VÉGÉTARISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Longtemps moqués et marginalisés par les omnivores, les adeptes du végétarisme suscitent plutôt, au début du xxie siècle, le respect, voire l'admiration. Tout se passe un peu comme si le temps leur avait donné raison. La plupart de leurs orientations, de leurs pratiques et de leurs justifications – en particulier celles qui touchent à la santé et à l'écologie – sont aujourd'hui considérées par un nombre important de personnes, principalement issues des classes moyennes et supérieures, comme justes et dignes d'être suivies. Les pratiques d'inspiration végétarienne sont ainsi partout en progression : expansion de l'option végétarienne dans les cantines ou dans les restaurants ; présence de céréales complètes, de produits de l'agriculture dite biologique et des mets à base de tofu dans les grandes surfaces, etc.

Les préoccupations des végétariens rejoignent celles des écologistes. Les associations qui, en Europe et ailleurs, essaient d'implanter « des lundis ou des jeudis végétariens » mettent l'accent sur ces préoccupations : moindre effet nuisible de la culture des céréales et des légumineuses sur la biosphère, économies d'eau, nombre plus élevé de personnes nourries sans viande... L'objectif de ces jours « maigres » recoupe d'ailleurs celui des campagnes sanitaires lancées dans plusieurs pays occidentaux. Celles-ci tentent – entre autres pour lutter contre le surpoids et les problèmes cardio-vasculaires et ainsi diminuer les dépenses de santé publique – d'inciter la population à une plus grande consommation de fruits, de légumes et de céréales ainsi qu'à une pratique plus fréquente des exercices physiques.

Enfin, les mouvements de protection des animaux, qui présidèrent souvent à la fondation des associations végétariennes en Europe, arrivent à se faire partiellement entendre dans l'arène publique pour faire reconnaître une analogie entre dignité humaine et dignité animale : inscription dans certaines Constitu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur responsable de la recherche au Centre de recherche sociale de la Haute École de travail social de Genève

Classification


Autres références

«  VÉGÉTARISME  » est également traité dans :

ANTISPÉCISME

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 4 140 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Importation en France »  : […] Il en ira tout autrement en France. Bien sûr, les bouleversements et la dynamique de radicalisation développée au sein des mouvements animalistes anglophones dans les années 1970 et 1980 ne pouvaient advenir sans susciter la moindre résonance dans les milieux français de la protection animale. L’exemple des actions entreprises par des groupuscules ou nébuleuses comme le Animal Liberation Front (la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antispecisme/#i_53577

SINGER PETER (1946- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 493 mots

Philosophe australien spécialisé en philosophie éthique et politique, Peter Singer est mondialement connu pour ses travaux en bioéthique et le rôle fondateur qu’il a joué dans le développement du mouvement en faveur des droits des animaux. Peter Albert David Singer est né le 6 juillet 1946 à Melbourne (Australie). Ses parents, qui sont juifs, ont quitté Vienne en 1938, après l’Anschluss, pour écha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-singer/#i_53577

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurence OSSIPOW, « VÉGÉTARISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetarisme/