ÉTAT ISLAMIQUE (E.I.) ou DAECH ou DAESH

D’abord connu sous le nom d’État islamique en Irak et au Levant (EIIL ; al-Dawlah al-Islāmiyyah fī al-ʿIrāq wa al-Shām en arabe, abrégé Dāʿash ou Daesh), ce groupe d’insurgés sunnites, qui opère principalement dans l’ouest de l’Irak et l’est de la Syrie, s’autoproclame État islamique en juin 2014. Né de la fusion de l’État islamique en Irak (EII), qui réunissait des vétérans d’Al-Qaida et de l’ancienne armée de Saddam Hussein, et d’un groupe de rebelles syriens, il a commis ses premières actions sous le nom d’EIIL en avril 2013. Il lance au début de l’année 2014 une offensive qui chasse les forces gouvernementales hors des villes clés de l’Ouest irakien, tout en combattant simultanément les factions rebelles engagées dans la guerre civile syrienne. En juin 2014, après avoir étendu son contrôle sur une part significative du territoire irakien, il proclame la fondation d’un califat dirigé par son leader : Abou Bakr al-Baghdadi.

L’implantation en Irak

L’organisation État islamique trouve son origine dans la guerre d’Irak de 2003-2011. Son précurseur direct, Al-Qaida en Irak (AQI), fut l’un des acteurs centraux d’une vaste insurrection sunnite contre le gouvernement irakien (contrôlé par des chiites) et les forces d’occupation étrangères. Sous la direction d’Abou Moussab al-Zarkaoui, AQI a mené certaines des attaques les plus brutales et les plus spectaculaires du conflit. Peu après le décès d’al-Zarkaoui, en 2006, l’organisation a fusionné avec plusieurs petits groupes extrémistes, et s’est rebaptisée État islamique en Irak (EII). Cette appellation témoignait déjà de ses ambitions territoriales et de son aspiration à s’ériger en guide universel de la communauté musulmane. L’activisme de l’EII décline cependant à partir de 2007, quand plusieurs tribus sunnites de l’ouest du pays se retournent contre lui. Ce revirement, en partie dû au traitement que réserve l’EII aux populations qu’il contrôle, doit aussi beaucoup à la nouvelle stratégie mise en place pour lutter contre lui. [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  ÉTAT ISLAMIQUE (E.I.) ou DAECH ou DAESH  » est également traité dans :

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 145 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un conflit dans l’impasse ? »  : […] En 2014, profitant du désarroi des combattants devant toute perspective de solution, une mouvance radicale issue de la résistance irakienne après 2003, liée à Al-Qaida, qui a participé à la formation de Jabhat Al-Nosra, semble-t-il, puis s’est autonomisée en créant l’État islamique en Irak et au Levant (Syrie), connu sous son acronyme arabe, Daech […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_56245

AL-QAIDA

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FILIU
  •  • 1 080 mots

Dans le chapitre « Des attentats du 11 septembre 2001 à la mort d'Oussama ben Laden »  : […] une aberration sans impact durable sur l'évolution des sociétés musulmanes. En revanche, Daech, l'acronyme arabe de l'État islamique en Irak et au Levant, qui a absorbé la branche irakienne d'Al-Qaida, remporte des succès importants à partir de 2013, jusqu'à contrôler un an plus tard un territoire d'une superficie équivalente à celle de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-qaida/#i_56245

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 314 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La percée de l’État islamique »  : […] Ce contexte est éminemment favorable à la montée en puissance de l’État islamique en Irak (E.I.I.), né du regroupement de vétérans d’Al-Qaida et de l’ancienne armée de Saddam Hussein. En 2013, l’E.I.I. fusionne avec un groupe d’insurgés syriens et devient l’État islamique en Irak et au Levant (E.I.I.L. ou « Daech », son acronyme arabe) ; il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_56245

BOKO HARAM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 375 mots

Dans le chapitre « Boko Haram et l’internationalisation du conflit »  : […] militaire du mouvement d’Aboubakar Shekau. Mais, en annonçant son allégeance à l’État islamique (qui contrôle une partie de la Syrie et de l’Irak) en mars 2015, il parvient à donner l’impression à l’opinion internationale, frappée alors par la multiplication des attentats djihadistes (Paris en janvier et en novembre, Sousse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boko-haram/#i_56245

FRANCE - L'année politique 2015

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 371 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La politique étrangère  »  : […] s’engageait en Irak au côté de la coalition internationale contre l’État islamique (E.I.). En 2015, les opérations extérieures s’amplifient, avec les frappes aériennes en Syrie, décidées après les attentats de novembre. Beaucoup de spécialistes militaires s’inquiètent toutefois des limites des capacités de l’armée française, fortement sollicitée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2015/#i_56245

FRANCE - L'année politique 2014

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 694 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La France à l’épreuve du monde »  : […] la République centrafricaine et, désormais, l’Irak également. La France est en effet membre de la coalition engagée contre Daesh (« État islamique ») dans la région. Elle intervient par des frappes aériennes, sans déployer de troupes au sol. Ces trois interventions suscitent peu d’opposition en France, mais sont sinistrement accompagnées par l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2014/#i_56245

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 722 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Tensions intercommunautaires et violences interconfessionnelles  »  : […] Haram, Aboubakar Shekau annonce, en mars 2015, son allégeance au groupe État islamique et son intention de mettre en place un califat dans le nord du Nigeria. Quelques semaines auparavant, en janvier 2015, le massacre de la population de Baga, une ville située au bord du lac Tchad, avait confirmé l'expansion continue du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_56245

SALAFISME

  • Écrit par 
  • Cyrille AILLET
  •  • 4 368 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La genèse des salafismes contemporains »  : […] (Mali, Nigeria, Somalie, Afghanistan, Pakistan) y ont permis le développement de groupes armés puissants qui ambitionnent – et obtiennent parfois, comme l’État islamique en Irak et au Levant, qui a proclamé le rétablissement du califat en 2014 – le contrôle de véritables enclaves territoriales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salafisme/#i_56245

Voir aussi

Pour citer l’article

« ÉTAT ISLAMIQUE (E.I.) ou DAECH ou DAESH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-islamique-daech-daesh/