VIROLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Virus humains

Virus humains
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Diagnostic virologique direct

Diagnostic virologique direct
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Diagnostic virologique indirect

Diagnostic virologique indirect
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Phage à ARN

Phage à ARN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


À sa naissance en tant que discipline particulière, la virologie (étude des virus) recouvrait un domaine très large et mal défini. Le terme même de virus désignait, en effet, un principe infectant, générateur de maladies qui étaient loin d'être toutes provoquées par ces organismes réunis aujourd'hui dans une catégorie beaucoup mieux délimitée. Les observations de Jenner puis les travaux de Pasteur ont marqué une première étape au cours de laquelle la virologie est devenue une science qui se différenciait peu à peu de la bactériologie. Pendant cette période, les méthodes d'étude des virus sont demeurées dépendantes de l'animal entier qui devait être utilisé pour la symptomatologie des infections virales comme pour la multiplication de leurs agents. On peut considérer qu'une deuxième étape a été franchie avec les cultures cellulaires dont l'emploi s'est considérablement développé depuis les travaux de J. F. Enders (1949) sur le virus de la poliomyélite. Cette méthode a été à l'origine d'immenses progrès réalisés par la virologie, en ce qu'elle a permis une meilleure connaissance des virus, la préparation de vaccins nouveaux ou, selon des techniques nouvelles, la découverte d'espèces virales qui étaient jusqu'alors totalement inconnues. Puis une troisième étape, qui dure encore aujourd'hui, a débuté avec l'emploi des moyens d'étude de la particule virale encore plus approfondis, et qui ont fait de la virologie une branche de la biologie moléculaire (cf. biologie - La biologie moléculaire).

La filtration sur des membranes, dont la porosité est calibrée avec une grande précision, permet de connaître avec une assez bonne approximation la taille des particules virales selon qu'elles traversent ou non ces membranes.

En suspension dans un milieu homogène ou dans une solution de concentration croissante (gradient de saccharose, de chlorure de césium), les particules virales, soumises à une force centrifuge plus [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, ancien secrétaire de l'Institut Pasteur
  • : docteur en médecine, docteur d'État ès sciences, professeur des Universités en bactériologie, virologie, hygiène
  • : professeur à l'université Louis-Pasteur, Strasbourg, directeur de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire, Strasbourg
  • : professeur des Universités, praticien hospitalier

Classification


Autres références

«  VIROLOGIE  » est également traité dans :

VIRUS ET VIROLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 458 mots

1883Louis Pasteur cultive le virus rabique dans le tissu nerveux du lapin. Le terme virus n’a alors pas de sens précis et désigne tout agent pathogène.1892Dimitri Ivanovski démontre que, contrairement aux bactéries, un virus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-et-virologie-reperes-chronologiques/#i_15851

ADÉNOVIRUS

  • Écrit par 
  • François DENIS
  •  • 2 397 mots
  •  • 1 média

Ces virus, découverts en 1953 par W. P. Rowe, avaient été initialement isolés à partir de tissus adénoïdiens (amygdales), d'où le nom d'adénovirus. Même si les adénovirus constituent des modèles d'étude de transformation cellulaire et de cancérisation chez les rongeurs, ils ne peuvent à ce jour être incriminés pour aucun cancer chez l'homme. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adenovirus/#i_15851

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots

L'expression anglaise « Arthropodborne virus » (qui signifie virus véhiculé par les Arthropodes) a été simplifiée en « arbovirus », terme consacré par le congrès de microbiologie de Montréal en 1966. Il s'applique à plus de 400 virus dont certains sont connus depuis fort longtemps (le virus de la fièvre jaune est le premier virus isolé d'une maladi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbovirus/#i_15851

AUTOASSEMBLAGE VIRAL

  • Écrit par 
  • Léon HIRTH
  •  • 901 mots

Les virus les plus simples sont généralement constitués par une molécule d'acide nucléique protégée par des sous-unités protéiques. La particule virale ainsi constituée est dite nucléocapside . Les sous-unités qui composent la capside protéique peuvent s'arranger autour de l'acide nucléique selon une symétrie cubique ou hélicoïdale. Il arrive que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoassemblage-viral/#i_15851

BACTÉRIOPHAGES ou PHAGES

  • Écrit par 
  • Jean-François VIEU
  •  • 3 527 mots
  •  • 1 média

Les bactériophages, découverts par F. W. Twort (1915), puis redécouverts par F. d'Hérelle (1917), qui leur donna ce nom, sont des virus pathogènes pour les bactéries ; possédant les caractéristiques générales des virus, ils provoquent la destruction ou lyse des cultures microbiennes et déterminent une véritable « maladie contagieuse des bactéries […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriophages-phages/#i_15851

BALTIMORE DAVID (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 676 mots

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à Howard M. Temin et Renato Dulbecco) pour l'exploration des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Les travaux de ces trois chercheurs ont contribué à la compréhension du rôle des virus dans le développement du cancer. En trava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-baltimore/#i_15851

BARRÉ-SINOUSSI FRANÇOISE (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 1 065 mots

Virologue française, lauréate du prix Nobel de physiologie ou médecine 2008 (avec Luc Montagnier) pour avoir, en 1983, étroitement participé aux recherches ayant permis d'identifier le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Elle est la première Française à recevoir cette prestigieuse distinction. Ce Nobel a également récompensé l'Allemand Hara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-barre-sinoussi/#i_15851

BLUMBERG BARUCH (1925-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 412 mots

Médecin et chercheur américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1976 (conjointement à Carleton Gajdusek) pour ses travaux sur les origines et la propagation des maladies virales. Sa découverte d'un antigène provoquant une réponse immunitaire contre le virus de l'hépatite B a permis à d'autres chercheurs de développer un vaccin efficace co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baruch-blumberg/#i_15851

BURNET sir FRANCK MACFARLANE (1899-1985)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Diplômé de médecine en 1923 à l'université de Melbourne, Burnet fut chercheur (1926-1927) à l'Institut Lister de médecine préventive à Londres. Il devint directeur adjoint de l'Institut Walter et Eliza Hall de recherche médicale à l'hôpital royal de Melbourne en 1928, puis en 1944 fut promu directeur et professeur de médecine expérimentale à l'univ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burnet-sir-franck-macfarlane/#i_15851

CANCER - Cancers et virus

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS, 
  • Sylvie ROGEZ
  •  • 5 646 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L'étiologie virale de certaines formes de cancer a été reconnue chez l'animal, dès le début du xx e  siècle. Ainsi, Vilhelm Ellerman et Oluf Bang en 1908 et Peyton Rous en 1911 démontrent successivement le rôle du virus de la leucémie aviaire (ALV) et du virus du sarcome de Rous (SV) dans le développement de tumeurs chez le poulet ainsi que le car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancers-et-virus/#i_15851

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications de l'information »  : […] L'information d'une cellule peut être modifiée de diverses façons : changement de la séquence nucléotidique des gènes, introduction d'informations nouvelles gardant leur autonomie de réplication, réarrangement de l'information par échange ou addition de gènes d'origines variées, réarrangement par déplacement de gènes d'un site à un autre (fig. 8a) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_15851

CHIKUNGUNYA

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 199 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le virus chikungunya »  : […] Le CHIKV appartient à la famille des Togaviridae, un terme construit à partir de la toge romaine, toga , pour décrire l’aspect drapé de leur enveloppe . Son matériel génétique est constitué d’un ARN à un seul brin, thermosensible, long de 15 000 nucléotides environ. La multiplication du génome viral dans la cellule n’est pas rigoureusement exacte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chikungunya/#i_15851

CYTOMÉGALOVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 2 345 mots
  •  • 2 médias

La famille des herpès virus regroupe de nombreux virus, certains bien connus du grand public, comme l'herpès simplex, le virus de la varicelle et du zona ou le virus d'Epstein Barr, agent de la mononucléose infectieuse, d'autres plus récemment découverts comme les herpès virus 6, 7 et 8. Parmi eux, le cytomégalovirus humain (CMV) est un virus stric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytomegalovirus/#i_15851

DENGUE

  • Écrit par 
  • Philippe DESPRÈS
  •  • 2 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La biologie du virus de la dengue »  : […] La dengue et les formes graves de la maladie sont liées aux caractéristiques biologiques du virus. Le virus est un membre du genre flavivirus , qui inclut les virus West Nile, de l'encéphalite japonaise, de l'encéphalite à tiques et de la fièvre jaune, tous responsables de maladies humaines mortelles. Le virion est une particule sphérique envelopp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue/#i_15851

DULBECCO RENATO (1914-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Virologue italien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à ses élèves Howard M. Temin et David Baltimore) pour la découverte des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Renato Dulbecco est né le 22 février 1914 à Catanzaro en Italie. Il obtient sa maîtrise en 1936, à l'université de Turin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renato-dulbecco/#i_15851

ENDERS JOHN FRANKLIN (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 283 mots

Virologiste américain né à West Hartford (Connecticut). Après des hésitations sur sa véritable vocation – pilote à l'U.S. Air Force (1917-1919), étudiant en commerce puis en littérature (1919-1924) –, Enders opte pour la biologie et prépare une thèse de bactériologie et immunologie à l'université Harvard (1930). Enseignant, il est promu professeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-franklin-enders/#i_15851

GÉNOMIQUE - Les fusions cellulaires

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Marc FELLOUS, 
  • France LATRON
  •  • 3 122 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hybridomes et production d'anticorps monoclonaux »  : […] Une des premières applications de l'hybridation cellulaire somatique a été la fusion entre cellules d'un myélome de souris et lymphocytes d'une souris immunisée (fig. 3). L'hybride obtenu, appelé hybridome , permet d'obtenir des clones cellulaires produisant des anticorps in vitro . Ce sont des lignées permanentes produisant des anticorps monospéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-les-fusions-cellulaires/#i_15851

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mise au point de modèles animaux de maladies »  : […] En dehors des modèles de maladies correspondant à des surexpressions de gènes ou à des expressions de gènes ayant un effet dominant (oncogènes par exemple), la transgenèse additionnelle peut aussi permettre de diminuer spécifiquement l'expression d'un gène endogène. Dans le cas de protéines multimériques, on peut introduire un gène codant pour un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_15851

GRIPPE AVIAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 792 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pourquoi deux formes de la maladie ? »  : […] Les deux formes cliniques de la maladie sont dues à un même virus de la grippe qui a évolué lors de sa multiplication en se propageant dans les élevages. Le virus Influenza A possède, en surface, des spicules, dénommés hémagglutinine (HA) et neuraminidase (NA), dotés de propriétés multiples et qui permettent d'identifier et de classer les virus d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe-aviaire/#i_15851

HANTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 2 059 mots
  •  • 1 média

Les Hantavirus représentent un exemple de virus émergents, même si l'un deux est l'agent d'une fièvre hémorragique ancienne, très largement répandue dans le monde. Ils sont associés à des syndromes très variés chez l'homme. Ces virus, qui possèdent seulement quelques gènes, se sont remarquablement bien adaptés aux rongeurs et co-évoluent probablem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hantavirus/#i_15851

HÉMAGGLUTINATION

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 343 mots

Agglutination des hématies aboutissant à la formation de petits amas visibles à l'œil nu, l'hémagglutination est une méthode très employée en immunologie pour détecter les anticorps et les antigènes. Il existe trois sortes de réactions d'hémagglutination. Dans la première, utilisée pour la détermination des groupes sanguins, on fait agir des antico […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemagglutination/#i_15851

HÉPATITE C

  • Écrit par 
  • Stanislas POL
  •  • 5 421 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques biochimiques du virus de l'hépatite C »  : […] Le VHC est un virus enveloppé dont le génome est de type ARN, de polarité positive de 9,5 Kb. Ce génome code dès son entrée dans la cellule-hôte pour une polyprotéine d'environ 3 000 aminoacides qui sera secondairement clivée en protéines virales. La région située dans l'extrémité 5' du génome viral – une partie dite « 5' non codante » (très conser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hepatite-c/#i_15851

HERPÈS

  • Écrit par 
  • Jannick CHAMBERLIN, 
  • Jean DE RUDDER
  •  • 2 416 mots
  •  • 1 média

W. Griesinger, en 1857, désigna sous le vocable d' Herpes febrilis la dermatose que nous connaissons aujourd'hui. En 1912, W. Grüter reconnut son caractère infectieux en la transmettant à la cornée du lapin et en la reportant de l'œil de cet animal à celui d'un homme déjà aveugle. Il constata que le filtrat sur bougie de porcelaine des produits p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herpes/#i_15851

HERSHEY ALFRED DAY (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 283 mots

Microbiologiste américain né en 1908 à Owosso (Michigan). Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1969 avec Max Delbrück et Salvador Luria pour leurs découvertes concernant la structure génétique des virus et leur mode de réplication. Après son doctorat (1934), Hershey enseigne la médecine à l'université de Washington (1938-1946) puis entre au dép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-day-hershey/#i_15851

IDENTIFICATION DU VIRUS DU SIDA VIH-1

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 239 mots

En juin 1981, on observe aux États-Unis une augmentation brusque de l'usage d'un médicament servant à lutter contre les pneumonies à Pneumocystis carinii , une maladie normalement très rare. Rapidement, les cas se multiplient, au moins au début de l'épidémie, parmi la population homosexuelle ou toxicomane. La maladie est associée à une déficience i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification-du-virus-du-sida-vih-1/#i_15851

KOPROWSKI HILARY (1916-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 486 mots

Le virologue polonais Hilary Koprowski mit au point un vaccin vivant atténué efficace contre la poliomyélite, administré par voie orale. Il effectua le premier essai clinique en 1950, soit deux ans avant que l’équipe de Jonas Salk teste son vaccin inactivé injectable, neuf ans avant qu’Albert Sabin lance un vaste programme de vaccination par voie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hilary-koprowski/#i_15851

LÉPINE PIERRE (1901-1989)

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  •  • 1 360 mots

Né à Lyon en 1901, Pierre Lépine s'engagea lui aussi dans la carrière médicale. Il fut externe, puis interne des hôpitaux de Lyon et, très tôt, s'intéressa au travail de laboratoire : au cours de ses études médicales, il fut moniteur de physiologie à la faculté des sciences, puis assistant de parasitologie dans le laboratoire de Guiart et fréquenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lepine/#i_15851

LEVADITI CONSTANTIN (1874-1953)

  • Écrit par 
  • Jean LEVADITI
  •  • 503 mots

Né à Galati (Roumanie), Constantin Levaditi, médecin français, est d'abord, en 1896, interne des hôpitaux à Bucarest et se consacre à des recherches expérimentales. Après avoir été préparateur du professeur Babes à Bucarest, il est nommé à Paris préparateur du professeur Charrin au Collège de France. Avant d'entrer à l'Institut Pasteur, où se dérou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-levaditi/#i_15851

LWOFF ANDRÉ (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un des fondateurs du renouveau de la génétique »  : […] André Lwoff a été un acteur principal du renouveau de la génétique en France, directement et surtout au travers du groupe qu’il a constitué autour de lui à l’Institut Pasteur. Ses travaux sur les bactéries lysogènes, c'est-à-dire la manière dont certains virus s’intègrent au chromosome bactérien mais peuvent en être excisés sous l’effet de facteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lwoff/#i_15851

LYSOGÉNIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 3 859 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Transduction et conversion »  : […] Lors de la formation du phage dans une bactérie, il peut arriver qu'une parcelle du chromosome bactérien se trouve emprisonnée, par erreur pourrait-on dire, dans le nucléoïde du lysion avec l'ADN bactériophagique . Quand celui-ci est injecté dans le cytoplasme de la bactérie, cette parcelle du chromosome de la bactérie donatrice, qui parfois est po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysogenie/#i_15851

MAUPAS PHILIPPE (1939-1981)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 021 mots

Le virologiste français Philippe Maupas est connu pour avoir mis au point, en 1976, le premier vaccin contre l’hépatite B. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-maupas/#i_15851

MILLMAN IRVING (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 238 mots

Le microbiologiste américain Irving Millman collabora, à partir de 1967, avec le futur Prix Nobel Baruch Blumberg à l'Institute for Cancer Research (auj. Fox Chase Cancer Center) de Philadelphie pour mettre au point un vaccin contre l'hépatite B. Ce vaccin, développé en 1969, a été mis sur le marché aux États-Unis en 1982. Irving Millman conçut a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-millman/#i_15851

MONTAGNIER LUC (1932- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 1 465 mots

L' attribution au professeur Luc Montagnier du prix Nobel de physiologie ou médecine 2008 – qu'il partage avec Françoise Barré-Sinoussi, pour leurs travaux sur l'identification du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida, et avec l'Allemand Harald zur Hausen qui a montré le lien entre certains papillomavirus humains et le canc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-montagnier/#i_15851

MURRAY KENNETH (1930-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 308 mots

Le biologiste britannique Kenneth Murray utilisa ses recherches sur l’ADN recombinant pour mettre au point ‒ en collaboration avec une équipe regroupant notamment son épouse, la généticienne Noreen Murray ‒ un des premiers vaccins contre l’hépatite B obtenu par génie génétique, un autre ayant été mis au point par Pierre Tiollais en France au mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-murray/#i_15851

NEURAMINIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 196 mots

Cétose à neuf atomes de carbone possédant une fonction acide et une fonction amine, l'acide neuraminique dérive de la condensation d'une molécule de mannosamine et d'une molécule d'acide pyruvique. Au cours de la cyclisation, le carbonyle en C-2 devient hémiacétalique, et un pont oxygène s'établit entre les carbones 2 et 6. L'intérêt de cet acide e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-neuraminique/#i_15851

PAPILLOMAVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 3 081 mots
  •  • 4 médias

La dénomination de ces virus rappelle leur rôle dans la papillomatose, c'est-à-dire la formation de verrues. Peyton Rous et Joseph Beard ont montré en 1935 que ce type de virus détermine chez le lapin des verrues, qui peuvent se cancériser. De nombreux virus de la même famille ont été découverts depuis lors, chez diverses espèces animales (bovins, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papillomavirus/#i_15851

PRIX LASKER 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 224 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Lasker-DeBakey pour la recherche clinique  »  : […] Ce prix revient à Ralf F. W. Bartenschlager, Charles M. Rice et Michael J. Sofia, « pour le développement d’un système d’étude de la réplication du virus de l’hépatite C et pour son utilisation pour révolutionner le traitement de cette maladie chronique, souvent mortelle ». Le petit virus à ARN responsable de l’hépatite C fut identifié en 1989. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2016/#i_15851

RÉOVIRUS

  • Écrit par 
  • Michel BARME
  •  • 858 mots

Le genre Réovirus est classé dans la famille des Reoviridae avec les genres Orbivirus (dont l'espèce type est le virus de la fièvre à tique du Colorado) et Rotavirus (récemment reconnu comme responsable de gastro-entérites). Cette dénomination reprend les initiales de respiratory enteric orphan , expression soulignant l'origine respiratoire et int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reovirus/#i_15851

RÉTROVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DARLIX
  •  • 2 627 mots

Les rétrovirus sont des virus globulaires enveloppés, d'un diamètre de 110 à 125 nanomètres, très répandus dans le monde animal. Ils sont la cause de différentes formes de cancer, d'immunodéficiences, dont le sida, et de dégénérescences du système nerveux central. Ce sont des parasites vrais car leur génome s'intègre sous forme d'ADN proviral (c'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retrovirus/#i_15851

ROBBINS FREDERICK CHAPMAN (1916-2003)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 233 mots

Médecin bactériologiste américain, né le 25 août 1916 à Auburn (Alabama). À l'hôpital des enfants de Boston (1940-1952) qu'il quitte temporairement pendant la Seconde Guerre mondiale, pour servir comme chef du laboratoire des virus et rickettsies au département médical de la 15 e  armée des États-Unis (1942-1946), il poursuit des recherches sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-chapman-robbins/#i_15851

SALK JONAS EDWARD (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 420 mots
  •  • 2 médias

Inventeur du vaccin contre la poliomyélite, Jonas Salk est mort, victime d'un infarctus du myocarde, le vendredi 23 juin 1995 à La Jolla (Calif.). C'était l'une des plus chaleureuses personnalités de la biologie du xx e  siècle, l'un des rares chercheurs qui ait réussi à associer son nom à un vaccin. Jonas Edward Salk était né à New York le 28 oct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-edward-salk/#i_15851

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Observé pour la première fois aux États-Unis en 1981, le sida, syndrome d'immunodéficience humaine acquise (autrement dit S.I.D.A., ou A.I.D.S. en anglais), sévit encore de façon préoccupante dans le monde entier, où il aurait causé la mort de 25 millions de personnes depuis l'apparition de la maladie, selon le programme des Nations unies Onusida […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_15851

SIN NOMBRE VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Parmi 10 000 visiteurs ayant séjourné au Curry Village du parc national du Yosemite en Californie entre le 10 juin et le 21 août 2012, une dizaine ont contracté une zoonose à hantavirus et deux sont décédés. La surveillance a continué d'être de règle pour ces visiteurs pour une période de quatre à six semaines après leur visite au Curry Village. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-sin-nombre/#i_15851

STANLEY WENDELL MEREDITH (1904-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 327 mots

Biochimiste américain créateur de la virologie moderne. Stanley, né à Ridgeville dans l'Illinois, étudie au collège de Richmond et est docteur en chimie de l'université de l'Illinois en 1929. Il va poursuivre ses études en Allemagne et séjourne au laboratoire de chimie de l'université de Munich (1930). À son retour aux États-Unis, il entre comme as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wendell-meredith-stanley/#i_15851

VIROÏDES

  • Écrit par 
  • Thierry CANDRESSE
  •  • 2 112 mots
  •  • 3 médias

Découverts au début des années 1970, les viroïdes forment un petit groupe d’agents pathogènes particulièrement originaux. Connus uniquement chez les plantes supérieures, ils sont caractérisés par un très petit génome (environ 250 à 400 nucléotides), dix fois moins important que ceux des plus petits virus. Parmi la trentaine de viroïdes recensés, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroides/#i_15851

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

On trouve, dans l'étiologie des viroses animales, des groupes de virus identiques à ceux que l'on rencontre dans les affections humaines ; certains sont les agents de zoonoses, telles la rage, la vaccine, les encéphalomyélites américaines. Ces maladies sont d'autant plus dangereuses que les animaux atteints vivent plus près de l'homme ou que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-animales/#i_15851

VIROSES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves TEYCHENEY
  •  • 4 018 mots
  •  • 2 médias

À l'instar de tous les organismes vivants, les plantes, qu'elles soient sauvages ou cultivées, sont sensibles à de nombreux virus : la classification actuelle fait état de trente-trois genres de virus affectant les plantes, répartis en neuf familles. L'impact des maladies virales, ou viroses, est très variable selon la gravité des symptômes provoqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-vegetales/#i_15851

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 2 médias

Le terme « virus » signifie poison en latin ; la notion est donc ancienne. Mais elle est restée sans contenu précis jusqu'à Pasteur. C'est avec la découverte d'agents à l'origine des infections, et l'observation au microscope des bactéries et des protozoaires, que l'on a pu envisager, par extension, que les maladies virales, définies alors comme i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_15851

VIRUS GÉANTS

  • Écrit par 
  • Chantal ABERGEL, 
  • Jean-Michel CLAVERIE
  •  • 2 578 mots
  •  • 4 médias

Mimivirus, le premier virus géant qualifié comme tel, a été isolé par Tim Rowbotham en 1992 dans une tour de refroidissement à Bradford, près de Leeds au Royaume-Uni. Initialement pris pour un nouveau type de bactérie parasite intracellulaire, sa nature virale n'a été suspectée qu'en 2003, puis confirmée par le séquençage et l'analyse de l'ADN de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-geants/#i_15851

WELLER THOMAS HUCKLE (1915-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 482 mots

Médecin et virologiste américain, Thomas Huckle Weller est né le 15 juin 1915 à Ann Arbor (Michigan) et mort le 23 août 2008 à Needham (Massachusetts). Il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1954, avec John Franklin Enders (1897-1985) et Frederick Chapman Robbins (1916-2003), « pour leur découverte de la possibilité de multiplier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-huckle-weller/#i_15851

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel BARME, François DENIS, Léon HIRTH, Sophie ALAIN, « VIROLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/