VIOLENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au sens le plus immédiat, la violence renvoie à des comportements et à des actions physiques : elle consiste dans l'emploi de la force contre quelqu'un, avec les dommages que cela entraîne. Cette force prend sa qualification de violence en fonction de normes qui varient historiquement et culturellement. S'il y a des faits que nous nous accordons tous à considérer comme violents (la torture, l'exécution, les coups), d'autres dépendent, pour leur appréhension, des normes en vigueur. Ainsi la violence domestique a été pendant longtemps considérée comme normale. Elle restait donc « invisible ». Ce n'est plus le cas.

Il est intéressant de noter que le droit parle peu de violence. Les juristes utilisent des définitions plus précises afin de traiter la diversité des cas de manière appropriée : identification des faits, exactitude de l'incrimination, évaluation de la nuisance sociale, proportionnalité des peines.

On voit que la notion de violence comporte deux éléments dont l'un est aisément identifiable (les effets de la force physique) et l'autre plus difficile à saisir (l'atteinte à des normes). On peut souhaiter une définition objective faisant prévaloir les faits sur les normes de manière à ne pas privilégier le point de vue de la légalité et à appréhender toutes les formes de violence quel que soit le jugement porté sur elles. Le problème est qu'il ne faut pas seulement appréhender des actes de violence aux contours et aux effets définis, mais aussi des situations ou états de violence. Une définition possible serait alors : « Il y a violence quand, dans une situation d'interaction, un ou plusieurs acteurs agissent de manière directe ou indirecte, en une fois ou progressivement, en portant atteinte à un ou plusieurs autres à des degrés variables soit dans leur intégrité physique, soit dans leur intégrité morale, soit dans leurs possessions, soit dans leurs participations symboliques et culturelles » (Y. Michaud, Violence et politique).

Une telle définition permet de rendre compte :

– Du caractère complexe des situations de violence, où peuvent intervenir de multiples acteurs ainsi que des appareils administratifs (la machine judiciaire ou policière, le système de la déportation).

– Des modalités de production de la violence selon les instruments utilisés. Ce n'est pas la même chose de tuer à coups de pelle, de fusiller, de signer un ordre d'exécution, de bombarder, ou de signer l'ordre de bombardement. Les progrès technologiques sont allés dans le sens d'une violence produite indirectement avec des moyens de plus en plus « propres », qui suppriment le contact direct en multipliant le nombre d'intermédiaires au sein d'organisations complexes.

– De la distribution temporelle de la violence. Celle-ci peut être délivrée d'un coup ou graduellement, voire insensiblement. On peut tuer, laisser mourir de faim, ou encourager des conditions de sous-nutrition.

– Des différentes sortes d'atteintes qui peuvent être infligées, à savoir atteintes physiques plus ou moins graves, atteintes psychiques et morales plus difficiles à circonscrire mais réelles, atteintes aux biens qui peuvent mettre en danger les capacités de survie, atteintes aux proches ou aux appartenances culturelles.

Même si l'aspect normatif est difficile à saisir, il est essentiel pour comprendre notre vision de la violence. Dans l'idée que nous nous en faisons, il entre en effet un élément de chaos, de transgression, qui assimile la violence à l'imprévisible et au dérèglement absolu (l'hubris des anciens Grecs). On retrouve cet élément d'imprévisibilité dans l'idée d'insécurité, qui correspond à la croyance, fondée ou non, que l'on ne peut plus être sûr de rien dans les comportements quotidiens.

Avec cette idée d'un dérèglement ou d'une remise en cause plus ou moins durable de l'ordre des choses par la violence, on touche aussi à un des aspects essentiels de la notion, son aspect « performatif ». En prononçant le mot, on accomplit une action. Caractériser quelque chose comme violence, c'est comme [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Guerres meurtrières de 1828 à 1990

Guerres meurtrières de 1828 à 1990
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Theodor Adorno

Theodor Adorno
Crédits : AKG-images

photographie

Walter Benjamin

Walter Benjamin
Crédits : AKG-images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Rouen, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  VIOLENCE  » est également traité dans :

VIOLENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 527 mots

Quinze ans avant qu’on ne découvre à la Libération les violences monstrueuses perpétrées par les nazis dans les camps d’extermination, Sigmund Freud (1856-1939), dans un ouvrage quasiment prophétique, s’était interrogé sur le très léger vernis que constitue la civilisation, ne recouvrant que superficiellement […] Lire la suite

VIOLENCE, notion de

  • Écrit par 
  • Philippe BRAUD
  •  • 1 458 mots

Bien qu'il s'agisse d'une notion à bien des égards trop familière, il est difficile de définir la violence. À cela, de multiples raisons. Et d'abord, le fait qu'elle recouvre des comportements très disparates. On parle de violences domestiques et de violences politiques, de violences physiques et de violences morales, tous comportements qui, assurément, ne […] Lire la suite

ADOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Mihalyi CSIKSZENTMIHALYI, 
  • Universalis
  •  • 2 658 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Déviance »  : […] Les adolescents sont souvent en proie à un sentiment d'impuissance du fait du peu de moyens dont ils disposent pour construire leur propre vie. Ils ont donc l'impression d'être en situation marginale et de ne jouer aucun rôle social clairement défini. Ils ont alors tendance à chercher ailleurs le respect auquel ils estiment avoir droit. Ils peuvent ainsi vouloir établir pour leur monde, où les ad […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Tensions sociales »  : […] La constance d'un niveau élevé de violence sociale et de criminalité, la montée de la xénophobie contre les migrants venant du reste du continent déclenchant des émeutes violentes régulières (2008, 2014, 2019) ou encore l'émergence d'un islam fondamentaliste – même s’il est très limité – fragilisent le tissu social, alimentent une tendance au repli communautaire et de classe, et à un enfermement […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 226 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'État vacille »  : […] À la fin de l'année 1992, « une guerre sans nom » s'installe, qui fera des milliers de victimes, dont l'écrivain Tahar Djaout, le psychiatre Mahfoud Boucebci, l'économiste Djilali Liabès, et l'ancien Premier ministre Kasdi Merbah. Tous ont été assassinés durant l'année 1993. On estime à 10 000 le nombre d'islamistes enfermés dans les camps du Sud algérien. Selon un communiqué d'Amnesty Internatio […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 229 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La contestation »  : […] En dehors de la presse et des forces patronales, syndicales et religieuses, la république fédérale d'Allemagne a vu s'affirmer, dès la fin des années soixante, la contestation des étudiants, dont une minorité choisit la violence comme forme d'expression politique pour condamner la dépendance allemande vis-à-vis des États-Unis d'Amérique engagés au Vietnam et rompre avec la société capitaliste. Ap […] Lire la suite

AMOUR, COLÈRE ET FOLIE (M. Vieux-Chauvet)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 080 mots

La réédition en 2005 par les éditions Emina Soleil, associées à Maisonneuve et Larose, de la trilogie romanesque de Marie Vieux-Chauvet, Amour, Colère et Folie , a fait événement. En effet, l'ouvrage, publié chez Gallimard en 1968, était devenu introuvable dès sa sortie. Il avait été retiré de la vente, à la demande de l'auteur et de sa famille qui craignaient les représailles du pouvoir haïtien a […] Lire la suite

BOKO HARAM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 375 mots

Dans le chapitre « L’expansion de Boko Haram »  : […] Boko Haram attire l’attention des médias en juillet 2009, en s’attaquant à des postes de police, en représailles aux violences que ses membres auraient eux-mêmes subies. Plus de six cents personnes trouvent la mort dans les combats qui s’ensuivent. Mohamed Youssouf et plusieurs dirigeants du mouvement sont arrêtés et exécutés sommairement, leurs corps exposés en public. Après plusieurs mois d’inac […] Lire la suite

CLAUSEWITZ KARL VON (1780-1831)

  • Écrit par 
  • André GLUCKSMAN
  •  • 4 624 mots

Dans le chapitre « La guerre, un duel »  : […] La guerre est un duel, elle « repose sur l'action incessante que les deux camps exercent l'un sur l'autre ». Cette proposition distingue deux pratiques : la lutte de l'homme contre la nature (jeux de probabilités), la lutte de l'homme contre l'homme (jeux stratégiques). Dans la première, nous devons prévoir la réaction de la chose sur laquelle nous agissons ; dans la seconde, il ne suffit pas de p […] Lire la suite

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 651 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La « guerre contre la société » »  : […] Au cours des années 1999-2002, la Colombie a traversé l'une des pires crises économiques de son histoire avec une diminution de 3,8 p. 100 du PIB en 1999. En 2003, le pays retrouve un taux de croissance de 4,12 p. 100. Cette crise a frappé les couches populaires exsangues, elle a affaibli la classe moyenne et contraint des centaines de milliers de personnes à émigrer. Les problèmes politiques ne […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16 mai 2022 France. Suspension de la dissolution du GALE.

Le Conseil d’État suspend la dissolution du mouvement Groupe antifasciste Lyon et environs (GALE) décidée par le gouvernement en mars, faute d’éléments démontrant l’accusation d’« incitation à la violence » contre les forces de l’ordre défendue par l’exécutif à l’encontre du groupe d’ultragauche. En avril, le Conseil d’État avait déjà suspendu la dissolution par le gouvernement de deux associations propalestiniennes, Comité Action Palestine et Collectif Palestine vaincra, accusées d’« appel à la haine, à la violence » et de « provocation à des actes terroristes ». […] Lire la suite

4-19 mars 2022 Suisse – Russie – Ukraine. Nouvelles sanctions contre la Russie.

Ce statut de protection provisoire, institué par la loi sur l’asile de juin 1998 et encore jamais appliqué, est destiné à protéger des personnes « aussi longtemps qu’elles sont exposées à un danger général grave, notamment pendant une guerre ou une guerre civile ou lors de situations de violence généralisée ». Cette mesure entrera en application le 12. […] Lire la suite

17 janvier 2022 France. Condamnation d'Éric Zemmour pour « provocation à la haine et à la violence ».

Le tribunal correctionnel de Paris condamne le polémiste d’extrême droite et candidat à l’élection présidentielle Éric Zemmour, ainsi que le directeur de la publication de la chaîne CNews, respectivement à 10 000 euros et 3 000 euros d’amende pour « provocation à la haine et à la violence » et « injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur origine ». […] Lire la suite

13 janvier 2022 Belgique. Révélation du retrait du permis de séjour de l'imam de la mosquée Al-Khalil.

Celle-ci accuse l’imam d’être l’auteur « de nombreux prêches incitant à la haine et à la violence », d’avoir « directement favorisé la diffusion d’idées racistes ou discriminantes contre les communautés juive et chiite » et de participer « activement au renforcement de l’emprise des services de renseignement marocains sur l’« islam institutionnel » belge ainsi qu’à l’espionnage de la communauté marocaine de Belgique ». […] Lire la suite

18 octobre 2021 Suisse. Publication du rapport sur les violences dans les centres fédéraux pour requérants d'asile.

Ce rapport conclut à l’inexistence d’une violence systématique à l’encontre des demandeurs d’asile, mais pointe toutefois un « usage disproportionné de la contrainte » dans certains des cas examinés. Il recommande au SEM d’améliorer la formation des agents de sécurité privés chargés de la surveillance des centres.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves MICHAUD, « VIOLENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/