EXOBIOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Caractéristiques des planètes

Caractéristiques des planètes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Conquête de Mars

Conquête de Mars
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Site de Viking-1 sur Chryse Planitia

Site de Viking-1 sur Chryse Planitia
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Site de Viking-2 sur Utopia Planitia

Site de Viking-2 sur Utopia Planitia
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Tous les médias


Quelle est l'origine de la vie sur Terre ? Les processus qui ont permis son apparition ont-ils pu se produire ailleurs ? Sinon, sommes-nous seuls dans l'Univers ? Avec le développement de l'exploration spatiale, ces questions sont devenues le thème central d'un nouveau domaine de recherche, l'exobiologie. En effet, dès les premières missions Apollo ayant atteint la surface lunaire, en 1969, les scientifiques ont été directement confrontés au problème de l'éventualité d'une vie extraterrestre. C'est à cette époque que l'étude des possibilités de vie ailleurs que sur la Terre est entrée officiellement dans le domaine scientifique. C'est à cette même époque que le généticien américain Joshua Lederberg, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1958, a forgé le mot exobiology pour désigner la recherche et l'étude de la vie en dehors de notre planète. Ce terme englobe désormais tout ce qui concerne l'étude de la vie dans l'Univers. Plus précisément, il s'agit de l'étude des origines, de la distribution et de l'évolution de la vie et des structures et processus qui y sont associés dans l'Univers. Soulignons que de nouveaux vocables sont apparus : tout d'abord, bioastronomie – qui désigne presque le même domaine, avec cependant une vision plus astrophysique –, puis astrobiologie – qui englobe le futur de la vie, mais est aussi un quasi-synonyme.

Les approches suivies dans ce vaste domaine, largement pluridisciplinaire, sont nombreuses. L'une des plus importantes, et qui a sans doute été la plus fructueuse jusqu'à présent, est très indirecte, mais essentielle pour pouvoir appliquer l'exemple biologique terrestre à d'autres environnements : il s'agit d'étudier la vie sur Terre et, plus particulièrement, ses origines et ses propriétés dans des conditions extrêmes. Une autre approche, beaucoup plus directe mais très spéculative, prend précisément comme hypothèse que tout ce qui s'est passé sur Terre s'est produit ailleurs et que nous pouvons envisager qu'il y a dans notre Galaxie d'autres civilisations intelligentes ayan [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, président de la Société française d'exobiologie

Classification


Autres références

«  EXOBIOLOGIE  » est également traité dans :

HEIDMANN JEAN (1923-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 187 mots

d'une nouvelle famille d'objets, les galaxies à grumeaux. Au début des années 1980, il s'implique complètement dans la recherche d'une vie extraterrestre : il va dès lors se consacrer à la recherche de signaux émis par d'éventuelles civilisations extraterrestres, collaborant activement au programme S.E.T.I. (Search for Extraterrestrial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-heidmann/#i_20684

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 424 mots
  •  • 69 médias

Dans le chapitre « Un engouement ancestral »  : […] stable du point de vue thermodynamique, mais cette assertion n'a pas encore été prouvée. Rappelons également que trois expériences de recherche directe d'une vie actuelle à la surface de Mars n'ont pas détecté la moindre trace d'activité biologique. La surface de Mars est donc considérée comme stérile, pour trois raisons : absence d'eau liquide ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_20684

MARS SCIENCE LABORATORY (MSL)

  • Écrit par 
  • Francis ROCARD
  •  • 1 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le choix du site  »  : […] riches en argiles et en sulfates ont été identifiées à la base de cette montagne. Curiosity va y rechercher en priorité la présence de molécules organiques. Aujourd'hui les sites argileux de Mars, qui correspondent aux surfaces les plus anciennes, sont considérés par les planétologues comme les lieux les plus prometteurs pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-science-laboratory/#i_20684

PLANÉTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 1 516 mots

Dans le chapitre « L’ouverture vers l’exobiologie et les exoplanètes  »  : […] issus d’horizons différents : astronomie, physique du globe, chimie, mécanique céleste. Cet aspect interdisciplinaire s’est encore renforcé avec l’émergence de l’exobiologie en tant que discipline propre. Celle-ci s’est imposée à la fin des années 1970 à la suite de plusieurs découvertes – présence d’une chimie prébiotique (c’est-à-dire relative […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetologie/#i_20684

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 529 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Résultats scientifiques »  : […] Encelade fait également l'objet de spéculations de caractère exobiologique. Les panaches éruptifs contiennent en effet de l'acétylène, du propane et de l'acide cyanhydrique. Les scientifiques présument qu'il existe sous la surface, dans la région où les panaches sont observés, une activité chimique prébiotique conduisant à une sorte de soupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_20684

TRAPPIST-1, système planétaire

  • Écrit par 
  • Franck SELSIS
  •  • 1 774 mots
  •  • 3 médias

En orbite autour de la petite étoile rouge Trappist-1, sept exoplanètes (planètes gravitant autour d’une étoile autre que le Soleil) d’une taille similaire à celle de notre planète ont été détectées entre 2015 et 2017. Situé dans notre proche environnement galactique, à 39 années-lumière de la Terre (soit quelque 370 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trappist-1-systeme-planetaire/#i_20684

Voir aussi

Pour citer l’article

François RAULIN, « EXOBIOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/