BOSRĀ, anc. BOSTRA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville située dans le sud-ouest de la Syrie, à trente kilomètres de la frontière syro-jordanienne. Citadelle déjà importante du royaume nabatéen, Bosrā (Buṣrā) se développe après son rattachement à l'Empire romain (105-106). Elle devient la capitale de la province romaine d'Arabie, et, comme telle, une importante base militaire, sous le nom de Nova Trajana Bostra. Elle est aussi un grand centre caravanier : elle est en effet située au carrefour des routes venant de Damas, du golfe Arabique et de Philadelphie (l'actuelle ‘Ammān). Sous les Byzantins, elle conserve son double rôle de ville frontière et de centre administratif. Elle se convertit rapidement au christianisme et son clergé tient une place importante dans la controverse théologique de l'époque. Elle est la première ville byzantine conquise par l'Islam, en 634. Son déclin est alors rapide et dure jusqu'à l'époque des croisades. Les Ayyūbides, conscients de l'importance stratégique de la place, fortifient le théâtre romain et en font une citadelle. En 1261, la ville est prise et dépeuplée par les Mongols. Les monuments et surtout les nombreuses inscriptions nabatéennes, latines, grecques et arabes de Buṣrā ont fait l'objet de nombreuses études ; on pourra consulter entre autres la thèse de S. Ory : Inscriptions arabes et monuments islamiques de la ville de Bosrā (Syrie).

Théâtre romain, Bosra

Théâtre romain, Bosra

photographie

Théâtre romain, seconde moitié du IIe siècle, Bosra, Syrie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Georges BOHAS

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur de l'Institut français d'études arabes de Damas

Classification


Autres références

«  BOSRA, anc. BOSTRA  » est également traité dans :

ÉVOLUTION DE LA VILLE ISLAMIQUE

  • Écrit par 
  • Janine SOURDEL
  •  • 3 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Villes fortifiées du monde islamique morcelé »  : […] Mais bientôt, de la désagrégation de ces capitales d'empire et du morcellement du monde islamique lui-même, un autre type de ville naquit, sensiblement différent de la métropole abbasside et plus proche de la ville féodale de l'Europe occidentale. Son essor ne se limite pas aux régions syriennes, mais il est tentant d'aller en chercher les exemples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution-de-la-ville-islamique/#i_44124

Pour citer l’article

Georges BOHAS, « BOSRĀ, anc. BOSTRA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosra-bostra/