont deux Américains travaillant indépendamment l'un de l'autre, Philo Farnsworth (1906-1971) et Vladimir Zworykin (1889-1982), qui mettront au point la télévision électronique. Ils conçoivent et font breveter, chacun de son côté, un tube électronique spécial analyseur d'image mettant en œuvre sensiblement le même principe. Le tube de Zworykin (breveté en 1923), dénommé iconoscope, comporte un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-histoire/#i_17200

TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre

  • Écrit par 
  • Louis GOUSSOT, 
  • Stéphane LACHARNAY, 
  • Dominique NASSE
  •  • 7 947 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Tube-image trichrome »  : […] Dans le tube-image trichrome, le point d'image en couleurs se compose de trois éléments luminophores primaires juxtaposés de couleurs rouge, verte et bleue, suffisamment petits pour que l'œil ne les sépare pas et reçoive comme un tout la somme des trois flux lumineux primaires. La couleur est ainsi formée par synthèse additive . Chaque luminophore est excité par un faisceau é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-television-analogique-terrestre/#i_17200

VISION - Photoréception rétinienne

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 5 924 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les pigments de la vision des couleurs »  : […] Certains Vertébrés, de même que certains Arthropodes, possèdent, outre la rhodopsine, des pigments visuels dont les maxima d'absorption sont plus dispersés dans le spectre visible et peuvent même se trouver dans l'ultraviolet. Ces pigments sont ceux qui permettent la vision des couleurs, et ils ne sont abondants que chez les animaux à mœurs diurnes. Chez les Vertébrés, leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-photoreception-retinienne/#i_17200

VISION - Neurophysiologie visuelle

  • Écrit par 
  • Jean BULLIER
  •  • 9 811 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Différents circuits pour différents photorécepteurs »  : […] Les principes généraux décrits ci-dessus sont valables pour la plupart des circuits rétiniens, mais les différents photorécepteurs et leurs combinaisons permettent de créer divers types de sélectivité. Dans la partie fovéale de la rétine, chaque cône de type M et L fait synapse de façon exclusive avec une cellule bipolaire naine de chaque type (on et off) et chaque bipolaire contacte une seule ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-neurophysiologie-visuelle/#i_17200

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La vision des couleurs  »  : […] La couleur n'est pas une grandeur physique mesurable, mais une construction mentale obtenue par comparaison de la longueur d'onde réfléchie par une surface (par exemple, une orange) avec celles qui sont réfléchies par les surfaces avoisinantes (feuilles d'oranger). La perception des couleurs nécessite la présence de photorécepteurs spécifiques sensibles à différentes longueurs d'onde (les cônes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/#i_17200

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre FLEURY, Christian IMBERT, « COULEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur/