LIBÉRATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À travers des vicissitudes diverses, le quotidien français Libération a réussi à s'imposer comme un grand quotidien d'information, original par sa conception de l'information, particulier par son indépendance d'esprit et son système de gestion accordant une large place à l'ensemble du personnel de l'entreprise. Historiquement, le quotidien est l'héritier de l'Agence de presse Libération (A.P.L.), créée en juin 1971 par J. C. Vernier, avec Maurice Clavel comme directeur gérant. L'agence, très liée aux mouvements gauchistes issus de Mai-68, était également proche de La Cause du peuple, dirigée par Jean-Paul Sartre. De l'A.P.L. naît l'idée de la publication d'un quotidien fait par des journalistes militants, des professionnels en rupture avec la pratique informative dominante des grands quotidiens. La société des éditions Libération est née en 1972 avec S. July, J. R. Huleu, J.-P. Sartre et J. C. Vernier ; le capital provient de fonds privés et militants. Quatre numéros « zéro » (numéros tests) paraissent entre février et mars 1973. Le premier numéro en vente publique est daté du 18 avril 1973, avec, dès l'origine, un appel à la générosité des lecteurs. La formule, alors, se cherche, à la jonction de la fonction d'agitation politique dans la mouvance de la gauche révolutionnaire et la recherche d'un nouveau rapport, plus actif, avec le public. Serge July devient directeur du quotidien en juin 1974, à la place de Jean-Paul Sartre, empêché par la maladie. Les problèmes financiers persistent et pèsent sur le développement du quotidien. Jusqu'en 1975, le journal fait largement appel à la souscription et à l'emprunt, et suspend sa parution en été. L'équilibre atteint dans l'exercice 1975 reste exceptionnel, d'autant que le journal subit des attaques diverses (attentats d'extrême droite, procès en diffamation). Durant cette période, il tranche également par l'originalité de son organisation interne : participation de l'ensemble du personnel, y compris des ouvriers de fabrication, aux décisions concernant l'entreprise, égalité de salaire pour tous, quels que soient les titres ou les fonctions.

À côté de cette fragilité économique apparaissent des dissensions de plus en plus vives au sein de l'équipe, conflits entre deux conceptions de l'information et du journal, les uns tenant d'un style Libé proche du style gauchisant des origines, les autres, Serge July en tête, partisans d'une évolution du quotidien vers la grande information, la modernité. Le quotidien suspend sa parution entre février et mai 1981. De 23 000 exemplaires en 1976, la diffusion s'était stabilisée à 35 000 exemplaires en 1980. Serge July était convaincu qu'une progression plus importante était possible. Il propose alors une formule plus moderne, faisant moins de place au militantisme mais privilégiant une information de qualité, professionnalisée, avec des reportages, des enquêtes et des commentaires critiques. Cette formule s'impose, et le quotidien reparaît le 13 mai 1981, toujours sous la direction de Serge July, devenu une personnalité des médias et considéré comme l'un des meilleurs journalistes français de sa génération. Libération, ouvert désormais à la publicité, disposant d'un capital augmenté par l'entrée de fonds privés, progresse rapidement : 110 000 exemplaires diffusés en 1983. Ce succès est dû à l'intérêt de la nouvelle formule, à sa qualité, et, aussi, à une conjoncture favorable à une presse de gauche critique, alors même que le président de la République est socialiste.

Pour poursuivre cette progression, Libération change de formule en 1986 : maquette refondue, réorientation des contenus et ouverture de nouvelles rubriques, et parallèlement, investissements dans la radio et la télématique. Mais la situation financière du titre reste précaire, et Serge July doit finalement recourir à une augmentation de capital, à laquelle vont souscrire des personnalités du monde de l'entreprise, comme Gilbert Trigano, Antoine Riboud ou Jérôme Seydoux. Il va alors être mis fin à la dernière spécificité issue du Libération des origines : l'égalité salariale dans l'entreprise, avec la mise en place de grilles salariales par catégories de personnels. Serge July lance en 1994 une nouvelle formule, plus dense, avec une pagination accrue, une st [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas, Institut français de presse

Classification

Autres références

«  LIBÉRATION  » est également traité dans :

PRESSE - Les différentes formes de presse

  • Écrit par 
  • Dominique MARCHETTI
  •  • 9 422 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les difficultés croissantes des quotidiens nationaux »  : […] L'espace de la presse quotidienne nationale (PQN) a été totalement restructuré, comme en atteste, par exemple, l'intensification de la compétition commerciale et professionnelle pour attirer les lecteurs et les annonceurs. Dans les dernières décennies, celle-ci s'est traduite essentiellement par une importante augmentation des prix de vente, la création régulière de nouvelles formules, le dévelo […] Lire la suite

Les derniers événements

6 février 2022 Costa Rica. Élections législatives et premier tour de l'élection présidentielle.

L’ancien président José María Figueres Olsen, candidat du Parti de la libération nationale (PLN, centre droit), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 27,3 % des suffrages. L’ancien ministre des Finances, Rodrigo Chaves Robles, candidat du Parti progrès social démocratique (PPSD, centre gauche), se qualifie pour le second tour avec 16,8 % des voix. […] Lire la suite

7 janvier 2022 Éthiopie. Libération de rebelles tigréens.

Le Premier ministre Abiy Ahmed lance un appel à « la réconciliation nationale », à la faveur de la célébration du Noël orthodoxe, et annonce l’amnistie et la libération de trente-sept opposants, parmi lesquels six cadres du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF). Le pays est déchiré depuis novembre 2020 par une guerre meurtrière qui oppose le pouvoir fédéral aux rebelles tigréens. […] Lire la suite

4-25 novembre 2021 Soudan. Réinstallation du Premier ministre Abdallah Hamdok.

Le 4, le général Abdel Fattah al-Burhan, qui a pris le pouvoir en octobre, annonce la libération de quatre ministres arrêtés à ce moment, tandis que, dans le même temps, les arrestations des représentants civils de la transition se poursuivent. Le 11, le général al-Burhan forme un nouveau Conseil de souveraineté composé de militaires et d’ancien chefs rebelles ralliés à sa cause. […] Lire la suite

7-15 novembre 2021 Nicaragua. Élections générales.

Le 7, la réélection du président Daniel Ortega (Front sandiniste de libération nationale, FSLN) et de son épouse Rosario Murillo au poste de vice-présidente, par 75,9 % des suffrages, est qualifiée de « farce » par l’opposition et dénoncée par la quasi-totalité de la communauté internationale. Son principal adversaire, le candidat du Parti libéral constitutionnaliste (PLC) Walter Espinoza, obtient 14,3 % des voix. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christine LETEINTURIER, « LIBÉRATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/liberation/