VÉNUS, planète

Médias de l’article

Vénus

Vénus
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Planètes internes

Planètes internes
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Vénus : topographie de l'hémisphère oriental

Vénus : topographie de l'hémisphère oriental
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Vénus : topographie de l'hémisphère occidental

Vénus : topographie de l'hémisphère occidental
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Tous les médias


L'atmosphère

L'atmosphère de Vénus, très massive puisque la pression au sol (de 92 à 95 × 103 hPa) est près de cent fois supérieure à la pression terrestre, est essentiellement constituée de dioxyde de carbone CO2 (96,5 p. 100). C'est en 1932 que le CO2 fut identifié pour la première fois par observation de bandes d'absorption dans le proche infrarouge. D'autres éléments furent ensuite détectés par spectroscopie infrarouge (CO, HCl, HF), mais ce n'est qu'en 1967, lors de l'injection dans l'atmosphère de Vénus de la sonde soviétique Venera-4, première d'une douzaine de sondes d'atterrissage (Venera-4 à Venera-14, Vega-1, Vega-2), que les concentrations des principaux constituants furent mesurées plus précisément. Le CO2 et l'azote N2 (3,5 p. 100) constituent à eux seuls plus de 99,9 p. 100 de l'atmosphère. On trouve également des gaz rares (0,007 p. 100 d'argon, 0,001 p. 100 de néon), de l'anhydride sulfureux SO2 (0,015 p. 100) avec peut-être en quantités comparables de l'acide sulfhydrique H2S et de l'oxysulfure de carbone COS, de la vapeur d'eau, dont l'abondance varie avec l'altitude (de 0,001 à 0,02 p. 100). L'acide chlorhydrique HCl a été détecté en 1968 depuis la Terre par des observations spectroscopiques. Bien que son abondance soit faible (moins d'une molécule par million), il joue un rôle important dans la photochimie de l'atmosphère gazeuse et des nuages. L'observation, à la fin des années 1950, d'émissions radio centimétriques, identifiées comme étant dues au rayonnement thermique du sol et indiquant une température de surface extrêmement élevée, fut confirmée par les mesures radio de la sonde américaine Mariner-2 en 1962, puis par les premières missions soviétiques Venera. La température au sol est proche de 460 0C. Le profil de température entre 0 et 100 kilomètres (fig. 3)[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur ès sciences, responsable des programmes d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales
  • : doyen de l'U.F.R. sciences, université de Paris-XI-Sud
  • : maître de conférences en sciences de la Terre à l'université de Nantes, laboratoire de planétologie et géodynamique, C.N.R.S. et université de Nantes
  • : docteur en physique, directeur adjoint du service d'aéronomie du C.N.R.S., Verrières-le-Buisson, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  VÉNUS, planète  » est également traité dans :

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Vers une astrologie restaurée »  : […] depuis au moins Ptolémée, à Mercure, peut-on raisonnablement l'inviter à les relier à Vénus ? N'y a-t-il pas plutôt une fuite en avant qui se manifeste à travers l'intégration de nouvelles données astronomiques dont l'absence expliquerait les échecs passés ? Mais, précisément, est-ce qu'il est acceptable d'intégrer celles-ci alors que, bien qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_9217

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 031 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  L'espace pour connaître l'Univers »  : […] De 1961 à 1990, 34 sondes soviétiques et américaines seront envoyées vers Vénus. La sonde américaine Magellan en effectuera la cartographie de 1990 à 1994. En 2006, l'Europe a placé sa première sonde autour de Vénus, Venus Express. Mercure n'a été survolé que par une seule sonde, américaine, Mariner-10, en 1974 et 1975 ; la sonde Messenger de la N. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-l-espace-et-l-homme/#i_9217

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 620 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Vénus et Mercure »  : […] Entre 1961 et 1990, 34 sondes américaines et soviétiques seront envoyées vers Vénus. En 1962, Mariner-2 est la première sonde à approcher l'Étoile du berger, révélant une température en surface de 470 0C et une pression atmosphérique égale à 90 fois la pression terrestre au niveau du sol. Vénus se révèle donc inhospitalière. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/#i_9217

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 886 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'espace au service de la connaissance de l'Univers »  : […] Entre 1961 et 1990, 34 sondes américaines et soviétiques seront envoyées vers Vénus. La sonde américaine Magellan en effectue la cartographie à partir de 1989. En 2005, l'Europe lance Venus Express, sa première sonde vers Vénus. Mercure est survolée par la sonde américaine Mariner-10 en 1974 et 1975 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_9217

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 922 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De Mercure à la Terre »  : […] chimie organique complexe ne se déroule à sa surface. Son intérêt exobiologique est donc très limité. Il en est de même de Vénus, planète très chaude possédant, au contraire de Mercure, une atmosphère très dense avec une pression au sol très élevée. Les conditions qui règnent actuellement sur Vénus sont incompatibles avec la présence de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_9217

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 517 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Vénus »  : […] L’atmosphère très dense de la planète Vénus en masque totalement la surface. L’exploration de la planète débuta donc au moyen de radars terrestres. Les sondes soviétiques Venera furent les premières, en se posant à sa surface, à nous révéler le sol de Vénus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/#i_9217

IONOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude CERISIER
  •  • 6 801 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les ionosphères planétaires »  : […] Saturne. À l'opposé, les nombreuses sondes spatiales qui ont été placées en orbite autour de Vénus nous ont beaucoup appris sur cette planète, dont le champ magnétique propre est très faible ; le vent solaire supersonique s'approche beaucoup plus près de la planète que dans le cas de la Terre et comprime directement l'ionosphère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ionosphere/#i_9217

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 741 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L’exploration des planètes »  : […] sur Mars dans un passé lointain ? La question reste entièrement ouverte. La surface de Vénus témoigne d’un volcanisme actif jusqu’à un passé relativement récent (moins d’un milliard d’années). Est-il toujours actif aujourd’hui ? Là encore, nous n’avons pas de réponse définitive. Quant aux planètes géantes, il reste à résoudre le mystère de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes/#i_9217

RADIOASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • James LEQUEUX
  •  • 9 773 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rotation et caractéristiques physiques des planètes »  : […] La radarastronomie est l'unique technique qui ait permis de déterminer la période de rotation de Vénus, qui est extrêmement lente (243 jours). En effet, seule la couche nuageuse entourant la planète est visible en optique (et il n'y avait aucune raison d'admettre qu'elle tourne avec la même vitesse que la surface ; cf. vénus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioastronomie/#i_9217

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis ROCARD, Philippe MASSON, Véronique ANSAN, Éric CHASSEFIÈRE, « VÉNUS, planète », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/venus-planete/