Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

Le choix des implantations

L'urbanisation résulte aussi de la nécessité d'établir ou d'affermir un contrôle politique gréco-macédonien, puis romain, sur un immense domaine, peuplé de non-Grecs dont la majorité ne sera jamais assimilée et d'en exploiter les ressources. À cet égard, c'est un phénomène nouveau, la conquête débordant de loin le terrain effectivement occupé. Alexandre installe par milliers des mercenaires grecs et les invalides de son armée dans les cités qu'il crée sur le plateau iranien et en Asie Centrale : en Arachosie (au sud de l'Hindou Kouch, région de Kandahar), en Bactriane (vallée de l'Oxus [Amou-Darya] et de ses affluents), en Margiane (vallée de Murgh-Ab, Merv), en Sogdiane (vallées du Zérafchan avec Samarcande, de l'Iaxarte [Syr-Darya] avec Alexandrie des Confins[Eschatè], actuelle Khodjend/Leninabab), etc. Les rives égéennes étaient alors assez riches en hommes pour que les rangs de ces colons fussent fournis ; les ressources agricoles et minérales de la Bactriane, les facilités qu'elle offre au commerce permirent à l'hellénisme de s'y enraciner et d'y prospérer, bien loin de la mer Égée et des oliviers. Peut-on apprécier d'ailleurs le dépaysement qu'éprouvèrent ces hommes ? Comme l'Ionie familière, les vastes oasis d'Asie Centrale leur offraient le charme de plantureux vergers. Bien que nous sachions peu de chose de la manière dont ils s'administraient, nous voyons qu'ils transportèrent là leur culte d'un héros fondateur, les plaisirs du théâtre et les maximes de la sagesse delphique...

L'étude des implantations montre comment les exilés se souvenaient de leur patrie sur des sites étrangers. La Syrie du Nord, aux premiers temps de la conquête, vit se dessiner une « nouvelle Macédoine », avec une autre Béroia, une autre Pella, une autre Édesse, avec des régions aux noms identiques, Piérie, Bottiaia (ce dernier appliqué au même type de paysage, des bas-fonds fertiles, en Macédoine à l'ouest de l'Axios, en Syrie autour du lac Amyké)... Certaines de ces villes étaient importantes depuis des millénaires (Béroia/Alep ou Édesse/Osrhoé). Leurs nouveaux fondateurs ont cherché et souligné les analogies, peu évidentes à nos yeux, entre paysages syriens et gréco-macédoniens. Un lexicographe du vie siècle après J.-C., Étienne de Byzance, se fait l'écho lointain de leur nostalgie, à propos d'Édesse d'Osrhoène « ainsi appelée à cause de ses eaux courantes » (Édesse de Macédoine est célèbre par ses cascades). Ces analogies peuvent d'ailleurs être de divers ordres ; Pella de Syrie du Nord se trouvait dans une région de grand élevage bovin comme son aînée de Macédoine ; son territoire est arrosé par l'Oronte qui, dans cette partie de son cours, a reçu le nom d'Axios. D'autres régions, comme celle du golfe Persique, offrent des cas semblables.

Certaines de ces appellations furent éclipsées ensuite par des noms dynastiques, notamment chez les Séleucides, installés en Asie sur un énorme domaine à l'unité incertaine et difficile à contrôler. Après être devenu, en 301, le maître d'un pays que sa descendance devait gouverner près de deux siècles et demi, le premier d'entre eux, Séleucos Nicator, créa en Syrie du Nord quatre cités de grand avenir, les « villes sœurs », Séleucie, Antioche (d'après le père de Séleucos, Antiochos), Apamée (d'après son épouse, Apama) et Laodicée (d'après sa mère, Laodice). Elles ont fixé les centres de la Syrie antique jusqu'à l'islam. À une époque où tout grand pouvoir était forcément méditerranéen, le général vainqueur a choisi une zone, en contact facile à la fois avec la mer et avec la riche et fidèle Babylonie, qu'on appela « Syrie séleucide » tellement sa marque y fut profonde.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités, université de Paris-X-Nanterre

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Construction : aqueducs

Construction : aqueducs

Avenue à portiques d'Apamée, Syrie

Avenue à portiques d'Apamée, Syrie

Théâtre hellénistique, Priène

Théâtre hellénistique, Priène

Voir aussi