URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Construction : aqueducs

Construction : aqueducs
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Avenue à portiques d'Apamée, Syrie

Avenue à portiques d'Apamée, Syrie
Crédits : Louise Norton, Bridgeman Images

photographie

Théâtre hellénistique, Priène

Théâtre hellénistique, Priène
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Fondations et refondations

Alexandre le Grand, conquérant insatiable dont le règne ouvre la « période hellénistique », fut un prodigieux fondateur de cités. On lui en attribuait soixante-dix ; les historiens en retrouvent environ la moitié dont plus de vingt Alexandrie. Et il a été amplement imité par ses successeurs, immédiats (les « diadoques ») et lointains. Les souverains ont adapté un procédé qui avait été élaboré à l'époque archaïque (viiie-vie s. av. J.-C.), où la colonisation, issue de la surpopulation et du besoin de terres agricoles, était contrôlée par les cités et entraînait des migrations lointaines. Ces expéditions étaient menées par un individu, un oikistès qui réunissait des hommes provenant souvent de plusieurs cités auxquelles il empruntait cultes et usages ; ainsi, dans les fondations des Mégariens (Héraclée du Pont, Astacos, Byzance), une partie des colons et de l'organisation provenait de Béotie, limitrophe de Mégare.

Les créations de villes furent un phénomène constant de l'histoire grecque, au cœur égéen de la nation (l'agglomération du Pirée, vers 475 ; la cité de Rhodes, en 408-407) ou sur ses confins (Thourioi en Grande-Grèce [Calabre] en 444-443, sous l'impulsion de Périclès ; Philippes en Macédoine orientale, en 356, portant le nom du père d'Alexandre). Le plan du Pirée est tracé par un architecte dont le nom reste le symbole de l'urbanisme classique, Hippodamos de Milet. Mais il n'est pas facile de définir la nouveauté du « plan hippodamien » : le réseau de rues à angle droit, organisé selon deux grands axes perpendiculaires et s'adaptant au relief, la création de quartiers hiérarchisés et spécialisés, l'ampleur de projets que nous dirions aujourd'hui « évolutifs », prévoyant l'essor futur de la ville, tout cela est attesté bien avant Hippodamos, qui est, plutôt qu'un urbaniste, un philosophe politique soucieux d'inscrire su [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, université de Paris-X-Nanterre

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CHUVIN, « URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/