ÉTAT, sociologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Selon Max Weber, « l'État moderne est un groupement de domination de caractère institutionnel qui a cherché (avec succès) à monopoliser, dans les limites d'un territoire, la violence physique légitime comme moyen de domination et qui, dans ce but, a réuni dans les mains des dirigeants les moyens matériels de gestion ». Amorcer une présentation de l'État par le type idéal que Max Weber donne de l'État moderne dans Le Savant et le politique ne signifie pas que nous tenons cette définition pour définitive. Cependant, en posant l'État moderne comme un groupe possédant une autonomie de direction et de réglementation et résultant de trois processus conjoints de monopolisation, de bureaucratisation et de légitimation, Weber arrache l'État aux abstractions philosophiques et juridiques qui l'assimilent à une création contractuelle, à une entité transcendante ou à un cadre normatif. Il lègue ainsi à la sociologie les principaux instruments de compréhension de l'étatisation des sociétés occidentales qui s'est réalisée, justement, sous l'évidence d'une différenciation de l'État et de la société. Le fonctionnement routinier de l'État, de même que la description des moments d'appropriation et de socialisation des moyens de domination desquels il est issu ont suscité des analyses et des observations qui échappent désormais à la définition wébérienne, mais cette dernière permet encore d'introduire la plupart de ces travaux, aussi divers soient-ils.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : agrégé de sciences sociales, chargé de cours à l'université Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  ÉTAT, sociologie  » est également traité dans :

CIVILISATION PROCESSUS DE

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 1 292 mots

Dans le chapitre « Une théorie du changement social »  : […] Cette traduction venait au bon moment. Depuis les années 1960, les historiens s'efforçaient de penser le changement social dans sa globalité et, tout spécialement, celui de la première modernité, entre la Renaissance et la Révolution. Après un modèle d'explication socio-économique – celui d'Ernest Labrousse, inspiré en partie par le marxisme –, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-de-civilisation/#i_56610

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une compétition ouverte et pacifiée »  : […] Dans une démocratie, l'accès aux positions de pouvoir (gouvernement, Parlement, exécutifs territoriaux) s'effectue, plus ou moins directement, à travers une lutte concurrentielle sur les votes et, plus généralement, sur le soutien des citoyens. La compétition est, dans l'ensemble, ouverte, sincère et pacifiée. Pourtant, tout au long de l'histoire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie/#i_56610

ELIAS NORBERT (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 796 mots

À la fin de sa vie, Norbert Elias avait trop attendu la reconnaissance publique pour se croire enfin compris. Si la qualité de l'œuvre en était la seule clé, cette reconnaissance eût dû venir plus tôt. Nul ne dénierait en tout cas son ambition. La théorie de la civilisation forgée par Elias se frotte à des faits empiriques selon une posture métho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norbert-elias/#i_56610

LA NOBLESSE D'ÉTAT, Pierre Bourdieu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antonin COHEN
  •  • 1 058 mots

Pierre Bourdieu (1930-2002) est professeur au Collège de France lorsqu'il publie La Noblesse d'État en 1989. Tout en s'inscrivant dans la continuité des travaux que le sociologue a consacrés à l'éducation ( Les Héritiers , 1964, La Reproduction , 1970), cet ouvrage fondamental ouvre la voie d'une sociologie de l'État dont le fil directeur, la thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-noblesse-d-etat/#i_56610

PARIAS URBAINS. GHETTO, BANLIEUES, ÉTAT (L. Wacquant)

  • Écrit par 
  • Stéphanie WOJCIK
  •  • 936 mots

Dans Parias urbains. Ghetto, banlieues, État (traduit de l'anglais par Sébastien Chauvin, La Découverte, 2006), Loïc Wacquant se propose d'expliciter les mécanismes génériques et les formes spécifiques de la marginalité urbaine à travers une comparaison du ghetto noir américain et des banlieues françaises. Structuré en trois parties et neuf cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parias-urbains-ghetto-banlieues-etat/#i_56610

SOCIOLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'autonomisation d'un sous-champ disciplinaire »  : […] Alors que le retour sur ces quelques grands noms de la sociologie a permis de souligner la pluralité des méthodes et des rapports à l'histoire de la sociologie historique, il faut maintenant en montrer l'actualité dans les sciences sociales d'aujourd'hui. Les sociologues et les politistes qui font de l'analyse des phénomènes historiques le centre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/#i_56610

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé FAYAT, « ÉTAT, sociologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-sociologie/